Le consommateur belge plus optimiste que le consommateur néerlandais

Le consommateur belge plus optimiste que le consommateur néerlandais

Au mois de juillet la confiance du consommateur belge s’est renforcée pour le quatrième mois consécutif. Au Pays-Bas par contre, on note une baisse pour le deuxième mois consécutif. La situation y reste très fragile.

Le Belge à nouveau plus confiant quant à l’économie

L’amélioration de la confiance du consommateur belge au mois de juillet s’explique entièrement par les perspectives macroéconomiques plus favorables. Ainsi la crainte d’une hausse du chômage pour les douze prochains mois a très nettement diminué. Les consommateurs envisagent la situation économique d’un œil plus positif.


Au cours de ce mois l’indicateur de confiance des consommateurs, établi par la Banque Nationale Belge, a progressé de -18 points à -16 points. Une amélioration néanmoins modeste, car les prévisions des Belges quant à leur situation financière personnelle et leur capacité d’épargne pour l’année à venir sont moins favorables. Les mesures d’économies et/ou les nouvelles taxes envisagées par le gouvernement pour renflouer les caisses, n’y sont pas étrangères.


Les consommateurs néerlandais se serrent la ceinture

Aux Pays-Bas par contre au mois de juillet la confiance du consommateur suit une tendance inverse. L’indice de confiance, publié par le Centraal Bureau voor de Statistiek, y a régressé de 2 points à -38 points. Cette légère baisse est imputable à une évaluation plus pessimiste du climat économique par les consommateurs néerlandais.

 

Les Hollandais restent peu enclins à acheter. Ils estiment le moment inopportun pour faire des achats importants, comme les lave-linge ou les télévisions. Alors que ces douze derniers mois les consommateurs portaient un regard moins négatif sur leur situation financière personnelle, ils sont néanmoins peu confiants pour les douze mois à venir. Rien d’étonnant à cela vu la faiblesse du marché de l’emploi aux Pays-Bas.


Les indices en Belgique et aux Pays-Bas sont calculés différemment et ne sont donc pas comparables, mais les tendances oui.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: