Le nombre de faillites dans l’horeca et le commerce de détail continue de baisser | RetailDetail

Le nombre de faillites dans l’horeca et le commerce de détail continue de baisser

Le nombre de faillites dans l’horeca et le commerce de détail continue de baisser

Durant les 8 premiers mois de 2014, le nombre de faillites a diminué de 6,3% comparé à la même période en 2013.  Pour l’horeca et les détaillants, la pire semble passé.  Par contre, le nombre de grossistes à déposer le bilan continue d’augmenter.

Le pire est derrière le dos

Entre le 1er janvier et le 31 août, 7.093 faillites ont été prononcées dans notre pays, soit  une diminution de 6,3% par rapport à la même période l’année dernière, lorsque 7.568 entreprises ont dû fermer leurs portes.  Durant les mois d’été, on a même enregistré une baisse de 18%.  « La tendance positive d’une diminution générale du nombre de faillites semble se confirmer », affirme le bureau d’information commerciale Graydon.


« Cette année, le nombre de déclarations de faillites à chaque mois, à l’exception du mois de février, a été moins élevé par rapport à l’année 2013, où tous les records ont été pulvérisés, et ce même si la différence sur base mensuelle était parfois très minime.  Mais malgré tout, le niveau des faillites reste encore élevé par rapport aux années avant 2013, l’année record. »


Le commerce de gros, seul secteur en hausse 

Même si le pic des faillites semble être derrière nous, on observe néanmoins des différences régionales et sectorielles.  Ainsi, la Flandre et Bruxelles connaissent déjà une diminution des faillites depuis quelques mois, alors que la Région Wallonne doit encore faire face à une légère hausse.


Au niveau sectoriel, l’horeca reste le champion des faillites : depuis le début de cette année, 1.237 établissements horeca ont dû fermer leurs portes, 119 en moins par rapport à la même période l’année dernière (-8,78%).  Le pire semble également être passé  pour le commerce de détail qui a connu 890 faillites ces huit derniers mois, une diminution de 10 ,5% par rapport à l’année précédente.


Par contre, le commerce de gros, avec 23 fermetures d’entreprises en plus pour cause de faillite,  est le seul secteur pour le moment à afficher une hausse (+3,85%).  En revanche, les concessionnaires et les garages ont connu une baisse des faillites de 12,12%, soit 28 en moins par rapport à la même période l’année dernière.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Colruyt Group franchit une nouvelle étape sur le marché de l’occasion

20/04/2018

 

Avec sa plate-forme en ligne NewStory, Colruyt poursuit sa conquête du marché d’articles pour bébés de seconde main.  La nouvelle plate-forme se base sur l’ancien Dreambaby Tweedehands, un webshop avec deux points de collecte et de retrait axé sur les articles pour bébés d’occasion.

The Future Of Shopping remporte le prix de Managementboek van het Jaar

20/04/2018

RetailDetail est fier d’annoncer que le prix de Managementboek van het Jaar 2018 a été attribué au livre The Future of Shopping : Waar iedereen retailer is de Pauline Neerman et Jorg Snoeck.

Le cap des 100 millions d’abonnés Amazon Prime a été franchi

19/04/2018

Amazon, le géant du e-commerce, a franchi le cap des 100 millions d’abonnés Prime.  Et ce n’est là qu’un des nombreux jalons que le PDG Jeff Bezos mentionne dans sa lettre annuelle adressée aux actionnaires.

Les distributeurs et transporteurs exigent des poids lourds moins polluants

19/04/2018

35 entreprises, dont Colruyt, Carrefour et Ikea, appellent l’Europe à obliger les constructeurs de poids lourds à réduire leurs émissions de CO2 d’un quart d’ici 2025.  « Totalement irréaliste », réagit le porte-parole des constructeurs.

JD.com va ouvrir 1000 magasins par jour

17/04/2018

JD.com envisage l’ouverture de pas moins de 1000 supermarchés par jour en Chine. Avec cet objectif impressionnant, le numéro deux du e-commerce chinois confirme son ambition de conquérir aussi le marché offline.

Hans Anders franchit le cap des 200 millions d'euros de CA

12/04/2018

 En 2017 la chaîne d'optique néerlandaise Hans Anders a vu son chiffre d'affaires progresser de 6% à 203,7 millions d'euros. Parallèlement le lunetier annonce son retrait du marché français.