Les jouets pour filles stimulent le bénéfice de Hasbro | RetailDetail

Les jouets pour filles stimulent le bénéfice de Hasbro

Les jouets pour filles stimulent le bénéfice de Hasbro

Pour le premier trimestre de cette année le géant américain des jouets Hasbro affiche de meilleures performances que celles réalisées à la même période en 2013 : le chiffre d’affaires est en hausse et la perte trimestrielle de l’an dernier s’est transformée en bénéfice de 32 millions de dollars.

Forte croissance internationale

Durant les trois premiers mois de cette année le fabricant de jouets – dont Transformers, Monopoly et My Little Pony – a réalisé  un chiffre d’affaires de 679,5 millions de dollars (près de 500 millions d’euros), soit une hausse de 2% par rapport au même trimestre en 2013 (malgré un impact négatif de 6 millions de dollars suite à des effets de change défavorables).


A noter également que Hasbro enregistre un bénéfice de 32 millions de dollars (plus de 23 millions d’euros) : un bénéfice qui non seulement dépasse les attentes des analystes, mais constitue également un revirement complet par rapport à la perte de 7 millions de dollars, qu’avait subie le groupe durant le même trimestre en 2013.


Malgré une légère baisse de 1%, les Etats-Unis et le Canada restent les principaux marchés de l’entreprise avec un chiffre d’affaires de 337,7 millions de dollars. Ce recul est cependant largement compensé par les ventes internationales : en Europe et en Amérique latine les ventes progressent de 5% à 305,5 millions de dollars. La troisième branche de Hasbro, Entertainment & Licensing, elle aussi affiche de beaux résultats : +13%, soit environ 35 millions de dollars.


Manœuvre de rattrapage chez les filles

Les ventes de My Little Pony, Equestria Girls et autres jouets réservés aux filles ont grimpé de plus de 21% à 138,7 millions de dollars. Une croissance dix fois supérieure aux ventes de jouets pour garçons, qui ont progressé de 2% et représentent un chiffre d’affaires de 247,8 millions de dollars, et ce grâce notamment à Nerf et Marvel, car Beyblade est en perte de vitesse.


Le trimestre dernier Hasbro a également vendu pour 220,5 millions de dollars en jeux (Monopoly, Mega Brands) et pour 72,5 millions de dollars de jouets pré-scolaires (Play-Doh, Playskool). Ces deux catégories régressent de 4%.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Colruyt Group franchit une nouvelle étape sur le marché de l’occasion

20/04/2018

 

Avec sa plate-forme en ligne NewStory, Colruyt poursuit sa conquête du marché d’articles pour bébés de seconde main.  La nouvelle plate-forme se base sur l’ancien Dreambaby Tweedehands, un webshop avec deux points de collecte et de retrait axé sur les articles pour bébés d’occasion.

The Future Of Shopping remporte le prix de Managementboek van het Jaar

20/04/2018

RetailDetail est fier d’annoncer que le prix de Managementboek van het Jaar 2018 a été attribué au livre The Future of Shopping : Waar iedereen retailer is de Pauline Neerman et Jorg Snoeck.

Le cap des 100 millions d’abonnés Amazon Prime a été franchi

19/04/2018

Amazon, le géant du e-commerce, a franchi le cap des 100 millions d’abonnés Prime.  Et ce n’est là qu’un des nombreux jalons que le PDG Jeff Bezos mentionne dans sa lettre annuelle adressée aux actionnaires.

Les distributeurs et transporteurs exigent des poids lourds moins polluants

19/04/2018

35 entreprises, dont Colruyt, Carrefour et Ikea, appellent l’Europe à obliger les constructeurs de poids lourds à réduire leurs émissions de CO2 d’un quart d’ici 2025.  « Totalement irréaliste », réagit le porte-parole des constructeurs.

JD.com va ouvrir 1000 magasins par jour

17/04/2018

JD.com envisage l’ouverture de pas moins de 1000 supermarchés par jour en Chine. Avec cet objectif impressionnant, le numéro deux du e-commerce chinois confirme son ambition de conquérir aussi le marché offline.

Hans Anders franchit le cap des 200 millions d'euros de CA

12/04/2018

 En 2017 la chaîne d'optique néerlandaise Hans Anders a vu son chiffre d'affaires progresser de 6% à 203,7 millions d'euros. Parallèlement le lunetier annonce son retrait du marché français.