Les magasins et sites de seconde main inondés de cadeaux de Noël non désirés

Les magasins et sites de seconde main inondés de cadeaux de Noël non désirés

La semaine après Noël est une période de grande affluence pour les magasins et webshops de seconde de main : Troc.com parle de 10% de visiteurs en plus. Ceux-ci cherchent à se défaire au plus vite de cadeaux de Noël ‘non désirés’.

Après la chasse aux cadeaux, le dumping de cadeaux

Après la ruée des chasseurs de cadeaux de seconde main avant Noël (taux de fréquentation supérieur de 20% par rapport à la normale), les 31 points de vente belges de Troc.com ces jours-ci sont à nouveau assaillis, mais cette fois par des consommateurs cherchant à se débarrasser de cadeaux non-désirés.


« Après les dépenses des jours de fêtes, les gens cherchent souvent à récupérer de l’argent en vendant leurs cadeaux non désirés, raison pour laquelle ils viennent nous trouver. Il s’agit surtout d’ électronique, de CD, DVD et jeux vidéo, mais également d’appareils ménagers et d’articles de décoration », explique Pierre Boseret, directeur général de Troc.com.


Ce ‘rush’ de fin d’année est devenu coutumier : l’an dernier près d’un Belge sur six s’est vu offrir un cadeau de Noël non-désiré. Un dixième d’entre eux ont revendu ces cadeaux, révèle une enquête que la chaîne de deuxième main Troc.com a fait effectuer en octobre par iVox auprès de 1.800 Belges.


Arrivage massif sur les sites de petites annonces

Les webshops, tels qu’eBay, 2ememain et Kapaza, sont eux aussi submergés par l’arrivage de cadeaux de Noël. Et ce dès la nuit de Noël, comme par exemple sur le site Kapaza où le nouveau propriétaire d’un iPad Mini a mis son cadeau en vente à peine 7 minutes après minuit.


Le leader du marché 2ememain.be, qui quotidiennement diffuse 20.000 nouvelles petites annonces, a dénombré 32.000 annonces le jour de Noël et jusqu’à 50.000 après le weekend. Les Belges n’ont pas honte d’avouer qu’il s’agit d’un cadeau de Noël non désiré ; chose qui il y a quelques années était considérée comme inconvenable, indique le site.

 

Tags: