Les poupées Lego restent une marque protégée | RetailDetail

Les poupées Lego restent une marque protégée

Les poupées Lego restent une marque protégée

Lego, le fabricant de jouets danois, conserve l’exclusivité de la fabrication de ses figurines populaires. La Cour de justice européenne a rejeté la plainte de Best Lock, un concurrent britannique du jouet. Mais il peut encore faire appel.

Les poupées sont protégées…

Ces petites poupées Lego bien connue et (souvent) jaunes sont une marque protégée depuis 2000 et elles le resteront. Hier, la Cour de justice européenne a rejeté en premier instance la demande de Best Lock, un concurrent britannique de Lego, d’annuler cette protection.


Selon Best Lock, la forme spécifique de la figurine Lego est indispensable pour pouvoir les accrocher les unes aux autres. Dès lors, la forme ne peut être qualifiée d’‘unique’ et elle ne pouvait donc pas être protégée. L’agence qui avait protégé la marque, a rejeté la demande de Best Lock qui, du coup, s’est rendu chez le juge européen.

 

Mais la Cour de justice européenne a émis l’arrêt suivant « les caractéristiques de la forme des figurines concernées ne sont pas nécessaires pour obtenir un résultat technique ». Selon le juge, il existe suffisamment d’autres solutions techniques pour fabriquer des poupées, et donc, la forme des figurines de Lego sont suffisamment ‘spécifiques et uniques’ pour être protégées en tant que marque. Best Lock peut encore faire appel du jugement.

 

… mais pas les blocs

Cette décision est une aubaine pour Lego étant donné que dans un cas similaire en 2010 qui concernait les blocs bien connus, le fabricant de jouets danois n’avait pas obtenu gain de cause.

 

A l’époque, Lego avait tenté de faire reconnaître ses blocs en tant que marque pour ainsi éviter qu’un autre concurrent, le canadien Mega Brands, poursuive la production de blocs similaires. La Cour avait décidé que les blocs ne pouvaient pas être une marque protégée parce qu’elles ont ‘une fonction purement technique’.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


KaDeTe, le premier ‘supermarché start-up’ au monde, s’installe à Berlin

22/02/2018

KaDeTe, le premier ‘supermarché start-up’ au monde, ouvrira ses portes le mois prochain à Berlin. Cette place de marché physique donne l’occasion à des marques et entreprises débutantes d’entrer en contact avec les consommateurs et les acheteurs.

Il ne serait « pas surprenant » qu’Unilever opte pour Rotterdam

22/02/2018

Rotterdam, et non pas Londres, aurait le plus de chances d’accueillir le siège principal du groupe anglo-néerlandais Unilever. C’est ce que révèle le journal d’affaires Financial Times qui cite des sources de milieux politiques.

Chiffres records pour Henkel

22/02/2018

Le groupe allemand Henkel a réalisé d’excellentes performances en 2017, avec des chiffres records tant au niveau des ventes que du bénéfice. Pour la première fois l’entreprise a franchi la barre des 20 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Consolidation des chaînes américaines pour contrecarrer Amazon

21/02/2018

Afin de faire barrage à la montée d’Amazon, les distributeurs américains se consolident. Ainsi le groupe Albertsons a racheté Rite Aid et Walmart, qui voit ralentir sa croissance en ligne, continue de renforcer ses activités online.

Walmart envisage l’ouverture d’une chaîne physique en Inde

21/02/2018

Les négociations entre la chaîne de grande distribution américaine Walmart et l’e-tailer indien Flipkart ne concernent probablement pas uniquement le retail online. Il y a de fortes chances qu’il soit également question d’une chaîne physique.

bpost étoffe son réseau de points d’enlèvement

20/02/2018

(publireportage) Le confort joue un rôle de plus en plus essentiel lors des achats effectués en ligne et le consommateur d'aujourd'hui sait exactement ce qu'il veut : déterminer lui-même où et quand sa commande lui sera livrée. bpost poursuit dès lors l'extension de son réseau de points d’enlèvement.

Back to top