Lego gagne son procès contre le créateur de montres Ice-Watch

Lego gagne son procès contre le créateur de montres Ice-Watch

Ice-Watch, la marque belge très populaire de montres, ne pourra plus désormais vendre ses produits dans les boîtes très colorées qui rappellent étrangement les blocs Lego. C’est ce qu’a décidé le tribunal de commerce de Bruxelles, suite au procès intenté par le géant danois du jouet, qui a donc obtenu gain de cause, annonce le journal De Standaard.

Astreinte de 10.000 euros par jour

Le juge a imposé à Ice-Watch une astreinte de 10.000 euros par jour en cas de vente de montres dans l’emballage en question dans notre pays. Cette mesure entre en vigueur à partir du moment où le jugement est signifié par Lego à Ice-Watch. Mais selon le journal cela n’est pas encore le cas et les parties en ce moment négocient, afin de trouver une solution.


A noter que le jugement concerne uniquement la Belgique. Lego avait estimé qu’ Ice-Watch avait commis une infraction à  la législation européenne en matière de protection des marques. Mais le juge n’a pas suivi ce raisonnement. Selon lui Ice Watch a enfreint uniquement la législation belge sur les pratiques du commerce et la protection des consommateurs  en trompant l'acheteur quant à l'origine commerciale du produit : le client pourrait penser que la montre Ice-Watch et une montre Lego.

Une véritable rage

Ice-Watch est une petite entreprise wallone, basée à Bastogne, mais les montres sont « made in China ». Depuis que les montres ont fait leur apparition dans des clips vidéo de Black-Eyed Peas et du dj français David Guetta – dont la femme Cathy  a créé une montre spécialement pour Ice-Watch- elles ont suscité une véritable rage et se vendent comme des petits pains : des millions de montres vendues. Bien entendu ce succès n’a pas échappé à Lego qui lui aussi a développé toute une ligne de produits de merchandising inspirés par ses célèbres petits blocs.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

 



Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Technologie ét expérience client au cœur du RetailDetail Congress

28/04/2017

L’affiche internationale du RetailDetail Congress 2017 a fait impression. Le prophète du retail Doug Stephens en particulier à su convaincre le public. La technologie et l’expérience client sont indissociables dans le magasin du futur.

Légère baisse du chiffre d’affaires chez Procter & Gamble

27/04/2017

Au 3ème trimestre de son exercice 2016/2017 les performances de Procter & Gamble se sont à nouveau avérées décevantes. Même si sur base autonome il est question d’une hausse du CA de 1%, le CA net par contre est en recul de 1%.

La riche histoire d'un job passionnant

26/04/2017

(publireportage) Un emploi varié vous intéresse? Optez pour un lieu proche mais surprenant : la salle de bains. Source de grande satisfaction, ce secteur permet de déployer pleinement vos talents. Bien sûr, tout dépend de l’entreprise que vous choisirez…

RetailDetail accueille Kjëll Bries à son bord

25/04/2017

RetailDetail continue de s’étendre : nous venons d’engager un nouvel account manager. Désormais Kjëll Bries sera la personne de contact pour nos partenaires et annonceurs.

Le gouvernement établit un code de conduite pour les vendeurs porte-à-porte

24/04/2017

Le ministre de l’Economie Kris Peeters a établi un code de conduite pour les vendeurs porte-à-porte.  Il devrait mettre fin aux vendeurs agressifs.  L’objectif est de faire signer ce code de conduite par toutes entreprises du secteur.

A quoi s’attendre après la numérisation ? 4 tendances

24/04/2017

La numérisation du secteur retail ne représente qu’une des nombreuses conséquences de la disruption digitale. Il en existe bien d’autres, selon Annick Lemaylleux, VP Global Retail Market chez Atos. Au RetailDetail Congress, elle nous guidera à travers les principales tendances.

 

Back to top