Les librairies Selexyz/De Slegte officiellement rebaptisées Polare

Les librairies Selexyz/De Slegte officiellement rebaptisées Polare

A partir du 27 juin les anciennes librairies Selexyz et De Slegte s’appelleront Polare. Le nouveau nom avait déjà été suggéré, mais vient d’être officiellement confirmé. Selon le propriétaire ProCures, le lancement de la nouvelle marque constitue un pas important pour l’avenir du commerce du livre.

« L’étoile polaire dans l’univers du livre »

CEO Paul Dumas : « Le nom Polare s’inspire de l’étoile polaire, ‘Stella Polare’.  Une étoile claire et fiable qui depuis des siècles sert de point de repère aux navigateurs. C’est ce que nous voulons être pour nos clients : un guide qui les aide à trouver les livres qui leur conviennent. »


Pour que les clients s’habituent au nouveau nom – qui ne fait pas l’unanimité – le nouveau logo sera accompagné de la mention discrète ‘anciennement Selexyz/De Slegte’ sur les façades des librairies.


Nouveau concept et démarche crosschannel

Le changement de nom est également l’occasion d’introduire un nouveau concept, basé davantage sur le crosschannel et sur une approche thématique. Ainsi les magasins – qui proposeront quasi tous un assortiment de livres neufs, d’occasion, à prix réduits et d’étude – seront subdivisés par thème, afin que les visiteurs puissent « s’immerger dans différents univers », explique le CEO.


Par ailleurs le 26 juin le site web polar.be/nl ouvrira ses portes virtuelles. Les clients pourront y consulter l’entièreté de la gamme – accompagnée de critiques – et y passer leur commande en ligne. Le webshop promet une livraison à domicile ‘au lendemain de la commande’ et permet de vérifier la disponibilité des livres en magasin pour ensuite les réserver. L’enseigne a également développé une  application gratuite.


« La boutique en ligne constitue un élément stratégique important du concept Polare. La frontière entre l’online et l’offline s’estompant de plus en plus, il est très important pour nos clients de se sentir comme chez eux chez Polar et de vivre la même expérience tant dans le point de vente physique que sur le site web », commente Paul Dumas.


De 36 à 29 points de vente

ProCures a repris les chaînes Selexyz et De Slegte en faillite en avril 2012. Après des restructurations, fermetures et fusions de magasins, Polare compte actuellement 36 magasins, dont 28 aux Pays-Bas et 8 en Flandre.


Dans certaines villes néerlandaises d’autres filiales fusionneront, ce qui devrait réduire la nombre de points de vente à 21 aux Pays-Bas et 8 en Flandre.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Tom&Co vise 25 magasins français d’ici la fin de l’année

17/08/2017

Plus d’un an après la cession de Tom&Co par Delhaize, le spécialiste de l’animalerie déborde de projets. Le groupe prépare un webshop et envisage d’augmenter le nombre de magasins physiques en France. Objectif : se convertir en entreprise omni-canal.

Facebook lance sa place de marché aussi en Europe

16/08/2017

En octobre 2016 Facebook lançait une place de marché online pour articles d’occasion dans certains pays, entre autres au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Désormais elle sera également disponible dans 17 pays européens, dont la Belgique et les Pays-Bas.

AS Adventure rachète l’allemand McTrek

14/08/2017

L’enseigne belge AS Adventure, spécialisée dans l’outdoor,  a acquis la chaîne allemande McTrek, active dans le même secteur. Ainsi AS Adventure s’introduit sur le plus grand marché européen de l’outdoor.

« La Flandre aussi doit interdire les sacs plastiques ! »

14/08/2017

Selon une étude du parti écologiste flamand Groen, les Belges utilisent 1,1 milliard de sacs en plastique par an, soit près de 100 sacs par personne par an. De plus, les frais liés à l’élimination de ces sacs plastiques sont élevés.

Les grands magasins américains continuent de peiner

11/08/2017

Les faibles performances de nombreuses chaînes de grands magasins aux USA persistent. Tant Macy’s que Kohl’s ont vu leur CA reculer par rapport à l’an dernier. Une baisse qui toutefois s’est avérée moins importante que ne craignaient les analystes.

Amazon veut concurrencer Ticketmaster

11/08/2017

Aux Etats-Unis le géant du e-commerce Amazon est en pourparlers avec des organisateurs d’événements, afin d’examiner la possibilité de  vendre des tickets pour ces événements via son webshop.

Back to top