Le gendarme français de la vie privée fixe les limites de la géolocalisation | RetailDetail

Le gendarme français de la vie privée fixe les limites de la géolocalisation

Le gendarme français de la vie privée fixe les limites de la géolocalisation

Aujourd’hui la géolocalisation permet aux commerçants de tracer leurs clients en magasin à l’aide de signaux émis par les smartphones. Toutefois le gendarme français de la vie privée rappelle aux retailers les règles à respecter.

« La vie privée du consommateur compromise »

« La CNIL enterre-t-elle la géolocalisation ? » Cette question traduit parfaitement la préoccupation de nombreux retailers français, suite à l’instauration par la CNIL – la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés (le pendant français de notre commission vie privée) – de règles strictes à l’égard des commerçants utilisant des dispositifs visant à  mesurer le taux de  fréquentation de leur magasin ou encore le temps passé devant un panneau publicitaire, afin d’en tirer des leçons commerciales.


La CNIL exige notamment que les enseignes utilisant de tels systèmes se déclarent auprès de la commission et informent clairement leurs clients de la mise en place de ces dispositifs et de leur finalité. Les commerçants doivent également supprimer toutes les données personnelles dès que le client quitte le magasin. Par ailleurs les images filmées par caméras ne peuvent être enregistrées, ni transmises à des tiers.


La géolocalisation en magasin est permise à condition que le système soit équipé d’un algorithme qui  anonymise et regroupe les données, rendant impossible toute observation individuelle. « L'utilisation d'un tel algorithme permet notamment d'estimer les taux de retour des personnes dans un magasin avec un taux d'erreur non préjudiciable pour le commerçant tout en permettant d'assurer le respect de la vie privée de ses clients », estime le CNIL. Dans ce cas le consommateur ne doit pas donner son consentement.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Huit pistes à retenir du Trade & Shopper Marketing Congress

14/06/2018

Que de réactions enthousiastes à l’issue du Trade & Shopper Marketing Congress de RetailDetail et LD&Co ! Orateurs et participants y ont partagé leurs visions avec entrain. Qu’avons-nous retenu ?

Ludo Bijvoet est le nouveau directeur de Blokker

14/06/2018

Le management de Blokker est à nouveau complet: Ludo Bijvoet – actuel CEO de Xenos – prendra les commandes de l’enseigne en difficulté à partir du 1er juillet, tandis que Frank Cocx a été nommé directeur financier. Linda Keijzer dirigera Xenos.

Karstadt réinvente le concept du grand magasin à Berlin-Tegel

12/06/2018

Pour la première fois en trente ans Karstadt ouvre un nouveau grand magasin à Berlin, à l’aéroport de Berlin-Tegel plus précisément. Celui-ci sera un exemple de nouveauté, avec une offre unique entièrement adaptée aux besoins locaux.

Opinion : La blockchain augure la fin des plateformes

11/06/2018

La blockchain renferme des solutions particulièrement intéressantes pour le commerce. Présentant un outil pour le distributeur, elle risque aussi de le conduire à la disparition.

Déjà 7,4 millions d’acheteurs en ligne en Belgique

08/06/2018

Au premier trimestre de cette année les Belges ont dépensé au total 2,73 milliards d’euros en ligne. Quelque 7,4 millions de personnes ont effectué 23 millions d’achats en ligne, ce qui représente à nouveau une forte croissance.

Des milliers de jobs menacés chez House of Fraser et Poundworld

07/06/2018

Un nouveau bain de sang social menace le retail britannique. La chaîne de grands magasins House of Fraser ferme 31 magasins et supprime plus de 6.000 jobs. Le discounter Poundworld risque de faire faillite s’il ne trouve pas d’urgence un repreneur.