Les clients sont de plus en plus nombreux à demander des réductions | RetailDetail

Les clients sont de plus en plus nombreux à demander des réductions

Les clients sont de plus en plus nombreux à demander des réductions

Selon 6 commerçants sur 10 le nombre de clients demandant une réduction en dehors de la période des soldes a augmenté au cours de l’année écoulée. Plus de 3/4 des commerçants constatent que le consommateur est devenu plus attentif aux prix.

« Les Belges accros aux réductions »

Pas moins de 58% des détaillants ont constaté au cours de l’année écoulée une augmentation du nombre de consommateurs demandant une réduction. C’est ce que révèle une enquête menée auprès de 628 commerces (vêtements, multimédia, sport, design, meubles, électro, …) par le Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI). 13% des clients en moyenne demandent une réduction de prix. « Certains suivent de près les promotions proposées dans des magasins concurrents et emportent les preuves avec eux », indique Christine Mattheeuws, présidente du SNI.


Certes, qui ne tente rien n’a rien, et bien souvent ces tentatives s’avèrent fructueuses, car en effet « 44% des détaillants réduisent leur prix s’il s’agit d’un client fidèle, soit via la carte de fidélité, soit via un bon de réduction valable pour un prochain achat. 9% des commerçants accordent une réduction lorsque le client a acheté un grand nombre d’articles. » Par contre un commerçant sur trois (34%) n’octroie jamais de réduction à la demande du client.


« Les Belges sont devenus accros aux réductions », affirme Mattheeuws. « Le fait que les grandes chaînes et les webshops internationaux proposent en permanence des réductions de prix y est pour quelque chose. Mais les petits commerces, qui ne travaillent pas avec d’énormes volumes, ne peuvent se permettre d’accorder sans cesse des réductions », souligne la présidente.


Un consommateur de plus en plus attentif aux prix

A noter que près de 8 commerçants sur 10 (78%) constatent que les consommateurs sont de plus en plus prudents au niveaux de leurs dépenses. Selon le SNI, il s’agit d’un problème de perception : « Diverses études ont démontré que le pouvoir d’achat des Belges avait augmenté, malgré la crise économique. Maintenant que le gouvernement mène une politique d’austérité, bon nombre de consommateurs craignent que leur portefeuille n’en souffre et limitent donc leurs dépenses », estime Mattheeuws.


« Suite au succès grandissant de certains casseurs de prix dans différents secteurs – songez aux compagnies aériennes ‘low cost’ ou aux grandes chaînes de mode pratiquant des prix très bas (comme Ryanair et Primark pour ne pas les citer, ndlr.)  –, les consommateurs adoptent un autre comportement d’achat ».

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Amazon recrute 2.000 travailleurs en France

15/02/2018

La branche française du géant américain du e-commerce Amazon cherche à embaucher 2.000 personnes afin de soutenir sa croissance. Amazon.fr est le webshop le plus populaire non seulement en France, mais également dans notre pays.

Excellente année pour Decathlon grâce à une forte expansion

15/02/2018

Alors qu’en 2016 Decathlon dépassait le cap des 10 milliards d’euros de chiffre d’affaires, en 2017 l’enseigne de sport a franchi la barre des 11 milliards d’euros, et ce grâce à une forte expansion internationale.

Passation de pouvoir chez BIC sur fond de rentabilité en baisse

15/02/2018

Changements au sein du management de Bic, le spécialiste français des produits jetables : l’actuel PDG Bruno Bich passe le flambeau à son fils Gonzalve (39 ans), qui aura la lourde tâche de restaurer la rentabilité du groupe.

Les syndicats de Carrefour appellent au boycott des caisses self-scanning

15/02/2018

Les collaborateurs de Carrefour appellent au boycott des caisses self-scanning pour protester contre les licenciements annoncés par le groupe. Dans l’hypermarché de Mons les employés sont passés à l’action et ont saboté les caisses concernées.

Dieter Struye, nouveau directeur général non-food chez Colruyt Group

13/02/2018

Dieter Struye, ancien directeur de Brico, a été nommé directeur général  non-food chez Colruyt Group. Depuis ce lundi 12 février il y dirige les enseignes Dreamland et Dreambaby, ainsi que les activités en ligne de ColliShop.

Metro : bénéfice stable au 1er trimestre

13/02/2018

Au premier trimestre l’allemand Metro est parvenu à réaliser un bénéfice stable par rapport à l’an dernier, et ce malgré un recul en Russie et grâce à l’absence de coûts de restructuration chez Real.

Back to top