Le budget de la Saint-Nicolas en légère hausse

Le budget de la Saint-Nicolas en légère hausse

Dans quelle mesure le grand Saint-Nicolas gâtera-t-il les enfants sages cette année ? La banque ING a mené son enquête. Un Belge sur 10 dépense  plus de 100 euros  en cadeaux à mettre dans la cheminée ce 6 décembre, alors qu’ils sont 3 sur 10 à y consacrer de 50 à 100 euros. Un budget en légère hausse par rapport à 2011.

Des dépenses légèrement supérieures, malgré la crise

Durant la semaine du 25 novembre au 1e décembre, la banque ING a mené une enquête auprès des utilisateurs de son site Home Bank leur demandant combien ils dépensaient en jouets et friandises pour la Saint-Nicolas. Parmi les 14.325 répondants, 59% indiquent dépenser moins de 50 euros par (petit-) enfant, 31% de 50 à 100 euros et 10% plus de 100 euros.


En 2011 ING avait déjà posé cette même question. A l’époque le budget semblait un peu moins élevé : 63% consacraient moins de 50 euros à la Saint Nicolas, alors que 26% dépensaient de 50 à 100 euros.


Pourtant aujourd’hui la confiance des consommateurs et des détaillants n’est guère meilleure qu’en 2011. Selon ING « cette situation est due au fait qu’en 2010 et en 2011, nous avons connu un regain de confiance en supposant que les effets de la crise de 2008 seraient rapidement dissipés. Mais a posteriori, on constate qu’à l’époque, la crise de l’euro ne faisait que commencer. Ce qui s’est traduit en 2012 par une deuxième récession dans la zone euro, avec pour corollaire une dégradation des perspectives économiques. Ce n’est que depuis le milieu de cette année que les indices de confiance commencent à se redresser, enregistrant même des hausses spectaculaires en glissement mensuel. »


Ceci explique peut-être la légère hausse du budget de la Saint-Nicolas, bien que les économistes d’ING restent prudents dans leurs conclusions : « Si la confiance économique continue de s’améliorer en 2014, notre enquête de l’an prochain apportera une réponse définitive à cette question. »

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


« Les cartes clients ne rapportent quasi rien »

17/10/2017

Les cartes clients ne rapportent quasi rien aux clients. Telle est la conclusion du journal Het Belang van Limburg suite à une enquête menée auprès de vingt grandes chaînes. Toutefois ces enseignes contestent les résultats de cette étude.

Lancement de Safe.Shop, premier label de confiance mondial du e-commerce

16/10/2017

L'Ecommerce Foundation vient de lancer Safe.Shop, le premier label de confiance international du secteur du e-commerce. Pour l’instant seuls douze pays sont affiliés, mais d’autres devraient s’y ajouter rapidement.

Une entreprise britannique rachète Intertoys et Bart Smit

12/10/2017

Blokker Holding va céder son enseigne de jouets Intertoys, y compris les magasins de Bart Smit et Toys XL, à l’investisseur britannique Alteri. Cette cession s’inscrit dans la nouvelle stratégie de Blokker Holding.

Parcify teste la livraison à domicile en l’absence du client

11/10/2017

Le service de coursier Parcify teste un nouveau système à Anvers : il s’agit d’une serrure intelligente permettant au client d’ouvrir sa porte à distance pour que le coursier puisse déposer sa commande à l’intérieur de son domicile en son absence.

Blokker subit une lourde perte en Belgique

11/10/2017

L’an dernier l’enseigne néerlandaise Blokker a essuyé une perte de 30 millions d’euros en Belgique. L’année auparavant il était encore question d’un modeste bénéfice, mais à présent la restructuration de la chaîne pèse lourdement sur les résultats.

Londres favorable à la transformation d’Oxford Street en zone piétonne

11/10/2017

L’idée de bannir tout trafic automobile d’Oxford Street à Londres commence à se concrétiser, maintenant qu’un sondage a révélé que près de deux Londoniens sur trois étaient favorables à l’installation d’un piétonnier.

Back to top