Les listes de naissance représentent 40% du CA des commerces d’articles de bébés

Les listes de naissance représentent 40% du CA des commerces d’articles de bébés

Malgré les perspectives économiques, les Belges n’optent pas pour des articles de bébés meilleur marché. La qualité demeure pour les (futurs) parents belges l’un des principaux critères d’achat. C’est ce que révèle l’étude de marché intitulée ‘Le marché belge des articles pour bébés en 2012’ réalisée par la Chambre de Commerce néerlandaise pour la Belgique et le Luxembourg. A noter : le concept des listes de naissance, totalement inconnu aux Pays-Bas, représente 40% des ventes dans les commerces spécialisés en puériculture.

Prédominance des commerces indépendants pour bébés

La structure du marché de la puériculture est tout à fait différente dans les deux pays : ainsi aux Pays-Bas ce marché est entièrement dominé par les grandes chaînes, alors qu’en Belgique ce sont les petits commerces indépendants qui détiennent 35% du marché.


Selon les enquêteurs cette prédominance dans notre pays  est due au fait que les parents belges ont recours aux listes de naissance, qui génèrent environ 40% du chiffre  d’affaires des commerces d’articles pour bébés. Ainsi les petites boutiques de puériculture parviennent à fidéliser une clientèle locale et à limiter leurs stocks.


Les webshops pour bébés en plein essor

En Belgique les magasins traditionnels sont moins affectés par  la concurrence des webshops pour bébés qu’aux Pays-Bas. Toutefois la Chambre de Commerce néerlandaise observe un changement parmi les jeunes : « Il est frappant de constater que les webshops hollandais en particulier réalisent de bonnes performances en Belgique. »


Aux Pays-Bas on est plus soucieux des prix qu'en Belgique. Un Belge  par contre accorde plus d’importance à la qualité et au service. Par ailleurs les articles pour bébés en Belgique sont plus chers : « Cela peut s’expliquer par les coûts plus élevés  d’un magasin en Belgique par rapport aux Pays-Bas, notamment  suite à la TVA et les loyers plus élevés, mais également les doubles frais de marketing dans un pays bilingue. Malgré tout le secteur des articles pour bébés en Belgique  est une branche florissante et intéressante professionnellement « , conclut l’initiateur de l’étude.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Toys ‘R’ Us proche de la faillite

18/09/2017

Selon le journal d’affaires The Wall Street Journal, la chaîne de magasins de jouets Toys ‘R’ Us serait proche de la faillite.  La croissance des ventes online et les exigences plus strictes des fournisseurs en seraient les causes principales.

L'action de réductions pour Shoptalk Europe touche à sa fin

14/09/2017

(publireportage) Shoptalk Europe, le salon dédié à l’innovation dans le retail, se tiendra du 8 au 11 octobre 2017 à Copenhague. Au programme les tendances, technologies et business models qui déterminent le shopping à l’ère de la disruption digitale.

« L’UE doit créer un cadre plus précis pour l’e-commerce »

13/09/2017

Selon la députée européenne Marietje Schaak, la Commission européenne devrait créer un cadre plus précis pour l’e-commerce, pour éviter que de grandes entreprises internet déterminent elles-mêmes les normes du commerce digital.

L’Europe souhaite un meilleur encadrement pour les franchisés

13/09/2017

Hier, le Parlement européen a adopté le rapport ‘Sur le fonctionnement du franchisage dans le secteur du commerce de détail’.  Il reprend plusieurs points qui devraient renforcer la position du franchisé.

Google conteste l’amende record infligée par l’UE

12/09/2017

Alors que Google semblait prêt à procéder aux adaptations nécessaires afin de conformer son service Google Shopping à la législation européenne, le géant américain a finalement décidé de déposer un recours contre l’amende record infligée par l’UE.

Vivez l’avenir du retail au ‘Paris Retail Week’

12/09/2017

(Publireportage) Venez découvrir les nouvelles tendances du retail au Paris Retail Week du 19 au 21 septembre. Un salon professionnel, un événement de réseautage et surtout une plate-forme de connaissances avec plus de 200 conférences en accès libre.

Back to top