Le budget de la Saint-Nicolas en légère hausse

Le budget de la Saint-Nicolas en légère hausse

Dans quelle mesure le grand Saint-Nicolas gâtera-t-il les enfants sages cette année ? La banque ING a mené son enquête. Un Belge sur 10 dépense  plus de 100 euros  en cadeaux à mettre dans la cheminée ce 6 décembre, alors qu’ils sont 3 sur 10 à y consacrer de 50 à 100 euros. Un budget en légère hausse par rapport à 2011.

Des dépenses légèrement supérieures, malgré la crise

Durant la semaine du 25 novembre au 1e décembre, la banque ING a mené une enquête auprès des utilisateurs de son site Home Bank leur demandant combien ils dépensaient en jouets et friandises pour la Saint-Nicolas. Parmi les 14.325 répondants, 59% indiquent dépenser moins de 50 euros par (petit-) enfant, 31% de 50 à 100 euros et 10% plus de 100 euros.


En 2011 ING avait déjà posé cette même question. A l’époque le budget semblait un peu moins élevé : 63% consacraient moins de 50 euros à la Saint Nicolas, alors que 26% dépensaient de 50 à 100 euros.


Pourtant aujourd’hui la confiance des consommateurs et des détaillants n’est guère meilleure qu’en 2011. Selon ING « cette situation est due au fait qu’en 2010 et en 2011, nous avons connu un regain de confiance en supposant que les effets de la crise de 2008 seraient rapidement dissipés. Mais a posteriori, on constate qu’à l’époque, la crise de l’euro ne faisait que commencer. Ce qui s’est traduit en 2012 par une deuxième récession dans la zone euro, avec pour corollaire une dégradation des perspectives économiques. Ce n’est que depuis le milieu de cette année que les indices de confiance commencent à se redresser, enregistrant même des hausses spectaculaires en glissement mensuel. »


Ceci explique peut-être la légère hausse du budget de la Saint-Nicolas, bien que les économistes d’ING restent prudents dans leurs conclusions : « Si la confiance économique continue de s’améliorer en 2014, notre enquête de l’an prochain apportera une réponse définitive à cette question. »

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Le nouveau numéro du Magazine RetailDetail est disponible en ligne

13/12/2017

Oui, il y a du beau monde sur la couverture de l’édition de décembre du Magazine RetailDetail, à l’occasion de la sortie de notre livre. Mais surtout feuilletez ce magazine jusqu’au bout, car il déborde d’interviews passionnantes avec de grands noms de l’univers du retail.

Colruyt Group : CA en hausse, bénéfice en baisse

12/12/2017

La pression promotionnelle accrue dans le retail alimentaire belge pèse sur les résultats de Colruyt Group, comme en témoignent les chiffres semestriels. Malgré une hausse du chiffre d'affaires et de la part de marché, les marges diminuent.

L'enseigne de vélos Fiets! pédale vers la Wallonie

12/12/2017

Après une année difficile la chaîne de magasins de vélos Fiets! se prépare à une nouvelle phase de croissance sous la direction d’un nouveau PDG. Au programme notamment une expansion vers Bruxelles et la Wallonie.

« Shop For Geek joue un rôle de pionnier »

11/12/2017

Envie d’un mug Game of Thrones, d’un parapluie Harry Potter ou d’un T-shirt Assassin’s Creed ? Dans ce cas, filez chez Shop For Geek, la première chaîne belge de magasins d’articles de merchandising.

Un Belge nommé comme CEO ad intérim d’Intertoys

07/12/2017

Stefaan Vansteenkiste a été désigné comme CEO ad intérim de l’enseigne de jouets Intertoys et ce dans le cadre de la reprise d’Intertoys par Alteri, finalisée ce lundi. Vansteenkiste dirigera l’entreprise jusqu’à la nomination d’un CEO permanent.

Hema renoue enfin avec les bénéfices

07/12/2017

Hema peut s’estimer satisfait de ses résultats : après avoir déjà réduit sa perte nette durant les précédents trimestres, la chaîne néerlandaise est enfin parvenue à générer un bénéfice net au troisième trimestre.

Back to top