Le bénéfice de Metro Group réduit de trois quarts

Le bénéfice de Metro Group réduit de trois quarts

Au cours de la 1ère moitié de son exercice 2014/2015 le groupe allemand Metro a réalisé un bénéfice net de 62 millions d’euros, soit trois quarts en moins par rapport aux 242 millions d’euros réalisés à la même période un an plus tôt.

Chiffre d’affaires en léger recul

Entre début octobre 2014 et fin mars 2015 Metro, le groupe chapeautant Makro, Media Markt, Real, Galeria Kaufhof et Saturn, a réalisé un chiffre d’affaires de 32,677 milliards d’euros (-1,1%). Ce recul est à mettre sur le compte de Europe de l’Est, où les ventes ont chuté de 11,9% à 6,852 milliards d’euros, suite à la réduction du réseau  de l’enseigne Real. Les résultats ont également été affectés par les fluctuations des taux de change en Russie et en Ukraine.


Par contre en Allemagne et dans le reste de l’Europe de l’Ouest les ventes ont augmenté respectivement de 0,9% et 1% à  13,623 milliards d’euros et 9,953 milliards d’euros.  L’Asie et l’Afrique ont généré un chiffre d’affaires de 2,248 milliards d’euros. Sur base comparable le chiffre d’affaires de Metro au premier semestre a progressé de 2,2%.


Au niveau des enseignes, Media Markt et Saturn sont en croissance de 4,8%, grâce au chiffre d’affaires online en hausse de 25% au premier semestre. Les ventes en ligne génèrent déjà 0,9 milliard d’euros, soit 8% du chiffre d’affaires total. Les autres enseignes ont vu régresser leurs ventes en euros : -1,0% pour Galeria Kaufhof, -3,1% pour Metro et Makro et -9,9% pour Real.


Le bénéfice net s’effrite

Tout ceci a résulté en une baisse du bénéfice issu des activités quotidiennes, passant de 814 à 418 millions d’euros. Le bénéfice net a même chuté de 242 à 62 millions d’euros, suite à une dévaluation d’environ 450 millions d’euros de son portefeuille Real.


Pour l’ensemble de l’exercice 2014/2015 le groupe, avec ses 2200 magasins dans 30 pays, table sur une légère hausse du chiffre d’affaires et ce malgré un contexte difficile.

 

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


« Les cartes clients ne rapportent quasi rien »

17/10/2017

Les cartes clients ne rapportent quasi rien aux clients. Telle est la conclusion du journal Het Belang van Limburg suite à une enquête menée auprès de vingt grandes chaînes. Toutefois ces enseignes contestent les résultats de cette étude.

Lancement de Safe.Shop, premier label de confiance mondial du e-commerce

16/10/2017

L'Ecommerce Foundation vient de lancer Safe.Shop, le premier label de confiance international du secteur du e-commerce. Pour l’instant seuls douze pays sont affiliés, mais d’autres devraient s’y ajouter rapidement.

Une entreprise britannique rachète Intertoys et Bart Smit

12/10/2017

Blokker Holding va céder son enseigne de jouets Intertoys, y compris les magasins de Bart Smit et Toys XL, à l’investisseur britannique Alteri. Cette cession s’inscrit dans la nouvelle stratégie de Blokker Holding.

Parcify teste la livraison à domicile en l’absence du client

11/10/2017

Le service de coursier Parcify teste un nouveau système à Anvers : il s’agit d’une serrure intelligente permettant au client d’ouvrir sa porte à distance pour que le coursier puisse déposer sa commande à l’intérieur de son domicile en son absence.

Blokker subit une lourde perte en Belgique

11/10/2017

L’an dernier l’enseigne néerlandaise Blokker a essuyé une perte de 30 millions d’euros en Belgique. L’année auparavant il était encore question d’un modeste bénéfice, mais à présent la restructuration de la chaîne pèse lourdement sur les résultats.

Londres favorable à la transformation d’Oxford Street en zone piétonne

11/10/2017

L’idée de bannir tout trafic automobile d’Oxford Street à Londres commence à se concrétiser, maintenant qu’un sondage a révélé que près de deux Londoniens sur trois étaient favorables à l’installation d’un piétonnier.

Back to top