Marjolein Laekeman : « Un bon folder doit offrir ‘un plus’ au consommateur »

Marjolein Laekeman : « Un bon folder doit offrir ‘un plus’ au consommateur »

Alors que le scrutin pour le meilleur folder de 2015 bat son plein, nous attendons avec impatience l’annonce du vainqueur lors de la RetailDetail Night. Marjolein Laekeman, Cross Media Manager chez Dentsu Aegis, préside le jury professionnel, qui lui aussi couronnera son folder favori.

Qui se distingue dans la boîte aux lettres ?

Le rôle du folder est loin d’être épuisé, comme en témoigne chaque année l’élection du Meilleur Folder de l’Année en Belgique. Comme à l’accoutumée, les consommateurs et un jury professionnel éliront le folder qui selon eux se distingue réellement des autres.


«  En tant que membre du jury la question qui me passionne est de savoir comment les folders, d’un point de vue créatif, parviennent à se distinguer parmi tous ces autres folders dans la boîte aux lettres et comment en tant que média ils trouvent leur place parmi tous les autres moyens de communication. Chaque membre du jury évalue les folders partant de son propre background, ce qui donne une diversité très intéressante d’opinions et de points de vue », explique Marjolein Laekeman, qui cette année, en tant que Cross Media Manager de l’agence de média Dentsu Aegis Network, préside le jury professionnel.


Le ‘contenu de marque’ prolonge la durée de vie du folder

Selon Marjolein Laekeman, les folders à l’avenir devront trouver le juste milieu entre l’aspect pratique – « le folder reste un moyen de communiquer les promotions et les nouveautés » – et l’aspect créatif. « Il est important que le folder offre ‘un plus’, notamment ‘un contenu de marque’ supplémentaire. Par exemple : tout comme certains foodretailers intègrent des recettes dans leur folder, une enseigne de bricolage pourrait très bien donner des conseils de bricolage dans ses brochures publicitaires. »


Cela permet de prolonger considérablement la durée de vie du folder, qui trouvera dès lors une place dans la vie quotidienne de consommateur, estime Marjolein Laekeman : « En général un folder a une durée de vie très courte :  on le feuillette et ensuite on le jette à la poubelle. Mais si on y trouve une bonne recette, on la découpe et on la garde. Bien entendu ce contenu supplémentaire et sa pertinence dépendent du secteur dans lequel l’annonceur est actif. Toujours est-il qu’à l’avenir le ‘contenu de marque’ gagnera en importance dans le marketing. »


Cette double communication est nécessaire, étant donné qu’il est de plus en plus difficile d’attirer l’attention du consommateur. « Le consommateur belge étant très axé sur les promotions, le folder a encore un rôle important à jouer, en particulier dans le secteur FMCG. Les fabricants l’utilisent souvent pour soutenir tactiquement une action à court terme. Toutefois le secteur du folder ne peut négliger la digitalisation : à l’étranger les choses sont souvent plus avancées au niveau des plates-formes digitales et du contenu supplémentaire. »


La stratégie prime

Autre conseil prodigué par l’experte en média : la répartition judicieuse des moyens sur les différents canaux . « Comment répartir au mieux vos moyens, afin que vos efforts publicitaires aient impact à long terme ? Il faut y réfléchir en profondeur. Utilisez différents moyens de communication de manière intégrale et cohérente. Ainsi un folder complète très bien – dépendant du contexte bien entendu – un spot radio. »


Le lay-out, la mise en forme (codes couleur, look & feel) et la qualité du papier sont d’autres aspects importants à prendre en compte. « La question qu’il faut toujours se poser est de savoir ce qui attire vos clients ? Une fois le style choisi, il faudra l’appliquer de manière cohérente dans l’ensemble de votre communication », précise Marjolein Laekeman.


Selon la présidente du jury, tout dépend également du contexte et du positionnement. « Les folders de certains discounters par exemple sont délibérément ‘criards’, car ce qui importe pour ces annonceurs c’est une communication claire et nette qui attire l’attention. Mais il y a également des retailers comme Lidl par exemple, qui bien qu’il soit également un casseur de prix, parvient néanmoins dans sa communication à attirer l’attention de manière équilibrée. »


«  Il faut avant tout considérer les choses dans leur ensemble. Si le message est purement promotionnel, il vaut mieux s’en tenir à cela. La question qui prime est de savoir ce qui est pertinent. Etant donné que nous évoluons dans un environnement omni-canal, il faut donc voir le folder dans ce contexte plus large et privilégier un stratégie globale », conclut Marjolein Laekeman.


Lors de la RetailDetail Night du 26 novembre au San Marco Village à Schelle vous découvrirez non seulement quel sera le ‘Meilleur Folder de l’année’, mais également quelle sera la ‘Meilleure chaîne de magasins de Belgique’ et qui sera le ‘Retailer of the Year’. Inscrivez-vous dès maintenant via retaildetail.be/events.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Tom&Co vise 25 magasins français d’ici la fin de l’année

17/08/2017

Plus d’un an après la cession de Tom&Co par Delhaize, le spécialiste de l’animalerie déborde de projets. Le groupe prépare un webshop et envisage d’augmenter le nombre de magasins physiques en France. Objectif : se convertir en entreprise omni-canal.

Facebook lance sa place de marché aussi en Europe

16/08/2017

En octobre 2016 Facebook lançait une place de marché online pour articles d’occasion dans certains pays, entre autres au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Désormais elle sera également disponible dans 17 pays européens, dont la Belgique et les Pays-Bas.

AS Adventure rachète l’allemand McTrek

14/08/2017

L’enseigne belge AS Adventure, spécialisée dans l’outdoor,  a acquis la chaîne allemande McTrek, active dans le même secteur. Ainsi AS Adventure s’introduit sur le plus grand marché européen de l’outdoor.

« La Flandre aussi doit interdire les sacs plastiques ! »

14/08/2017

Selon une étude du parti écologiste flamand Groen, les Belges utilisent 1,1 milliard de sacs en plastique par an, soit près de 100 sacs par personne par an. De plus, les frais liés à l’élimination de ces sacs plastiques sont élevés.

Les grands magasins américains continuent de peiner

11/08/2017

Les faibles performances de nombreuses chaînes de grands magasins aux USA persistent. Tant Macy’s que Kohl’s ont vu leur CA reculer par rapport à l’an dernier. Une baisse qui toutefois s’est avérée moins importante que ne craignaient les analystes.

Amazon veut concurrencer Ticketmaster

11/08/2017

Aux Etats-Unis le géant du e-commerce Amazon est en pourparlers avec des organisateurs d’événements, afin d’examiner la possibilité de  vendre des tickets pour ces événements via son webshop.

Back to top