Les Belges ont dépensé 7,2 milliards d’euros par carte Visa en 2012

Les Belges ont dépensé 7,2 milliards d’euros par carte Visa en 2012

En 2012 en Europe le montant total des dépenses effectuées par carte de paiement  Visa a dépassé les  1.300 milliards d’euros. Bien qu’en Belgique  la carte de débit Visa soit moins utilisée que la carte de crédit, elle connaît néanmoins une belle croissance dans notre pays.

7,2 milliards d’euros en Belgique  

L’année dernière en Belgique 83,1 millions de transactions par carte de paiement Visa ont été enregistrées, pour une valeur totale de 7,2 milliards d’euros, indique Visa Europe. « Les Belges poursuivent la tendance de l’année dernière : ils utilisent plus fréquemment leur carte de paiement et pour de plus petits montants », explique Michiel Wielhouwer, country manager Benelux.


« En Belgique le nombre de transactions par carte de paiement Visa en magasin a augmenté de 7,23%. La valeur moyenne par transaction a baissé de 1,78% à 87,30 euros.  Le nombre moyen de transactions par carte a augmenté de plus de 6% à 32 », ajoute Wielhouwer.


1300 milliards d’euros en Europe

Avec  7,2 milliards d’euros en transactions, la Belgique reste un tout petit marché, comparé au reste de l’Europe. En 2012 dans l’ensemble de l’Europe les titulaires d’une carte de paiement Visa ont déboursé le montant époustouflant de 1,3 billion d’euros, soit 1.300 milliards d’euros. Un record absolu. Cela signifie donc que le consommateur en Europe pour chaque dépense de 6,75 euros, paie 1 euro par carte Visa.


Cette forte progression de 8,8% est attribuable avant tout à l’e-commerce : avec une hausse de +16% il s’agit du segment ayant connu la plus forte croissance parmi toutes les activités de Visa Europe. Les dépenses en ligne via Visa en Europe ont dépassé le cap des 200 milliards d’euros pour la première fois et représentent plus d’une transaction traitée sur cinq.


L’année dernière Visa Europe a réalisé un chiffre d’affaires de 1,11 milliard d’euros. Le bénéfice avant impôt s’élevait à 260 millions d’euros.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: