Lego gagne son procès contre le créateur de montres Ice-Watch

Lego gagne son procès contre le créateur de montres Ice-Watch

Ice-Watch, la marque belge très populaire de montres, ne pourra plus désormais vendre ses produits dans les boîtes très colorées qui rappellent étrangement les blocs Lego. C’est ce qu’a décidé le tribunal de commerce de Bruxelles, suite au procès intenté par le géant danois du jouet, qui a donc obtenu gain de cause, annonce le journal De Standaard.

Astreinte de 10.000 euros par jour

Le juge a imposé à Ice-Watch une astreinte de 10.000 euros par jour en cas de vente de montres dans l’emballage en question dans notre pays. Cette mesure entre en vigueur à partir du moment où le jugement est signifié par Lego à Ice-Watch. Mais selon le journal cela n’est pas encore le cas et les parties en ce moment négocient, afin de trouver une solution.


A noter que le jugement concerne uniquement la Belgique. Lego avait estimé qu’ Ice-Watch avait commis une infraction à  la législation européenne en matière de protection des marques. Mais le juge n’a pas suivi ce raisonnement. Selon lui Ice Watch a enfreint uniquement la législation belge sur les pratiques du commerce et la protection des consommateurs  en trompant l'acheteur quant à l'origine commerciale du produit : le client pourrait penser que la montre Ice-Watch et une montre Lego.

Une véritable rage

Ice-Watch est une petite entreprise wallone, basée à Bastogne, mais les montres sont « made in China ». Depuis que les montres ont fait leur apparition dans des clips vidéo de Black-Eyed Peas et du dj français David Guetta – dont la femme Cathy  a créé une montre spécialement pour Ice-Watch- elles ont suscité une véritable rage et se vendent comme des petits pains : des millions de montres vendues. Bien entendu ce succès n’a pas échappé à Lego qui lui aussi a développé toute une ligne de produits de merchandising inspirés par ses célèbres petits blocs.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

 



Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Analyse : Cinq conclusions après le deal entre Amazon et Whole Foods

19/06/2017

Qu’Amazon tôt ou tard rachète une chaîne de supermarchés, était à prévoir. Pourtant la nouvelle a fait l’effet d’une bombe. Comment évaluer les conséquences de ce deal pour les retailers alimentaires ?

Un nouveau site internet pour sauver les magasins de journaux indépendants

15/06/2017

Le distributeur de presse Ubiway a lancé un site internet pour aider les magasins de journaux à survivre.  En 5 ans de temps, leur nombre a chuté de 3.200 à 2.400 : grand temps pour une opération de grande envergure ‘Sauvez le magasin de journaux’.

Nike, Universal Studios et Sanrio enfreignent-ils la libre concurrence ?

15/06/2017

Après la marque de mode américaine Guess, c’est au tour de Nike, Universal Studios et Sanrio d’être visés par Bruxelles. Il semblerait que ces trois entreprises restreignent la vente transfrontière et online de leurs produits dans l’Union européenne.

« Les casseurs de prix bousillent l’économie »

14/06/2017

Selon le politologue Jonathan Holslag de la VUB, le consommateur devrait acheter davantage dans des commerces locaux et éviter les casseurs de prix comme Action et Primark, car « ils bousillent l’économie ».

Fnac et Carrefour : le nouveau couple choc en France ?

14/06/2017

Un mariage entre Carrefour et Fnac Darty s’annonce-t-il, maintenant que le PDG de la Fnac, Alexandre Bompard, s’apprête à prendre les commandes chez Carrefour ? Une chaîne de supermarchés qui se cherche, un retailer de produits culturels en relance et un spécialiste de l’électro peuvent-ils revitaliser le retail français ?

Aujourd’hui Coolblue lance la version française de son webshop

14/06/2017

Aujourd’hui Coolblue ouvre son webshop en version française, qui dans un premier temps proposera uniquement les produits d’informatique. Le reste de l’assortiment sera ajouté progressivement. D’ici la fin de l’année toute la gamme sera disponible.

Back to top