Même Jip & Janneke ne sont plus sacrés dans le ‘nouveau’ Hema

Même Jip & Janneke ne sont plus sacrés dans le ‘nouveau’ Hema

Le nouveau CEO de Hema, Tjeerd Jegen, fait le grand nettoyage au sein de l’enseigne qui traverse une période difficile. « Hema est trop devenu un supermarché », estime-t-il. Même l’avenir des personnages de BD Jip & Janneke est compromis.

Démarrage en force

Le moins que l’on puisse dire est que le nouveau CEO Tjeerd Jegen, successeur de Ronald van Zetten chez Hema, a démarré en force. Depuis sa nomination à la tête de l’enseigne en avril 2015, il a rebaptise le siège principal d’Amsterdam en ‘suppport office’, a mis en avant les valeurs clés de l’entreprise (‘le client en premier’, ‘chaque cent compte’), a chamboulé l’équipe de management et a installé les bureaux des directeurs parmi leurs collaborateurs.


Tous les directeurs, y compris lui-même, ont travaillé dans l’une des filiales de la chaîne durant deux jours et portent, tout comme l’ensemble du personnel en magasin, un badge avec leur nom et le texte ‘Puis-je vous aider ?’. Sa conclusion après plus de six mois aux commandes de la chaîne est claire : « Chaque département était préoccupé principalement pour sa propre division. Un changement de mentalité s’impose, nous devons faire les choses ensemble », souligne-t-il dans le journal Algemeen Dagblad.


Prêt à lancer un plan d’attaque

Pour les années à venir le nouveau CEO a défini un plan d’attaque : vider les entrepôts surchargés (« Il nous faudra encore au moins deux ans pour tout vendre »), déménager la production direction Europe (« De façon à ce que les produits puissent être en rayon endéans les six semaines au lieu de vingt, afin que nous puissions assurer une production supplémentaire de produits saisonniers qui se vendent bien »).


L’assortiment sera lui aussi revu. Ainsi Hema se concentrera davantage sur l’alimentation de commodité (« Ces dernières années Hema est trop devenu un supermarché. Nous ne devons pas copier ce que font Albert Heijn et Jumbo. ») et sur les produits saisonniers de base, comme les sous-vêtements, les bas et les T-shirts (Pour les vêtements ‘dernier cri’, les clients se rendent chez Primark ou Zara »).


Dans cette nouvelle stratégie, même l’avenir des personnages de BD Jip & Janneke et leur petit chien Takkie (dont les effigies ornent bon nombre d’accessoires chez Hema) est compromis : « Il ne faut pas une étude de marché très poussée pour constater que les jeunes enfants d’aujourd’hui ont aussi d’autres héros de livres ou de films », poursuit le CEO.


Expansion internationale et amélioration du webshop

Par ailleurs le nouveau CEO continue de miser sur l’expansion internationale, bien que les analystes estiment que cette croissance rapide – depuis 2007 la chaîne a ouvert plus de 300 magasins dans quatre pays – est en partie responsable des problèmes actuels de l’enseigne. Toutefois Jegen est d’avis que « chaque nouveau magasin contribue au résultat financier ».


En France, où Hema compte 41 magasins, le CEO estime qu’il y a encore place pour « des centaines de filiales. Sur un tiers de la surface et avec un tiers de l’assortiment, nous y obtenons un meilleur rendement que dans un magasin standard aux Pays-Bas. »


Mais la priorité absolue sera le webshop, dont l’efficacité doit à tout prix être améliorée : « Nous avons sept systèmes de paiement, il faut parfois sept jours avant qu’un colis puisse être retiré en magasin. J’en ai honte, cela n’incite pas les clients à commander online. Il faut changer cela rapidement. » Actuellement seul 3% du chiffre d’affaires de Hema provient du canal online, alors que chez la concurrence ce pourcentage s’élève à 10%.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Feu vert pour la reprise de milliers de pubs britanniques par Heineken

18/08/2017

Heineken a obtenu l’accord de la CMA, l’autorité britannique de la concurrence, concernant la reprise des pubs britanniques de Punch Taverns. Le brasseur déboursera 305 millions de livres (350 millions d’euros) pour l’acquisition de 1.900 pubs.

Tom&Co vise 25 magasins français d’ici la fin de l’année

17/08/2017

Plus d’un an après la cession de Tom&Co par Delhaize, le spécialiste de l’animalerie déborde de projets. Le groupe prépare un webshop et envisage d’augmenter le nombre de magasins physiques en France. Objectif : se convertir en entreprise omni-canal.

Facebook lance sa place de marché aussi en Europe

16/08/2017

En octobre 2016 Facebook lançait une place de marché online pour articles d’occasion dans certains pays, entre autres au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Désormais elle sera également disponible dans 17 pays européens, dont la Belgique et les Pays-Bas.

AS Adventure rachète l’allemand McTrek

14/08/2017

L’enseigne belge AS Adventure, spécialisée dans l’outdoor,  a acquis la chaîne allemande McTrek, active dans le même secteur. Ainsi AS Adventure s’introduit sur le plus grand marché européen de l’outdoor.

« La Flandre aussi doit interdire les sacs plastiques ! »

14/08/2017

Selon une étude du parti écologiste flamand Groen, les Belges utilisent 1,1 milliard de sacs en plastique par an, soit près de 100 sacs par personne par an. De plus, les frais liés à l’élimination de ces sacs plastiques sont élevés.

Les grands magasins américains continuent de peiner

11/08/2017

Les faibles performances de nombreuses chaînes de grands magasins aux USA persistent. Tant Macy’s que Kohl’s ont vu leur CA reculer par rapport à l’an dernier. Une baisse qui toutefois s’est avérée moins importante que ne craignaient les analystes.

Back to top