Les libraires protestent contre la directive européenne sur le tabac | RetailDetail

Les libraires protestent contre la directive européenne sur le tabac

Les libraires protestent contre la directive européenne sur le tabac

Quelque 2.500 libraires ont manifesté à Bruxelles contre une nouvelle directive européenne sur le tabac. Selon les organisations sectorielles cette mesure risque de donner le coup de grâce aux libraires. Par ailleurs de nombreux commerces de proximité vendant des produits du tabac seront également touchés.

La nouvelle directive, qui entrera en vigueur au plus tôt fin 2015, vise à imposer aux producteurs de cigarettes de réserver trois quarts de la surface de l’emballage aux photos et textes d’avertissement sanitaire. D’autre part les cigarettes aromatisées (menthol, vanille) seront interdites. Ainsi les jeunes seraient moins tentés de fumer.


« L’hypocrisie de l’Europe »

Les manifestants dénoncent  « l’hypocrisie de l’Europe ». Ils estiment que les effets des photos dissuasives ne sont pas scientifiquement prouvés et  que le client de toute façon est conscient du fait  qu’il achète un produit nuisible pour  la santé. Selon les opposants, les autorités, qui par ailleurs prélèvent des  taxes et accises importantes sur les cigarettes, feraient mieux de s’attaquer aux problèmes de la contrefaçon et de la contrebande.


Toutefois il ne s’agit là que d’un projet de la Commission européenne, qui doit encore être approuvé par le parlement européen et les États membres.


« Des milliers de commerces de proximité menacés »

Selon les organisations sectorielles, actuellement les produits du tabac représentent un tiers du chiffre d’affaires des libraires et la moitié de leur bénéfice.


D’autre part de nombreux commerces de proximité vendant des produits du tabac seront également affectés. La rentabilité de près de 10.000 commerces de proximité en Flandre dépend de la vente de tabac, affirme Unizo : « Si les politiciens optent pour la légalité de la cigarette, ils doivent permettre aux entrepreneurs de la commercialiser de manière correcte . La situation économique de ces petits commerces étant déjà particulièrement précaire, cette mesure européenne ne fera qu’aggraver les choses pour des milliers de commerçants. »


Deux libraires ont d’ailleurs  lancé un site internet ‘buurtwinkelbedreigd.be’, où ils dénoncent les menaces qui pèsent sur le commerce de proximité. Leur initiative est soutenue par le producteur de cigarettes Philip Morris.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Pabo poursuit ses activités sous l’étendard ‘be you’

21/06/2018

Le groupe allemand Beate Uhse – spécialisé dans les accessoires érotiques et maison-mère de Pabo –, déclaré en faillite l’an dernier, poursuivra ses activités sous un nouveau nom. Désormais l’accent se situera sur le commerce en ligne.

Fox & Cie ouvre un 17ème magasin de jouets à Tournai

21/06/2018

La chaîne wallonne de magasins de jouets Fox & Cie a ouvert son 17ème point de vente dans le centre commercial Les Bastions à Tournai. « Quelle crise du marché du jouet ? », se demande l’enseigne.

Tom&Co vise 100 nouveaux points de vente en France

21/06/2018

L’enseigne belge d’animaleries Tom&Co poursuit son expansion sur le marché français : un 25ème magasin vient d’ouvrir ses portes à Nantes, selon le nouveau concept, et sept autres ouvertures sont prévues d’ici la fin de l’année.

La France envisage une taxe sur l’e-commerce

21/06/2018

A l’avenir les commandes en ligne pourraient devenir plus chères pour les consommateurs français : une nouvelle proposition de loi prévoit une taxe de 1 à 2% sur le prix de vente, en fonction de la distance de livraison.

L’enseigne de jouets La Grande Récré jette l’éponge en Belgique

20/06/2018

L’enseigne de jouets française La Grande Récré est en grave difficulté financière et veut dès lors se concentrer sur son marché domestique. Lundi prochain la branche belge déposera le bilan : 16 magasins fermeront, 95 personnes perdront leur emploi.

Google investit 550 millions de dollars dans JD.com

18/06/2018

Personne n’a intérêt à rater le train sur la marché asiatique grandissant. Google aussi en est  bien conscient : les Américains prennent une participation dans JD.com, le grand concurrent d’Alibaba.