LensOnline lance sa propre chaîne de magasins d’optique

LensOnline lance sa propre chaîne de magasins d’optique

Independent Opticiens, iO en bref, c’est ainsi qu’a été baptisée la nouvelle chaîne d’optique que veut développer LensOline, le plus grand webshop de lentilles de contact en Belgique. D'ici fin 2015, 6 à 8 magasins devraient voir le jour.

De shop-in-the-shop chez des opticiens indépendants …

Après l’ouverture en toute discrétion il y a un mois d’un shop à Ostende, Independent Opticiens a ouvert un magasin à Bruges le weekend dernier. Dans le courant de l’année un autre magasin iO s’installera à Gand. D’autres filiales sont également prévues à Knokke, Genk et Turnhout, précise Luc Cuperus, co-fondateur de LensOnline : « Pour cette année nous visons l’ouverture de six à huit magasins. Pour l’instant nous ne nous projetons pas plus loin. »


LensOnline a démarré en 2004 en tant que pure player online, mais a très vite collaboré avec des opticiens indépendants, qui en échange d’une commission, commandent les lentilles via la plate-forme en ligne et servent de point de retrait pour le webshop. Depuis ce réseau compte déjà une septantaine de points d’enlèvement.


… à magasin à part entière en gestion propre

L’objectif n’est pas de concurrencer ces indépendants, souligne Cuperus : « A Gand, Bruges et Ostende nous avions une vaste clientèle internet, mais nous ne trouvions pas d’opticiens prêts à collaborer avec nous. C’est pourquoi nous y avons lancé nos propres magasins. »

 

Initialement il s’agissait de simples points de distribution, où les clients venaient retirer leurs commandes. « Ces magasins avaient des heures d’ouverture très limitées et étaient situés dans des endroits de troisième rang », indique Cuperus, qui en collaboration avec son associé Bert Boon, a ensuite décidé de les transformer en magasins d’optique à part entière. « Ce fut un succès, d’où l’idée de transférer ces magasins vers des endroits de catégorie supérieure dans le centre-ville. »


En outre, un nouveau concept a été adopté, s’inspirant d’exemples à New York, Milan et Copenhague. Cuperus :  « C’est là qu’a germé l’idée de créer des points de vente où l’expérience en magasin joue un rôle essentiel. Nous voulons que les magasins d’optique soient des endroits branchés, où les gens entrent à l’improviste, sans l’avoir planifié, tout simplement pour y essayer quelques paires de lunettes dans une ambiance agréable, tout comme l’on jette un coup d’œil dans une boutique de mode pour y trouver un vêtement sympa. »


« Il va de soi que l’offre dans nos magasins sera disponible en ligne. Une étude de Google a démontré que 70% des gens décident devant leur ordinateur où ils achèteront quel produit. Via internet nous pouvons donc attirer les clients dans nos magasins », explique Cuperus. « Toutefois je ne crois pas dans la vente online de lunettes. En pratique cela entraîne de nombreuses plaintes. »

 

Tags: