L'arrondi des tickets de caisse peu populaire auprès des commerçants

L'arrondi des tickets de caisse peu populaire auprès des commerçants

Les commerçants sont de moins en moins nombreux à arrondir le ticket de caisse aux 0 ou 5 centimes les plus proches.  Alors que 12% des détaillants le faisaient encore au mois de mars dernier, aujourd'hui ils ne sont plus que 9%.

 

Triste premier anniversaire

Depuis les 1er octobre 2014, les commerçants ont la possibilité d’arrondir les paiements en espèces.  Mais à la veille du premier anniversaire de cette réglementation, une enquête menée par le Syndicat Neutre des Indépendants auprès de 569 commerçants révèle que cette option est peu appliquée par les détaillants.  Seuls 9% des commerçants arrondissent les paiements en espèces aux 0 ou 5 centimes les plus proches.

 

En mars dernier, 12% des retailers utilisaient l’arrondi.  Ce chiffre n’était déjà pas très élevé, et « un certain nombre de commerçants ont encore décroché depuis », précise la présidente du SNI, Christine Mattheeuws.

 
Egalement pour les paiements électroniques

Récemment le gouvernement a décidé d’autoriser l’arrondi aussi pour les paiements électroniques.  « Une étape positive et logique », selon le SNI. Toutefois cette décision ne suffira peut-être pas à renverser la situation : en effet, outre les 9% de retailers pratiquant l'arrondi, « seuls 35% des commerçants envisagent d'utiliser le système.  Plus de la moitié des détaillants, 56 % pour être précis, n’arrondiront donc pas les tickets de caisse », indique le SNI.

 

La raison principale est qu'ils craignent que les arrondis puissent effrayer les clients.  « Pourtant, la pratique démontre que ce n’est pas le cas », précise l’organisation des indépendants : « 91% de tous les commerçants qui appliquent déjà l’arrondi, affirment ne pas avoir plus de discussions au sujet des prix avec leur clientèle qu’auparavant. »

Tags: