Livres à prix réglementés à partir de l’automne 2015 | RetailDetail

Livres à prix réglementés à partir de l’automne 2015

Livres à prix réglementés à partir de l’automne 2015

La réglementation relative au prix du livre en Flandre n’entrera en vigueur qu’après l’été 2015, a indiqué le ministre de la culture Sven Gatz (Open VLD) à la Commission des Médias du Parlement flamand.

Les livres ne peuvent servir « d’appât »

L’accord de gouvernement prévoit l’introduction d’un prix réglementé pour les livres : une réduction de prix maximale sera fixée durant les six premiers mois après la publication d’un livre. Cette réglementation doit empêcher les grandes chaînes et les supermarchés d’accorder de grosses réductions sur les bestsellers pour appâter le client, et ce au détriment des petits libraires, pour qui les bestsellers sont souvent déterminants en termes de chiffre d’affaires.


Toutefois le ministre ne veut pas précipiter les choses : « Nous allons appliquer l’accord de gouvernement, mais nous allons le faire de manière réfléchie ». Le ministre estime pouvoir présenter un projet de décret d’ici le printemps prochain. Une fois celui-ci approuvé, la nouvelle réglementation pourrait entrer en vigueur « au plus tôt à l’automne 2015 ».


Quid Amazon?

Concernant l’éventuelle arrivée d’Amazon dans la région flamande, Sven Gatz souhaite que « les autorités de la concurrence belges et européennes se chargent du dossier ». Les réductions substantielles exigées par Amazon pèsent sur les marges des éditeurs et les rémunérations des auteurs, comme en témoigne le récent conflit entre Hachette et Amazon. « Ils veulent développer un modèle qui soit aussi avantageux que possible pour le client, mais ils risquent ainsi de casser le marché et au final le client sera perdant », estime Gatz.


Jusqu’à présent Amazon n’aurait conclu qu’un seul accord avec l’éditeur néerlandais Xander. « J’entends que les discussions avec d’autres éditeurs se déroulent péniblement », indique Gatz. Pourtant, comme l’indiquait le journal De Tijd il y a quelques semaines, l’e-commerçant s’apprêterait à conclure un accord concernant la commercialisation d’e-books néerlandophones.


Et pour terminer, le ministre a annoncé une bonne nouvelle pour le secteur : à l’exemple des ‘Fromages belges’, Gatz souhaite déployer une campagne s’étalant sur plusieurs années en vue de promouvoir les livres et la lecture. Le secteur du livre et le gouvernement s’associeront pour financer ce projet.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Colruyt Group franchit une nouvelle étape sur le marché de l’occasion

20/04/2018

 

Avec sa plate-forme en ligne NewStory, Colruyt poursuit sa conquête du marché d’articles pour bébés de seconde main.  La nouvelle plate-forme se base sur l’ancien Dreambaby Tweedehands, un webshop avec deux points de collecte et de retrait axé sur les articles pour bébés d’occasion.

The Future Of Shopping remporte le prix de Managementboek van het Jaar

20/04/2018

RetailDetail est fier d’annoncer que le prix de Managementboek van het Jaar 2018 a été attribué au livre The Future of Shopping : Waar iedereen retailer is de Pauline Neerman et Jorg Snoeck.

Le cap des 100 millions d’abonnés Amazon Prime a été franchi

19/04/2018

Amazon, le géant du e-commerce, a franchi le cap des 100 millions d’abonnés Prime.  Et ce n’est là qu’un des nombreux jalons que le PDG Jeff Bezos mentionne dans sa lettre annuelle adressée aux actionnaires.

Les distributeurs et transporteurs exigent des poids lourds moins polluants

19/04/2018

35 entreprises, dont Colruyt, Carrefour et Ikea, appellent l’Europe à obliger les constructeurs de poids lourds à réduire leurs émissions de CO2 d’un quart d’ici 2025.  « Totalement irréaliste », réagit le porte-parole des constructeurs.

JD.com va ouvrir 1000 magasins par jour

17/04/2018

JD.com envisage l’ouverture de pas moins de 1000 supermarchés par jour en Chine. Avec cet objectif impressionnant, le numéro deux du e-commerce chinois confirme son ambition de conquérir aussi le marché offline.

Hans Anders franchit le cap des 200 millions d'euros de CA

12/04/2018

 En 2017 la chaîne d'optique néerlandaise Hans Anders a vu son chiffre d'affaires progresser de 6% à 203,7 millions d'euros. Parallèlement le lunetier annonce son retrait du marché français.