Le bénéfice de Metro Group réduit de trois quarts | RetailDetail

Le bénéfice de Metro Group réduit de trois quarts

Le bénéfice de Metro Group réduit de trois quarts

Au cours de la 1ère moitié de son exercice 2014/2015 le groupe allemand Metro a réalisé un bénéfice net de 62 millions d’euros, soit trois quarts en moins par rapport aux 242 millions d’euros réalisés à la même période un an plus tôt.

Chiffre d’affaires en léger recul

Entre début octobre 2014 et fin mars 2015 Metro, le groupe chapeautant Makro, Media Markt, Real, Galeria Kaufhof et Saturn, a réalisé un chiffre d’affaires de 32,677 milliards d’euros (-1,1%). Ce recul est à mettre sur le compte de Europe de l’Est, où les ventes ont chuté de 11,9% à 6,852 milliards d’euros, suite à la réduction du réseau  de l’enseigne Real. Les résultats ont également été affectés par les fluctuations des taux de change en Russie et en Ukraine.


Par contre en Allemagne et dans le reste de l’Europe de l’Ouest les ventes ont augmenté respectivement de 0,9% et 1% à  13,623 milliards d’euros et 9,953 milliards d’euros.  L’Asie et l’Afrique ont généré un chiffre d’affaires de 2,248 milliards d’euros. Sur base comparable le chiffre d’affaires de Metro au premier semestre a progressé de 2,2%.


Au niveau des enseignes, Media Markt et Saturn sont en croissance de 4,8%, grâce au chiffre d’affaires online en hausse de 25% au premier semestre. Les ventes en ligne génèrent déjà 0,9 milliard d’euros, soit 8% du chiffre d’affaires total. Les autres enseignes ont vu régresser leurs ventes en euros : -1,0% pour Galeria Kaufhof, -3,1% pour Metro et Makro et -9,9% pour Real.


Le bénéfice net s’effrite

Tout ceci a résulté en une baisse du bénéfice issu des activités quotidiennes, passant de 814 à 418 millions d’euros. Le bénéfice net a même chuté de 242 à 62 millions d’euros, suite à une dévaluation d’environ 450 millions d’euros de son portefeuille Real.


Pour l’ensemble de l’exercice 2014/2015 le groupe, avec ses 2200 magasins dans 30 pays, table sur une légère hausse du chiffre d’affaires et ce malgré un contexte difficile.

 

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Pabo poursuit ses activités sous l’étendard ‘be you’

21/06/2018

Le groupe allemand Beate Uhse – spécialisé dans les accessoires érotiques et maison-mère de Pabo –, déclaré en faillite l’an dernier, poursuivra ses activités sous un nouveau nom. Désormais l’accent se situera sur le commerce en ligne.

Fox & Cie ouvre un 17ème magasin de jouets à Tournai

21/06/2018

La chaîne wallonne de magasins de jouets Fox & Cie a ouvert son 17ème point de vente dans le centre commercial Les Bastions à Tournai. « Quelle crise du marché du jouet ? », se demande l’enseigne.

Tom&Co vise 100 nouveaux points de vente en France

21/06/2018

L’enseigne belge d’animaleries Tom&Co poursuit son expansion sur le marché français : un 25ème magasin vient d’ouvrir ses portes à Nantes, selon le nouveau concept, et sept autres ouvertures sont prévues d’ici la fin de l’année.

La France envisage une taxe sur l’e-commerce

21/06/2018

A l’avenir les commandes en ligne pourraient devenir plus chères pour les consommateurs français : une nouvelle proposition de loi prévoit une taxe de 1 à 2% sur le prix de vente, en fonction de la distance de livraison.

L’enseigne de jouets La Grande Récré jette l’éponge en Belgique

20/06/2018

L’enseigne de jouets française La Grande Récré est en grave difficulté financière et veut dès lors se concentrer sur son marché domestique. Lundi prochain la branche belge déposera le bilan : 16 magasins fermeront, 95 personnes perdront leur emploi.

Google investit 550 millions de dollars dans JD.com

18/06/2018

Personne n’a intérêt à rater le train sur la marché asiatique grandissant. Google aussi en est  bien conscient : les Américains prennent une participation dans JD.com, le grand concurrent d’Alibaba.