La surface commerciale en périphérie en Brabant flamand en hausse de 370% depuis 2008

La surface commerciale en périphérie en Brabant flamand en hausse de 370% depuis 2008

Ces cinq dernières années la surface commerciale en dehors des centres-villes en Brabant flamand a augmenté de 370%, alors que dans les centres-villes elle a diminué de 30%. « Intolérable », selon l’Unizo du Brabant flamand.

« Investir dans le centre-ville »

L’organisation des entrepreneurs indépendants Unizo indique que le taux d’inoccupation dans les centres-villes est en forte hausse. « Et qui dit inoccupation, dit dégradation et surtout paupérisation ». Les instances locales doivent donc d’urgence concentrer les magasins dans les zones habitées : « Il faut une approche méthodique dans tous les domaines ayant un impact sur ces  zones commerciales : accessibilité, gestion des parkings et des espaces commerciaux, communication et surtout aménagement du territoire », estime l’Unizo.


Dans son étude IDEA Consult souligne explicitement les effets néfastes des six nouveaux complexes commerciaux, tels que Uplace Machelen (photo), qui verront le jour en Brabant flamand et en Flandre dans les années à venir et qui représentent au total 250.000 m² de surface commerciale supplémentaire.

 

L'Unizo déplore que les instances communales ces cinq dernières années aient approuvé près de 9 demandes sur 10 pour des centres commerciaux situés en dehors des centres de villages et de villes. « La politique visant à renforcer les centres-villes ne peut se limiter à des mots. Les communes ont besoin d’un outil susceptible de gérer efficacement l’aménagement du territoire, afin de permettre ou non l’installation d’espaces commerciaux en périphérie », estime l’Unizo. L’organisation exige « une gestion cohérente et réfléchie en matière de permis » et compte pour cela sur le décret ‘Integraal Handelsvestigingsbeleid’.

 

Tags: