Les arrondis aux 5 centimes autorisés à partir du 1er octobre

Les arrondis aux 5 centimes autorisés à partir du 1er octobre

A partir du 1er octobre les commerçants pourront arrondir le montant total à la caisse aux 5 centimes les plus proches, mais ce n’est pas une obligation. Comeos a d’ores et déjà annoncé que les supermarchés n’appliqueraient pas cette mesure.

Uniquement pour les paiements en espèces

Fin mars, le conseil des ministres après de multiples discussions a finalement approuvé la possibilité d’arrondir les paiements. Initialement la règle aurait dû entrer en vigueur le 1er juin, date qui a finalement été postposée au 1er octobre.


A partir du 1er octobre les commerçants et les professions libérales auront donc le droit d’arrondir le montant total du ticket de caisse aux 5 centimes les plus proches : ainsi un montant de 99,98 euros pourra être arrondi vers 100 euros, de même qu’un montant 100,02 euros.


Le SPF Economie, qui demain fournira de plus amples explications, souligne qu’il ne s’agit pas d’une obligation et que l’arrondi, comme il avait déjà été décidé en mars, n’est valable que pour le montant final et pour les paiements en espèces (la règle n’est donc pas d’application pour les paiements électroniques ou par chèques-repas).


D’ici deux ans le système sera évalué en vue de l’étendre éventuellement aux paiements électroniques par exemple.

 

« Les supermarchés n’appliqueront pas l’arrondi »

Mais les supermarchés n’auront pas recours à cette possibilité. « En avril nous avons déjà laissé entendre que les supermarchés n’appliqueraient pas l’arrondi », indique Dominique Michel, administrateur délégué de la fédération du commerce Comeos. Pourtant les supermarchés étaient partisans de cette mesure, mais « la décision du gouvernement sortant de restreindre cette possibilité aux seuls paiements en espèces a rendu ce système impossible à mettre en œuvre pour les supermarchés, qui auraient notamment dû introduire deux systèmes de caisse ».


« Lorsque l’arrondi sera valable pour l’ensemble des modes de paiements – en espèces et électroniques – alors seulement les supermarchés auront recours à cette possibilité », ajoute-t-il.


Comeos espère que le prochain gouvernement en tiendra compte. « Le projet d’accord de gouvernement prévoit une évaluation de cette mesure, afin que le système d’arrondi puisse être étendu à tous les modes de paiements », explique Michel. « Nous espérons que cette évaluation se fera dans les plus brefs délais, car elle démontrera très certainement l’inutilité de la réglementation actuelle. Les petites pièces ne disparaîtront pas tant que les supermarchés continueront de les utiliser. Il appartiendra dès lors au nouveau gouvernement d’y apporter les modifications qui s’imposent», conclut Michel.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Shoptalk Europe : dernière chance de réduction pour réservation anticipée

21/09/2017

(publireportage) Shoptalk Europe, le salon dédié à l’innovation dans le retail, se tiendra du 8 au 11 octobre 2017 à Copenhague. Au programme les tendances, technologies et business models qui déterminent le shopping à l’ère de la disruption digitale.

Costco Wholesale dévoile d’ambitieux projets en France

21/09/2017

Trois mois après l’ouverture réussie de son premier point de vente français, l’enseigne américaine ‘member only’ Costco Wholesale annonce un deuxième magasin. A terme Costco vise au moins huit magasins dans l’Hexagone.

Toys ‘R’ Us proche de la faillite

18/09/2017

Selon le journal d’affaires The Wall Street Journal, la chaîne de magasins de jouets Toys ‘R’ Us serait proche de la faillite.  La croissance des ventes online et les exigences plus strictes des fournisseurs en seraient les causes principales.

L'action de réductions pour Shoptalk Europe touche à sa fin

14/09/2017

(publireportage) Shoptalk Europe, le salon dédié à l’innovation dans le retail, se tiendra du 8 au 11 octobre 2017 à Copenhague. Au programme les tendances, technologies et business models qui déterminent le shopping à l’ère de la disruption digitale.

« L’UE doit créer un cadre plus précis pour l’e-commerce »

13/09/2017

Selon la députée européenne Marietje Schaak, la Commission européenne devrait créer un cadre plus précis pour l’e-commerce, pour éviter que de grandes entreprises internet déterminent elles-mêmes les normes du commerce digital.

L’Europe souhaite un meilleur encadrement pour les franchisés

13/09/2017

Hier, le Parlement européen a adopté le rapport ‘Sur le fonctionnement du franchisage dans le secteur du commerce de détail’.  Il reprend plusieurs points qui devraient renforcer la position du franchisé.

Back to top