Le Jury d’éthique publicitaire condamne la campagne Hans Anders

Le Jury d’éthique publicitaire condamne la campagne Hans Anders

La chaîne de magasins d’optique  Hans Anders est contrainte d’adapter ou de retirer sa campagne publicitaire. C’est ce qu’a décidé le Jury d’éthique publicitaire (JEP), suite à une plainte émise par l’organisation des entrepreneurs flamands UNIZO et  la  fédération professionnelle des opticiens et optométristes indépendants ABOOB.

Des verres de lunettes identiques … ou non ?

La plainte concerne un spot publicitaire où Hans Anders prétend que « des verres de lunettes identiques coûteraient jusqu’à  trois fois plus chers chez un opticien indépendant ». Un message trompeur, selon l’UNIZO et l’ APOOB, car les opticiens indépendants n’utilisent pas toujours les mêmes verres que Hans Anders, contrairement à ce qu’affirme ce dernier.


« Il y a quatre grands fournisseurs de verres où tout le monde commande ses verres. Nos verres sont donc fabriqués dans les mêmes usines, avec le même professionnalisme et la même qualité », argumente  Alex Stergialis, responsable marketing chez Hans Anders Belgique.


Les opticiens indépendants répliquent que les verres sont souvent fabriqués avec des matériaux différents et ne sont pas nécessairement plus chers. Par ailleurs il est très difficile d’établir une comparaison étant donné que Hans Anders dans son spot publicitaire ne mentionne ni le prix, ni le type de verres.


Les indépendants se sentent lésés

Par ailleurs l’UNIZO et l’APOOB soulignent  que le service et l’expertise des opticiens indépendants est d’un autre niveau que chez  Hans Anders. Des facteurs qui ne sont pas pris en compte dans la campagne publicitaire, mais qui pèsent néanmoins dans la décision d’achat du consommateur.


Autre argument avancé par le JEP : la publicité serait dénigrante à l’égard des opticiens indépendants et entacherait leur image. Accusation que réfute  Alex Stergialis qui indique  que telle n’était pas son intention. Quoi qu’il en soit, à présent Hans Anders se voit contraint  d’adapter sa campagne ou de la retirer.


Mi-juin l’UNIZO, l’ABOOB et Hanser Anders se réuniront pour mettre les points sur les i, afin que de telles situations ne se reproduisent plus à l’avenir.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: