Le Belge reste le champion des bons de réduction

Le Belge reste le champion des bons de réduction

En 2014 les Belges ont échangé 85 millions de bons de réduction aux caisses. Ainsi les clients ont économisé en moyenne 1 euro par bon pour les produits alimentaires et 1,20 euro pour le non-food, soit une ‘épargne’ d’environ 100 millions d’euros.

6,4 bons de réduction par Belge

L’an dernier chaque Belge a échangé en moyenne 6,4 bons de réduction ou coupons en magasin. C’est ce que révèle une étude de HighCo Data Benelux, l’entreprise chargée de gérer les flux financiers et les analyses marketing des bons de réduction. Depuis 2010 les Belges ont utilisé 600 millions de bons de réduction, ce qui leur a permis d’épargner 720 millions d’euros. Les années précédentes la Belgique occupait déjà le haut du classement des coupons.

 

« Ces dernières années ces chiffres sont restés stables », explique Willem Stox, directeur financier de HighCo Data dans le journal Het Nieuwsblad. « Ainsi les Belges demeurent les découpeurs de coupons les plus actifs, juste devant les Français, avec 5,6 bons par personne. »

 

Les e-coupons gagnent du terrain

Trois-quarts de ces bons de réduction proviennent des magasins :  sur l’emballage du produit ou via une action dans les rayons. Les brochures publicitaires arrivent en deuxième position, alors que les coupons électroniques gagnent du terrain : « Il s’agit de bons proposés sur le site web d’une marque, qui le client imprime et présente ensuite à la caisse », indique Stox. Aujourd’hui il est déjà question  d’un million de coupons imprimés. Par ailleurs 100.000 bons de réduction ont été encaissés via des applications spéciales sur smartphone. Ainsi l’utilisation de coupons électroniques a progressé de 30% en un an.


Les Belges sont également de fervents adeptes des actions « cash-back », qui permettent de récupérer un montant défini après un achat.  Grâce à ce type d’actions les Belges ont épargné 70 millions d’euros depuis 2010. Près de 11 millions de participations à ces opérations promotionnelles ont été comptabilisées.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


« Les cartes clients ne rapportent quasi rien »

17/10/2017

Les cartes clients ne rapportent quasi rien aux clients. Telle est la conclusion du journal Het Belang van Limburg suite à une enquête menée auprès de vingt grandes chaînes. Toutefois ces enseignes contestent les résultats de cette étude.

Lancement de Safe.Shop, premier label de confiance mondial du e-commerce

16/10/2017

L'Ecommerce Foundation vient de lancer Safe.Shop, le premier label de confiance international du secteur du e-commerce. Pour l’instant seuls douze pays sont affiliés, mais d’autres devraient s’y ajouter rapidement.

Une entreprise britannique rachète Intertoys et Bart Smit

12/10/2017

Blokker Holding va céder son enseigne de jouets Intertoys, y compris les magasins de Bart Smit et Toys XL, à l’investisseur britannique Alteri. Cette cession s’inscrit dans la nouvelle stratégie de Blokker Holding.

Parcify teste la livraison à domicile en l’absence du client

11/10/2017

Le service de coursier Parcify teste un nouveau système à Anvers : il s’agit d’une serrure intelligente permettant au client d’ouvrir sa porte à distance pour que le coursier puisse déposer sa commande à l’intérieur de son domicile en son absence.

Blokker subit une lourde perte en Belgique

11/10/2017

L’an dernier l’enseigne néerlandaise Blokker a essuyé une perte de 30 millions d’euros en Belgique. L’année auparavant il était encore question d’un modeste bénéfice, mais à présent la restructuration de la chaîne pèse lourdement sur les résultats.

Londres favorable à la transformation d’Oxford Street en zone piétonne

11/10/2017

L’idée de bannir tout trafic automobile d’Oxford Street à Londres commence à se concrétiser, maintenant qu’un sondage a révélé que près de deux Londoniens sur trois étaient favorables à l’installation d’un piétonnier.

Back to top