Le SNI demande une surveillance policière accrue durant les « mois sombres »

Le SNI demande une surveillance policière accrue durant les « mois sombres »

Le Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI) demande à la ministre des Affaires Intérieures Joëlle Milquet de ne pas limiter la période de surveillance policière accrue à la période de fin d’année, mais de l’étendre à « tous les mois sombres » (d’octobre à mars).

Davantage de vols à l’étalage durant les mois sombres

Une analyse du SNI, basée sur les chiffres de l’ASBL Prévention & Sécurité de ces cinq dernières années, révèle que 52 à 55% des vols à l’étalage sont commis entre octobre et mars, un pourcentage légèrement supérieur aux autres six mois de l’année. «  Non par hasard, les mois où l’heure d’hiver est d’application et où il fait sombre plus tôt », déplore l’organisation des indépendants. D’où la demande du SNI d’un contrôle policier renforcé durant ces mois sombres.


« Nous voulons étendre cette surveillance accrue d’octobre – ou tout du moins au moment du passage à l’heure d’hiver – jusqu’à fin mars, lorsqu’on passe à nouveau à l’heure d’été », déclare Christine Mattheeuws, présidente du SNI. « La ministre des Affaires Intérieures Joëlle Milquet partage cet avis, mais elle doit encore signer une circulaire pour lancer la période de surveillance accrue. Nous lui demandons de le faire le plus vite possible. »


Poursuites judiciaires plus sévères

La prévention est une chose, mais il faut également un durcissement des poursuites judiciaires. Le SNI est convaincu que seules des poursuites judiciaires plus sévères avec des peines effectives pour les agresseurs et les voleurs parviendront à dissuader les auteurs de ces actes criminels. « Actuellement ils s’en sortent à bon compte. La preuve : pas moins de 80% de ces criminels sont des récidivistes. Les auteurs reviennent donc bien trop volontiers et sans beaucoup de risques à leurs cibles », estime Christine Mattheeuws.


C’est pourquoi le SNI espère que la Ministre de la Justice Annemie Turtelboom et les parquets donneront eux aussi un signal fort pour combattre cette forme de criminalité.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: