Les commerçants réclament une aide publique pour la vente de journaux

Les commerçants réclament une aide publique pour la vente de journaux

Les supermarchés indépendants et les marchands de journaux exigent une aide publique pour la vente de journaux et de périodiques. C’est ce qu’ont annoncé les organisations sectorielles Buurtsuper.be, VFP et Prodipresse.

Distorsion de concurrence

Les associations de défense des diffuseurs de presse exigent une aide publique au même titre que bpost qui est subsidié par l’État  à hauteur de 200 millions d’euros par an pour la distribution de journaux et de périodiques. Ils réclament une aide similaire, car ils estiment qu’ils participent eux aussi à la distribution de la presse via leur point de vente et que les subsides octroyés à bpost constituent dès lors une distorsion de concurrence.


Buurtsuper.be, VFP et Prodipresse ont déposé une plainte commune auprès de  l’Institut belge des services postaux et des télécommunications et du ministre de l’Économie Johan Vande Lanotte. Les organisations disent être étonnées de ne pas avoir été entendues lors de la précédente attribution de subsides par l’Etat.


Toutefois, sur ordre de l’Union européenne, les autorités lanceront cette année un appel d’offres en vue d’attribuer une concession de service pour la distribution de journaux dans notre pays d’ici 2016. Les commerçants estiment avoir droit à une part du gâteau.


« Une partie équitable »

« En raison des importants subsides de 200 millions d’euros octroyés à un seul canal (la vente directe par abonnement), l’autre canal de distribution (vente dans les magasins) est voué à la mort. L’aide publique à la presse doit être divisée de manière égale. Chaque journal ou périodique, quel que soit le canal par lequel il est distribué, doit bénéficier d’une partie équitable de l’aide publique », indiquent les associations dans un communiqué de presse.


Le cabinet du ministre Vande Lanotte pour sa part estime qu’il n’est pas question d’une distorsion de concurrence : « L’aide publique octroyée à bpost sert notamment à assurer la distribution de journaux et de périodiques sur tout le territoire belge avant 7h30 du matin en semaine et avant 10h en week-end », réplique un porte-parole dans le journal De Standaard.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


« Les cartes clients ne rapportent quasi rien »

17/10/2017

Les cartes clients ne rapportent quasi rien aux clients. Telle est la conclusion du journal Het Belang van Limburg suite à une enquête menée auprès de vingt grandes chaînes. Toutefois ces enseignes contestent les résultats de cette étude.

Lancement de Safe.Shop, premier label de confiance mondial du e-commerce

16/10/2017

L'Ecommerce Foundation vient de lancer Safe.Shop, le premier label de confiance international du secteur du e-commerce. Pour l’instant seuls douze pays sont affiliés, mais d’autres devraient s’y ajouter rapidement.

Une entreprise britannique rachète Intertoys et Bart Smit

12/10/2017

Blokker Holding va céder son enseigne de jouets Intertoys, y compris les magasins de Bart Smit et Toys XL, à l’investisseur britannique Alteri. Cette cession s’inscrit dans la nouvelle stratégie de Blokker Holding.

Parcify teste la livraison à domicile en l’absence du client

11/10/2017

Le service de coursier Parcify teste un nouveau système à Anvers : il s’agit d’une serrure intelligente permettant au client d’ouvrir sa porte à distance pour que le coursier puisse déposer sa commande à l’intérieur de son domicile en son absence.

Blokker subit une lourde perte en Belgique

11/10/2017

L’an dernier l’enseigne néerlandaise Blokker a essuyé une perte de 30 millions d’euros en Belgique. L’année auparavant il était encore question d’un modeste bénéfice, mais à présent la restructuration de la chaîne pèse lourdement sur les résultats.

Londres favorable à la transformation d’Oxford Street en zone piétonne

11/10/2017

L’idée de bannir tout trafic automobile d’Oxford Street à Londres commence à se concrétiser, maintenant qu’un sondage a révélé que près de deux Londoniens sur trois étaient favorables à l’installation d’un piétonnier.

Back to top