Les voleurs visent de plus en plus les petits commerçants.

Les voleurs visent de plus en plus les petits commerçants.

Entre 2010 et 2011 le nombre de vols à main armée dans les magasins a diminué de 3% dans notre pays. La baisse est spectaculaire principalement pour les banques et les grands magasins. A présent les petits commerçants surtout sont la cible des cambrioleurs.

Les petits commerces à contre-courant

Le Syndicat Neutre pour Indépendants a pu parcourir les chiffres.  « En 2010, 982 petits commerces ont été cambriolés avec violence, en 2011 ce nombre s’élevait déjà à 1.040. Cela signifie donc trois vols par jour. Hallucinant ! » déplore Christine Mattheeuws, présidente du SNI.


Suite à la sécurisation accrue des supermarchés, des grandes chaînes de magasins et des banques, les cambrioleurs armés ont changé leur terrain d’action.  Ainsi le nombre de vols à main armée dans les agences bancaires a diminué de 60% et de 20% pour les grands magasins.


Evolution logique

A présent les gangsters visent avant tout les petits commerces, où circule beaucoup d’argent cash, explique le SNI : « Les cibles les plus fréquentes sont les shops de stations-service et les friteries. » Les shops de stations-service ont vu le nombre de braquages augmenter de 50%. Les friteries elles aussi sont la proie des cambrioleurs (+39%), ensuite les night shops et les bijoutiers (+11%), les pharmaciens (+7%) et les magasins de journaux (+2%).


A signaler que selon le SNI 80% des braqueurs ne sont pas des voleurs occasionnels. C’est pourquoi l’organisation des indépendants demande à la Justice « des poursuites plus rapides et plus sévères et des peines plus longues pour les cambrioleurs ».

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Tags: