Les éco-chèques désormais valables pour les articles de seconde main | RetailDetail

Les éco-chèques désormais valables pour les articles de seconde main

Les éco-chèques désormais valables pour les articles de seconde main

A partir du 1er juin les éco-chèques seront également valables pour l’achat de vêtements, de meubles et de livres de seconde main. Par ailleurs la liste d’appareils électriques que l’on peut payer avec des éco-chèques a été élargie.

Chiffre d’affaires supplémentaire pour les magasins de seconde main

Tous les deux ans les syndicats et les employeurs au sein de Conseil national du Travail réévaluent  la liste des produits que l’on peut acquérir avec des éco-chèques. Contrairement à la dernière fois, cette année la liste a fait l’objet d’importants changements. Le fait que l’an dernier plus de la moitié des consommateurs flamands aient acheté en seconde main n’y est certainement pas étranger. Cette mesure ne fera qu’accélérer cette tendance, estiment les observateurs.


Parallèlement la liste d’appareils électriques que l’on peut payer avec des éco-chèques a été élargie (voir CCT n°98 ter du 24 mars 2015). A partir du 1er juin cette liste  comprendra notamment des lave-linge, lave-vaisselle, frigos, téléviseurs, fours, aspirateurs et dispositifs de chauffage. Toutefois cette extension s’accompagne d’une sévérisation du label énergétique : plus que jamais l’objectif est « d’orienter les consommateurs avec leurs éco-chèques vers les produits les plus performants en rayons », indique le Conseil national du Travail.


Autres nouveautés sur la liste : l’utilisation de voitures et vélos partagés, les investissements dans les chaudières et vitrages à haut rendement, les vannes thermostatiques et tous les systèmes d’énergie renouvelables (comme les boilers et panneaux solaires, les pompes à chaleur ou les éoliennes ).

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


KaDeTe, le premier ‘supermarché start-up’ au monde, s’installe à Berlin

22/02/2018

KaDeTe, le premier ‘supermarché start-up’ au monde, ouvrira ses portes le mois prochain à Berlin. Cette place de marché physique donne l’occasion à des marques et entreprises débutantes d’entrer en contact avec les consommateurs et les acheteurs.

Il ne serait « pas surprenant » qu’Unilever opte pour Rotterdam

22/02/2018

Rotterdam, et non pas Londres, aurait le plus de chances d’accueillir le siège principal du groupe anglo-néerlandais Unilever. C’est ce que révèle le journal d’affaires Financial Times qui cite des sources de milieux politiques.

Chiffres records pour Henkel

22/02/2018

Le groupe allemand Henkel a réalisé d’excellentes performances en 2017, avec des chiffres records tant au niveau des ventes que du bénéfice. Pour la première fois l’entreprise a franchi la barre des 20 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Consolidation des chaînes américaines pour contrecarrer Amazon

21/02/2018

Afin de faire barrage à la montée d’Amazon, les distributeurs américains se consolident. Ainsi le groupe Albertsons a racheté Rite Aid et Walmart, qui voit ralentir sa croissance en ligne, continue de renforcer ses activités online.

Walmart envisage l’ouverture d’une chaîne physique en Inde

21/02/2018

Les négociations entre la chaîne de grande distribution américaine Walmart et l’e-tailer indien Flipkart ne concernent probablement pas uniquement le retail online. Il y a de fortes chances qu’il soit également question d’une chaîne physique.

bpost étoffe son réseau de points d’enlèvement

20/02/2018

(publireportage) Le confort joue un rôle de plus en plus essentiel lors des achats effectués en ligne et le consommateur d'aujourd'hui sait exactement ce qu'il veut : déterminer lui-même où et quand sa commande lui sera livrée. bpost poursuit dès lors l'extension de son réseau de points d’enlèvement.

Back to top