Les chèques-repas électroniques permettent d’économiser 95 millions d’euros | RetailDetail

Les chèques-repas électroniques permettent d’économiser 95 millions d’euros

Les chèques-repas électroniques permettent d’économiser 95 millions d’euros

Les chèques-repas électroniques permettent d’économiser près de 95 millions d’euros sur base annuelle. C’est ce que révèle un rapport officiel de l’Agence pour la Simplification Administrative. Aussi l’organisation des indépendants flamands Unizo plaide pour le passage complet rapide vers la version électronique.

67,5 millions d’euros d’économie pour les commerçants

Les chiffres communiqués dans ce rapport sont parlants : lors d’un passage complet vers les chèques-repas électroniques les commerçants pourraient économiser pas moins de 67.580.667 d’euros. Les employeurs (12.880.295 d’euros) et les employés (13.724.151 d’euros) eux aussi tireraient profit d’un tel scénario, lit-on dans le journal Het Nieuwsblad.


Selon le rapport, établi dans le cadre de l’évaluation du chèque-repas électronique, 700.000 employés bénéficient déjà de chèques-repas électroniques, soit 42% de tous les employés recevant des chèques-repas de leur employeur. De plus ce pourcentage connaît une croissance exponentielle.


Par ailleurs les chèques-repas électroniques sont déjà acceptés dans 10.000 points de vente environ et dépassent dès lors  le réseau d’acceptation des chèques-repas version papier, avec 9.000 magasins seulement. A noter que les petits commerçants sont peu représentés. « Ceci s’explique en grande partie par le fait que pour les petits commerçants accepter à la fois les chèques-repas version électronique et papier entraîne trop de tracas administratifs », explique l’Unizo.


Dans cette optique l’organisation réitère son plaidoyer d’un passage complet  vers les chèques-repas électroniques à condition que  « les frais n’excèdent pas ceux  d’un paiement débiteur. En ce moment seul un émetteur de chèques- repas électroniques, Monizze, répond à ce critère », conclut l’Unizo.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Colruyt Group franchit une nouvelle étape sur le marché de l’occasion

20/04/2018

 

Avec sa plate-forme en ligne NewStory, Colruyt poursuit sa conquête du marché d’articles pour bébés de seconde main.  La nouvelle plate-forme se base sur l’ancien Dreambaby Tweedehands, un webshop avec deux points de collecte et de retrait axé sur les articles pour bébés d’occasion.

The Future Of Shopping remporte le prix de Managementboek van het Jaar

20/04/2018

RetailDetail est fier d’annoncer que le prix de Managementboek van het Jaar 2018 a été attribué au livre The Future of Shopping : Waar iedereen retailer is de Pauline Neerman et Jorg Snoeck.

Le cap des 100 millions d’abonnés Amazon Prime a été franchi

19/04/2018

Amazon, le géant du e-commerce, a franchi le cap des 100 millions d’abonnés Prime.  Et ce n’est là qu’un des nombreux jalons que le PDG Jeff Bezos mentionne dans sa lettre annuelle adressée aux actionnaires.

Les distributeurs et transporteurs exigent des poids lourds moins polluants

19/04/2018

35 entreprises, dont Colruyt, Carrefour et Ikea, appellent l’Europe à obliger les constructeurs de poids lourds à réduire leurs émissions de CO2 d’un quart d’ici 2025.  « Totalement irréaliste », réagit le porte-parole des constructeurs.

JD.com va ouvrir 1000 magasins par jour

17/04/2018

JD.com envisage l’ouverture de pas moins de 1000 supermarchés par jour en Chine. Avec cet objectif impressionnant, le numéro deux du e-commerce chinois confirme son ambition de conquérir aussi le marché offline.

Hans Anders franchit le cap des 200 millions d'euros de CA

12/04/2018

 En 2017 la chaîne d'optique néerlandaise Hans Anders a vu son chiffre d'affaires progresser de 6% à 203,7 millions d'euros. Parallèlement le lunetier annonce son retrait du marché français.