Les listes de naissance représentent 40% du CA des commerces d’articles de bébés

Les listes de naissance représentent 40% du CA des commerces d’articles de bébés

Malgré les perspectives économiques, les Belges n’optent pas pour des articles de bébés meilleur marché. La qualité demeure pour les (futurs) parents belges l’un des principaux critères d’achat. C’est ce que révèle l’étude de marché intitulée ‘Le marché belge des articles pour bébés en 2012’ réalisée par la Chambre de Commerce néerlandaise pour la Belgique et le Luxembourg. A noter : le concept des listes de naissance, totalement inconnu aux Pays-Bas, représente 40% des ventes dans les commerces spécialisés en puériculture.

Prédominance des commerces indépendants pour bébés

La structure du marché de la puériculture est tout à fait différente dans les deux pays : ainsi aux Pays-Bas ce marché est entièrement dominé par les grandes chaînes, alors qu’en Belgique ce sont les petits commerces indépendants qui détiennent 35% du marché.


Selon les enquêteurs cette prédominance dans notre pays  est due au fait que les parents belges ont recours aux listes de naissance, qui génèrent environ 40% du chiffre  d’affaires des commerces d’articles pour bébés. Ainsi les petites boutiques de puériculture parviennent à fidéliser une clientèle locale et à limiter leurs stocks.


Les webshops pour bébés en plein essor

En Belgique les magasins traditionnels sont moins affectés par  la concurrence des webshops pour bébés qu’aux Pays-Bas. Toutefois la Chambre de Commerce néerlandaise observe un changement parmi les jeunes : « Il est frappant de constater que les webshops hollandais en particulier réalisent de bonnes performances en Belgique. »


Aux Pays-Bas on est plus soucieux des prix qu'en Belgique. Un Belge  par contre accorde plus d’importance à la qualité et au service. Par ailleurs les articles pour bébés en Belgique sont plus chers : « Cela peut s’expliquer par les coûts plus élevés  d’un magasin en Belgique par rapport aux Pays-Bas, notamment  suite à la TVA et les loyers plus élevés, mais également les doubles frais de marketing dans un pays bilingue. Malgré tout le secteur des articles pour bébés en Belgique  est une branche florissante et intéressante professionnellement « , conclut l’initiateur de l’étude.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Les supermarchés victimes de phishing via WhatsApp

20/07/2017

Depuis quelques jours une forme de phishing a fait son apparition via la messagerie WhatsApp. L’utilisateur reçoit un message avec une fausse promotion d’une chaîne de supermarchés. En cliquant sur le lien, il transmet certaines données privées.

Inscrivez-vous dès maintenant au RetailDetail Day 2017

20/07/2017

Les inscriptions au RetailDetail Day annuel sont ouvertes dès d’aujourd’hui. Cette année la grand-messe du retail aura lieu le 21 septembre à Malines. Un programme très varié vous attend avec des retailers de renom, ainsi que des précurseurs digitaux.

De grands noms confirment leur présence au salon Shoptalk Europe

18/07/2017

(publireportage) Shoptalk Europe, le rendez-vous de l’innovation dans le retail et l’e-commerce, compte déjà plus de 100 exposants inscrits. Les start-ups désireuses de se présenter sur la scène européenne bénéficieront de conditions avantageuses.

Le consommateur européen reste optimiste

18/07/2017

D’après les chiffres du cabinet d’études GfK, l’indice de confiance du consommateur européen semble poursuivre sa tendance positive. Néanmoins l’on observe de grandes divergences en fonction des pays.

Les installations de lavage mobiles de CleanShoppping débarquent en Belgique

14/07/2017

Le concept néerlandais CleanShoping a fait son entrée en Belgique : désormais les installations de lavage mobiles pour caddies feront leur apparition entre autres chez Ikea, Spar et Carrefour.

Reckitt Benckiser élude l'impôt via les Pays-Bas

13/07/2017

Le britannique Reckitt Benckiser, qui détient notamment les marques Durex, Calgon et Nurofen, a éludé pour des centaines de millions d’euros d’impôts via les Pays-Bas. C’est ce qu’affirme Oxfam Novib après examen des comptes annuels de l’entreprise.

Back to top