Le gendarme français de la vie privée fixe les limites de la géolocalisation | RetailDetail

Le gendarme français de la vie privée fixe les limites de la géolocalisation

Le gendarme français de la vie privée fixe les limites de la géolocalisation

Aujourd’hui la géolocalisation permet aux commerçants de tracer leurs clients en magasin à l’aide de signaux émis par les smartphones. Toutefois le gendarme français de la vie privée rappelle aux retailers les règles à respecter.

« La vie privée du consommateur compromise »

« La CNIL enterre-t-elle la géolocalisation ? » Cette question traduit parfaitement la préoccupation de nombreux retailers français, suite à l’instauration par la CNIL – la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés (le pendant français de notre commission vie privée) – de règles strictes à l’égard des commerçants utilisant des dispositifs visant à  mesurer le taux de  fréquentation de leur magasin ou encore le temps passé devant un panneau publicitaire, afin d’en tirer des leçons commerciales.


La CNIL exige notamment que les enseignes utilisant de tels systèmes se déclarent auprès de la commission et informent clairement leurs clients de la mise en place de ces dispositifs et de leur finalité. Les commerçants doivent également supprimer toutes les données personnelles dès que le client quitte le magasin. Par ailleurs les images filmées par caméras ne peuvent être enregistrées, ni transmises à des tiers.


La géolocalisation en magasin est permise à condition que le système soit équipé d’un algorithme qui  anonymise et regroupe les données, rendant impossible toute observation individuelle. « L'utilisation d'un tel algorithme permet notamment d'estimer les taux de retour des personnes dans un magasin avec un taux d'erreur non préjudiciable pour le commerçant tout en permettant d'assurer le respect de la vie privée de ses clients », estime le CNIL. Dans ce cas le consommateur ne doit pas donner son consentement.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Carrefour parvient à un accord social en France

26/04/2018

Tandis que chez Carrefour Belgique les syndicats et la direction se réunissait pour la première fois cette semaine, en France un accord a déjà été signé concernant le plan social et les départs volontaires.

BeCommerce introduit un label de qualité pour les webshops B2B

26/04/2018

BeCommerce présente un nouveau logo et un nouveau label de qualité pour les webshops B2B. Selon l’organisation sectorielle, il s’agit du premier label de qualité en Belgique destiné aux e-commerçants business-to-business.

Blokker décapité : le CEO du Holding et le CEO de Belgique quittent le navire

24/04/2018

La fin semble proche pour l’enseigne et le holding néerlandais Blokker. Ce mardi le CEO Casper Meijer a annoncé qu’il quitterait Blokker Holding fin juin. Quant au CEO du Belux, Bernd Bosch, il démissionne dans l’immédiat.

Colruyt Group franchit une nouvelle étape sur le marché de l’occasion

20/04/2018

 

Avec sa plate-forme en ligne NewStory, Colruyt poursuit sa conquête du marché d’articles pour bébés de seconde main.  La nouvelle plate-forme se base sur l’ancien Dreambaby Tweedehands, un webshop avec deux points de collecte et de retrait axé sur les articles pour bébés d’occasion.

The Future Of Shopping remporte le prix de Managementboek van het Jaar

20/04/2018

RetailDetail est fier d’annoncer que le prix de Managementboek van het Jaar 2018 a été attribué au livre The Future of Shopping : Waar iedereen retailer is de Pauline Neerman et Jorg Snoeck.

Le cap des 100 millions d’abonnés Amazon Prime a été franchi

19/04/2018

Amazon, le géant du e-commerce, a franchi le cap des 100 millions d’abonnés Prime.  Et ce n’est là qu’un des nombreux jalons que le PDG Jeff Bezos mentionne dans sa lettre annuelle adressée aux actionnaires.