LuxLeaks met également en cause certains retailers | RetailDetail

LuxLeaks met également en cause certains retailers

LuxLeaks met également en cause certains retailers

De nouvelles révélations, concernant des accords fiscaux secrets entre le fisc luxembourgeois et des multinationales, frappent également un certain nombre de retailers et de fabricants du secteur FMCG.

35 autres grandes entreprises pointées du doigt

Dans le scandale Luxleaks les nouvelles révélations concernant des accords fiscaux ‘secrets’, que certaines multinationales auraient conclus avec le fisc luxembourgeois, leur permettant d’éluder des  milliards d’impôts dans leur pays,  se multiplient.


Parmi les grandes entreprises mises en cause, figurent cette fois quelques acteurs du secteur du retail, notamment les géants d’internet  eBay et Skype, Hutchison Whompoa (le holding chapeautant entre autres les enseignes ICI Paris XL et Kruidvat), Colony Capital (le principal actionnaire de la chaîne de supermarchés Carrefour), Black & Decker, Walt Disney et Reckitt Benckiser (qui détient notamment les marques Vanish, Calgon, Clearasil et Airwick).


Deuxième série depuis novembre

Fin novembre le Consortium international des journalistes d’investigation avait déjà dévoilé les noms de 340 multinationales et familles riches accusées de telles pratiques fiscales, notamment PepsiCo, Ikea, Amazon et Procter & Gamble.


Suite à ces révélations le Luxembourg a été vivement critiqué. Ces accords avec le fisc luxembourgeois ont beau être légaux, moralement ces pratiques sont controversées. Par ailleurs le caractère ‘secret’ de ces accords crée une concurrence déloyale vis-à-vis de ceux qui ne peuvent y avoir recours.


Ces nouvelles révélations témoignent de l'ampleur mondiale de l’esquive fiscale pratiquée au Luxembourg et ce depuis plus de dix ans. On ignore encore si tout ceci aura des conséquences pour les entreprises concernées et si oui lesquelles.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Pabo poursuit ses activités sous l’étendard ‘be you’

21/06/2018

Le groupe allemand Beate Uhse – spécialisé dans les accessoires érotiques et maison-mère de Pabo –, déclaré en faillite l’an dernier, poursuivra ses activités sous un nouveau nom. Désormais l’accent se situera sur le commerce en ligne.

Fox & Cie ouvre un 17ème magasin de jouets à Tournai

21/06/2018

La chaîne wallonne de magasins de jouets Fox & Cie a ouvert son 17ème point de vente dans le centre commercial Les Bastions à Tournai. « Quelle crise du marché du jouet ? », se demande l’enseigne.

Tom&Co vise 100 nouveaux points de vente en France

21/06/2018

L’enseigne belge d’animaleries Tom&Co poursuit son expansion sur le marché français : un 25ème magasin vient d’ouvrir ses portes à Nantes, selon le nouveau concept, et sept autres ouvertures sont prévues d’ici la fin de l’année.

La France envisage une taxe sur l’e-commerce

21/06/2018

A l’avenir les commandes en ligne pourraient devenir plus chères pour les consommateurs français : une nouvelle proposition de loi prévoit une taxe de 1 à 2% sur le prix de vente, en fonction de la distance de livraison.

L’enseigne de jouets La Grande Récré jette l’éponge en Belgique

20/06/2018

L’enseigne de jouets française La Grande Récré est en grave difficulté financière et veut dès lors se concentrer sur son marché domestique. Lundi prochain la branche belge déposera le bilan : 16 magasins fermeront, 95 personnes perdront leur emploi.

Google investit 550 millions de dollars dans JD.com

18/06/2018

Personne n’a intérêt à rater le train sur la marché asiatique grandissant. Google aussi en est  bien conscient : les Américains prennent une participation dans JD.com, le grand concurrent d’Alibaba.