Le voleur de muffins Steven De Geynst acquitté

Le voleur de muffins Steven De Geynst acquitté

La Cour d’appel de Gand vient d’acquitter Steven De Geynst pour vol de muffins dans un conteneur à déchets d’un supermarché GB à Rupelmonde. En mai dernier il avait été condamné à 6 mois de prison avec sursis.

Un combat contre le gaspillage

L’affaire remonte au 22 mars 2010, lorsque le quinquagénaire Steven De Geynst avait sorti deux paquets de muffins périmés d’un conteneur à ordures du supermarché. Il récupérait d’ailleurs régulièrement des déchets de nourriture dans la benne, premièrement parce qu’il avait faim, ensuite pour redistribuer cette nourriture à des nécessiteux et enfin pour protester contre le gaspillage alimentaire par les supermarchés.


Ayant résisté au personnel qui l’avait pris en flagrant délit le 22 mars, le voleur de muffins avait dû comparaître devant le tribunal correctionnel de Termonde pour ‘vol avec violence’. Il avait écopé alors de six mois de prison avec sursis.


Acquittement pour cause de doute

Mais la Cour d’appel en a jugé autrement : selon le juge, De Geynst était autorisé depuis sept ans déjà à retirer de la nourriture du conteneur. Permission qui lui a été ensuite temporairement refusée, car le supermarché le suspectait de revendre la marchandise. Mais finalement il a à nouveau été autorisé à le faire … Bref la Cour estime que la situation était assez confuse et  qu’il n’est pas question non plus d’intention frauduleuse. Le juge a donc décidé d’acquitter De Geynst sur base de ce doute, au grand soulagement de l’accusé et sous les applaudissements d’une centaine de sympathisants dans la salle.


Toutefois il est bel bien question de vol, estime la Cour : le conteneur se trouvait sur un terrain privé, donc sortir des restes de nourriture d’un conteneur sans l’autorisation du propriétaire ou de l’exploitant relève du vol. « Les déchets sont la propriété (du supermarché) jusqu’à ce qu’ils soient collectés par les éboueurs. Le propriétaire n’a pas délibérément donner les produits, car le conteneur se situait à l’arrière du supermarché sur le parking d’ un terrain privé ».


Comeos déçu par la décision de la Cour

La fédération du commerce Comeos se dit « particulièrement déçu » de l’arrêt rendu par la Cour d’appel et estime qu’il s’agit d’un « mauvais signal ». Dominique Michel, administrateur délégué de Comeos reproche surtout à De Geynst « d’avoir mis en circulation la nourriture récupérée et d’avoir ainsi  mis en danger la santé d’autres personnes. » Comeos confirme son plaidoyer comme quoi tout produit périmé menace la sécurité alimentaire et doit donc être détruit.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Analyse : Cinq conclusions après le deal entre Amazon et Whole Foods

19/06/2017

Qu’Amazon tôt ou tard rachète une chaîne de supermarchés, était à prévoir. Pourtant la nouvelle a fait l’effet d’une bombe. Comment évaluer les conséquences de ce deal pour les retailers alimentaires ?

Un nouveau site internet pour sauver les magasins de journaux indépendants

15/06/2017

Le distributeur de presse Ubiway a lancé un site internet pour aider les magasins de journaux à survivre.  En 5 ans de temps, leur nombre a chuté de 3.200 à 2.400 : grand temps pour une opération de grande envergure ‘Sauvez le magasin de journaux’.

Nike, Universal Studios et Sanrio enfreignent-ils la libre concurrence ?

15/06/2017

Après la marque de mode américaine Guess, c’est au tour de Nike, Universal Studios et Sanrio d’être visés par Bruxelles. Il semblerait que ces trois entreprises restreignent la vente transfrontière et online de leurs produits dans l’Union européenne.

« Les casseurs de prix bousillent l’économie »

14/06/2017

Selon le politologue Jonathan Holslag de la VUB, le consommateur devrait acheter davantage dans des commerces locaux et éviter les casseurs de prix comme Action et Primark, car « ils bousillent l’économie ».

Fnac et Carrefour : le nouveau couple choc en France ?

14/06/2017

Un mariage entre Carrefour et Fnac Darty s’annonce-t-il, maintenant que le PDG de la Fnac, Alexandre Bompard, s’apprête à prendre les commandes chez Carrefour ? Une chaîne de supermarchés qui se cherche, un retailer de produits culturels en relance et un spécialiste de l’électro peuvent-ils revitaliser le retail français ?

Aujourd’hui Coolblue lance la version française de son webshop

14/06/2017

Aujourd’hui Coolblue ouvre son webshop en version française, qui dans un premier temps proposera uniquement les produits d’informatique. Le reste de l’assortiment sera ajouté progressivement. D’ici la fin de l’année toute la gamme sera disponible.

Back to top