Les mesures budgétaires freinent la confiance des consommateurs

Les mesures budgétaires freinent la confiance des consommateurs

Après avoir été sérieusement ébranlée au mois de juillet suite à la crise grecque, la confiance du consommateur belge au mois d'août n'a pas réussi à se rétablir. A présent ce sont les mesures budgétaires qui jouent les trouble-fête.

 

Légèrement en-dessous de la moyenne à long terme

Le baromètre de la Banque Nationale de Belgique a clôturé le mois d’août à -8 points, le même niveau qu’en juillet et légèrement en-dessous de la moyenne à long terme qui est de -7 points sur la période 1990-2015.  Au mois de juin, il s’élevait encore à -2 points, le meilleur score en quatre ans.

 

Au mois d’août, les belges se sont davantage préoccupés des développements macro-économiques, même s’ils étaient moins pessimistes en ce qui concerne l’évolution du chômage.  De plus, ils pensent que leur situation financière personnelle évoluera moins favorablement ces prochains mois.  Selon la Banque Nationale, cette perception plus négative des possibilités financières personnelles est sans doute liée à l’annonce des mesures budgétaires.

 

Afin d’évaluer la confiance du consommateur belge, la Banque Nationale de Belgique effectue une enquête mensuelle auprès d’un échantillon variable de 1.850 ménages, leur demandant comment ils perçoivent l’évolution de l’économie, du chômage, de leur situation financière personnelle et  de leur capacité d’épargne pour l’année à venir. Au final un indice de confiance est calculé sur base des résultats du sondage.

 

Tags: