Les paiements électroniques n'ont pas doublé, comme espéré

Les paiements électroniques n'ont pas doublé, comme espéré

Le souhait du secteur bancaire de voir doubler le nombre de paiements d'achats par carte bancaire entre 2009 et 2014 ne se réalisera pas. C'est ce qu'affirme le Syndicat Neutre pour Indépendants. L'association sectorielle plaide dès lors pour la baisse des frais liés à aux paiements électroniques, à charge des commerçants.

Les paiements par carte ont augmenté d'un quart

En 2009, on a enregistré 1.068 milliards de paiements par carte bancaire belge. En 2011, le nombre s'élevait à 1.237 milliards et durant les premiers dix mois de 2012, le chiffre des 1.095 milliards a été atteint, ce qui en extrapolant sur toute l'année, représente un montant de 1.314 milliards de paiements. Certes une belle progression, mais c'est une hausse de seulement 23% par rapport à 2009. Alors que l'objectif était de doubler le montant en 2014.

 

« Dommage », constate la présidente Christine Mattheeuws « car il ne fait aucun doute que les paiements électroniques sont plus sûrs que les paiements en cash. » L'organisation estime que près de 70% de tous les paiements dans notre pays se font encore toujours en espèces.

 

"Les frais doivent baisser"

Matheeuws estime qu'il est indispensable de continuer à faire baisser les frais liés aux paiements électroniques à charge des commerçants si on veut réellement booster le nombre de transactions électroniques. En début d'année, les tarifs du leader du marché Atos ont certes été assouplis, mais restent trop élevés pour les commerçants selon le SNI.

 

 

Traduction : Laure Jacobs

Tags: