L'arrondi des tickets de caisse peu populaire auprès des commerçants | RetailDetail

L'arrondi des tickets de caisse peu populaire auprès des commerçants

L'arrondi des tickets de caisse peu populaire auprès des commerçants

Les commerçants sont de moins en moins nombreux à arrondir le ticket de caisse aux 0 ou 5 centimes les plus proches.  Alors que 12% des détaillants le faisaient encore au mois de mars dernier, aujourd'hui ils ne sont plus que 9%.

 

Triste premier anniversaire

Depuis les 1er octobre 2014, les commerçants ont la possibilité d’arrondir les paiements en espèces.  Mais à la veille du premier anniversaire de cette réglementation, une enquête menée par le Syndicat Neutre des Indépendants auprès de 569 commerçants révèle que cette option est peu appliquée par les détaillants.  Seuls 9% des commerçants arrondissent les paiements en espèces aux 0 ou 5 centimes les plus proches.

 

En mars dernier, 12% des retailers utilisaient l’arrondi.  Ce chiffre n’était déjà pas très élevé, et « un certain nombre de commerçants ont encore décroché depuis », précise la présidente du SNI, Christine Mattheeuws.

 
Egalement pour les paiements électroniques

Récemment le gouvernement a décidé d’autoriser l’arrondi aussi pour les paiements électroniques.  « Une étape positive et logique », selon le SNI. Toutefois cette décision ne suffira peut-être pas à renverser la situation : en effet, outre les 9% de retailers pratiquant l'arrondi, « seuls 35% des commerçants envisagent d'utiliser le système.  Plus de la moitié des détaillants, 56 % pour être précis, n’arrondiront donc pas les tickets de caisse », indique le SNI.

 

La raison principale est qu'ils craignent que les arrondis puissent effrayer les clients.  « Pourtant, la pratique démontre que ce n’est pas le cas », précise l’organisation des indépendants : « 91% de tous les commerçants qui appliquent déjà l’arrondi, affirment ne pas avoir plus de discussions au sujet des prix avec leur clientèle qu’auparavant. »

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


L’ex-patron de Delhaize Denis Knoops devient actionnaire principal de 1PopUpStore

24/05/2018

Après Delhaize, la vie continue. Denis Knoops, qui l’an dernier a dû céder sa place de CEO chez Delhaize Belgique, est devenu actionnaire principal de 1PopUpStore, l’entreprise derrière Chronostock, le spécialiste des magasins éphémères.

Decathlon ouvre son 30ème magasin à Nivelles

23/05/2018

En septembre prochain Decathlon ouvrira son 30ème magasin belge dans le centre commercial Shopping Nivelles. En attendant un Connect-shop temporaire est mis à disposition des clients pour les commandes en ligne.

« Les données redonnent le contrôle aux trade marketeers »

23/05/2018

Pour les fabricants de marques le monitoring des assortiments, des prix, des promotions dans leur catégorie chez les retailers n’est pas une mince affaire. La start-up belge Daltix collecte automatiquement ces données vitales dans des dashboards.

Shop for Geek vise le cap des 25 magasins

22/05/2018

Après de récentes ouvertures à Alost et Namur, Shop for Geek, chaîne spécialisée dans les gadgets et articles de merchandising, compte désormais 13 magasins. Mais le retailer  vise le cap des 25 magasins et compte s’attaquer à la France.

Le propriétaire 3i souhaite quand même conserver Action

22/05/2018

L’investisseur 3i souhaite quand même garder l’entièreté d’Action. Bien que le propriétaire de la chaîne discount ait annoncé la semaine dernière qu’il cherchait un repreneur pour une partie de sa participation dans Action, 3i nie tout en bloc.

Marks & Spencer sort son couteau : 100 magasins doivent fermer

22/05/2018

Le retailer britannique envisage une restructuration radicale.  Au cours des quatre prochaines années, ce ne sont pas 60 mais 100 magasins britanniques qui devront fermer leurs portes.  « Indispensable pour assurer l’avenir », semble-t-il.