Les commerçants peu enthousiastes à l’égard des ouvertures dominicales

Les commerçants peu enthousiastes à l’égard des ouvertures dominicales

7 entrepreneurs flamands sur 10 sont contre l’extension du nombre d’ouvertures dominicales. C’est ce que révèle une enquête de l’Unizo auprès de 543 commerçants. Précédemment le Syndicat Neutre pour Indépendants  s’était lui aussi opposé à ce projet.

7 commerçants sur 10 sont contre

« Les entrepreneurs ne sont absolument pas enthousiastes à l’idée d’augmenter le nombre d’ouvertures dominicales. Pour quiconque s’occupe jour et nuit de son entreprise, le dimanche est la seule journée de repos », indique Karel Van Eetvelt, administrateur délégué de l’Unizo. Selon l’enquête menée par l’organisation des indépendants, 72,2% des répondants se disent opposés à l’extension du nombre d’ouvertures dominicales, seuls 15,5% y sont favorables.


Près de 30% des commerçants interrogés indiquent ne pas participer aux dimanches d’ouverture  existants, 32,2% participent à certains dimanches d’ouverture et seuls 23,5% participent à toutes les ouvertures dominicales. Bien que ce dernier pourcentage doive être nuancé, admet l’ Unizo, « car un tiers des répondants n’organisent pas d’ouvertures le dimanche. »


Si des ouvertures dominicales supplémentaires étaient organisées, une majorité de 55,4% des répondants disent ne pas vouloir y participer, seuls 26,7% y participeraient. A noter également que seuls 9% des commerçants souhaitent 52 dimanches d’ouverture par an, alors qu’ils sont 8 sur 10 à vouloir qu’il y en ait moins de six par an.


Les avantages ne l’emportent pas sur les frais

Parmi les raisons évoquées par les opposants à l’extension des ouvertures dominicales (72,2%), 6 commerçants sur dix citent le repos dominical comme principal obstacle. 54,8% estiment que les avantages ne l’emportent pas sur les frais supplémentaires, alors que 22,3% disent ne pas trouver suffisamment de personnel disposé à travailler le dimanche.


L’Unizo exige donc que les ouvertures dominicales soient limitées aux centres touristiques –  notamment le littoral et quelques villes qui attirent de nombreux touristes (étrangers) – et sous des conditions strictes (comme il a été convenu à Anvers par exemple après concertation avec les commerçants).

 

Le SNI également opposé

Précédemment le Syndicat Neutre pour Indépendants s’était lui aussi montré défavorable à l’extension des ouvertures dominicales : une enquête du SNI menée auprès de 383 commerçants révèle que 44% d’entre eux, toutes régions confondues, sont partisans d’une limitation des ouvertures dominicales à six par an. 13% des commerçants souhaitent diminuer ce nombre et 23% plaide même en faveur d’une suppression totale. Seul un cinquième des commerçants en souhaitent davantage.


« Les commerçants ne sont pas demandeurs d’une extension du nombre d’ouvertures dominicales », affirme Christine Mattheeuws, présidente du SNI. « Logique, puisque le budget du consommateur reste le même, que ce soit le samedi ou le dimanche. Des ouvertures supplémentaires le dimanche ne génèreront donc pas nécessairement un chiffre d’affaires plus élevé. Par ailleurs les commerçants ont droit à leur repos dominical. »

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Nouvelle progression de 10% des dépenses online en Belgique

14/12/2017

Au cours des trois derniers trimestres les Belges ont dépensé 7,35 milliards d’euros online, soit 10% de plus comparé à la même période l’an dernier. Le cap prévu des 10 milliards d’euros de dépenses reste donc atteignable, estime GfK.

Le nouveau numéro du Magazine RetailDetail est disponible en ligne

13/12/2017

Oui, il y a du beau monde sur la couverture de l’édition de décembre du Magazine RetailDetail, à l’occasion de la sortie de notre livre. Mais surtout feuilletez ce magazine jusqu’au bout, car il déborde d’interviews passionnantes avec de grands noms de l’univers du retail.

Colruyt Group : CA en hausse, bénéfice en baisse

12/12/2017

La pression promotionnelle accrue dans le retail alimentaire belge pèse sur les résultats de Colruyt Group, comme en témoignent les chiffres semestriels. Malgré une hausse du chiffre d'affaires et de la part de marché, les marges diminuent.

L'enseigne de vélos Fiets! pédale vers la Wallonie

12/12/2017

Après une année difficile la chaîne de magasins de vélos Fiets! se prépare à une nouvelle phase de croissance sous la direction d’un nouveau PDG. Au programme notamment une expansion vers Bruxelles et la Wallonie.

« Shop For Geek joue un rôle de pionnier »

11/12/2017

Envie d’un mug Game of Thrones, d’un parapluie Harry Potter ou d’un T-shirt Assassin’s Creed ? Dans ce cas, filez chez Shop For Geek, la première chaîne belge de magasins d’articles de merchandising.

Un Belge nommé comme CEO ad intérim d’Intertoys

07/12/2017

Stefaan Vansteenkiste a été désigné comme CEO ad intérim de l’enseigne de jouets Intertoys et ce dans le cadre de la reprise d’Intertoys par Alteri, finalisée ce lundi. Vansteenkiste dirigera l’entreprise jusqu’à la nomination d’un CEO permanent.

Back to top