Les magasins et sites de seconde main inondés de cadeaux de Noël non désirés

Les magasins et sites de seconde main inondés de cadeaux de Noël non désirés

La semaine après Noël est une période de grande affluence pour les magasins et webshops de seconde de main : Troc.com parle de 10% de visiteurs en plus. Ceux-ci cherchent à se défaire au plus vite de cadeaux de Noël ‘non désirés’.

Après la chasse aux cadeaux, le dumping de cadeaux

Après la ruée des chasseurs de cadeaux de seconde main avant Noël (taux de fréquentation supérieur de 20% par rapport à la normale), les 31 points de vente belges de Troc.com ces jours-ci sont à nouveau assaillis, mais cette fois par des consommateurs cherchant à se débarrasser de cadeaux non-désirés.


« Après les dépenses des jours de fêtes, les gens cherchent souvent à récupérer de l’argent en vendant leurs cadeaux non désirés, raison pour laquelle ils viennent nous trouver. Il s’agit surtout d’ électronique, de CD, DVD et jeux vidéo, mais également d’appareils ménagers et d’articles de décoration », explique Pierre Boseret, directeur général de Troc.com.


Ce ‘rush’ de fin d’année est devenu coutumier : l’an dernier près d’un Belge sur six s’est vu offrir un cadeau de Noël non-désiré. Un dixième d’entre eux ont revendu ces cadeaux, révèle une enquête que la chaîne de deuxième main Troc.com a fait effectuer en octobre par iVox auprès de 1.800 Belges.


Arrivage massif sur les sites de petites annonces

Les webshops, tels qu’eBay, 2ememain et Kapaza, sont eux aussi submergés par l’arrivage de cadeaux de Noël. Et ce dès la nuit de Noël, comme par exemple sur le site Kapaza où le nouveau propriétaire d’un iPad Mini a mis son cadeau en vente à peine 7 minutes après minuit.


Le leader du marché 2ememain.be, qui quotidiennement diffuse 20.000 nouvelles petites annonces, a dénombré 32.000 annonces le jour de Noël et jusqu’à 50.000 après le weekend. Les Belges n’ont pas honte d’avouer qu’il s’agit d’un cadeau de Noël non désiré ; chose qui il y a quelques années était considérée comme inconvenable, indique le site.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Tom&Co vise 25 magasins français d’ici la fin de l’année

17/08/2017

Plus d’un an après la cession de Tom&Co par Delhaize, le spécialiste de l’animalerie déborde de projets. Le groupe prépare un webshop et envisage d’augmenter le nombre de magasins physiques en France. Objectif : se convertir en entreprise omni-canal.

Facebook lance sa place de marché aussi en Europe

16/08/2017

En octobre 2016 Facebook lançait une place de marché online pour articles d’occasion dans certains pays, entre autres au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Désormais elle sera également disponible dans 17 pays européens, dont la Belgique et les Pays-Bas.

AS Adventure rachète l’allemand McTrek

14/08/2017

L’enseigne belge AS Adventure, spécialisée dans l’outdoor,  a acquis la chaîne allemande McTrek, active dans le même secteur. Ainsi AS Adventure s’introduit sur le plus grand marché européen de l’outdoor.

« La Flandre aussi doit interdire les sacs plastiques ! »

14/08/2017

Selon une étude du parti écologiste flamand Groen, les Belges utilisent 1,1 milliard de sacs en plastique par an, soit près de 100 sacs par personne par an. De plus, les frais liés à l’élimination de ces sacs plastiques sont élevés.

Les grands magasins américains continuent de peiner

11/08/2017

Les faibles performances de nombreuses chaînes de grands magasins aux USA persistent. Tant Macy’s que Kohl’s ont vu leur CA reculer par rapport à l’an dernier. Une baisse qui toutefois s’est avérée moins importante que ne craignaient les analystes.

Amazon veut concurrencer Ticketmaster

11/08/2017

Aux Etats-Unis le géant du e-commerce Amazon est en pourparlers avec des organisateurs d’événements, afin d’examiner la possibilité de  vendre des tickets pour ces événements via son webshop.

Back to top