Les chèques-repas électroniques permettent d’économiser 95 millions d’euros | RetailDetail

Les chèques-repas électroniques permettent d’économiser 95 millions d’euros

Les chèques-repas électroniques permettent d’économiser 95 millions d’euros

Les chèques-repas électroniques permettent d’économiser près de 95 millions d’euros sur base annuelle. C’est ce que révèle un rapport officiel de l’Agence pour la Simplification Administrative. Aussi l’organisation des indépendants flamands Unizo plaide pour le passage complet rapide vers la version électronique.

67,5 millions d’euros d’économie pour les commerçants

Les chiffres communiqués dans ce rapport sont parlants : lors d’un passage complet vers les chèques-repas électroniques les commerçants pourraient économiser pas moins de 67.580.667 d’euros. Les employeurs (12.880.295 d’euros) et les employés (13.724.151 d’euros) eux aussi tireraient profit d’un tel scénario, lit-on dans le journal Het Nieuwsblad.


Selon le rapport, établi dans le cadre de l’évaluation du chèque-repas électronique, 700.000 employés bénéficient déjà de chèques-repas électroniques, soit 42% de tous les employés recevant des chèques-repas de leur employeur. De plus ce pourcentage connaît une croissance exponentielle.


Par ailleurs les chèques-repas électroniques sont déjà acceptés dans 10.000 points de vente environ et dépassent dès lors  le réseau d’acceptation des chèques-repas version papier, avec 9.000 magasins seulement. A noter que les petits commerçants sont peu représentés. « Ceci s’explique en grande partie par le fait que pour les petits commerçants accepter à la fois les chèques-repas version électronique et papier entraîne trop de tracas administratifs », explique l’Unizo.


Dans cette optique l’organisation réitère son plaidoyer d’un passage complet  vers les chèques-repas électroniques à condition que  « les frais n’excèdent pas ceux  d’un paiement débiteur. En ce moment seul un émetteur de chèques- repas électroniques, Monizze, répond à ce critère », conclut l’Unizo.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Amazon recrute 2.000 travailleurs en France

15/02/2018

La branche française du géant américain du e-commerce Amazon cherche à embaucher 2.000 personnes afin de soutenir sa croissance. Amazon.fr est le webshop le plus populaire non seulement en France, mais également dans notre pays.

Excellente année pour Decathlon grâce à une forte expansion

15/02/2018

Alors qu’en 2016 Decathlon dépassait le cap des 10 milliards d’euros de chiffre d’affaires, en 2017 l’enseigne de sport a franchi la barre des 11 milliards d’euros, et ce grâce à une forte expansion internationale.

Passation de pouvoir chez BIC sur fond de rentabilité en baisse

15/02/2018

Changements au sein du management de Bic, le spécialiste français des produits jetables : l’actuel PDG Bruno Bich passe le flambeau à son fils Gonzalve (39 ans), qui aura la lourde tâche de restaurer la rentabilité du groupe.

Les syndicats de Carrefour appellent au boycott des caisses self-scanning

15/02/2018

Les collaborateurs de Carrefour appellent au boycott des caisses self-scanning pour protester contre les licenciements annoncés par le groupe. Dans l’hypermarché de Mons les employés sont passés à l’action et ont saboté les caisses concernées.

Dieter Struye, nouveau directeur général non-food chez Colruyt Group

13/02/2018

Dieter Struye, ancien directeur de Brico, a été nommé directeur général  non-food chez Colruyt Group. Depuis ce lundi 12 février il y dirige les enseignes Dreamland et Dreambaby, ainsi que les activités en ligne de ColliShop.

Metro : bénéfice stable au 1er trimestre

13/02/2018

Au premier trimestre l’allemand Metro est parvenu à réaliser un bénéfice stable par rapport à l’an dernier, et ce malgré un recul en Russie et grâce à l’absence de coûts de restructuration chez Real.

Back to top