Marks & Spencer : les ventes de vêtements enfin à nouveau en hausse

Marks & Spencer : les ventes de vêtements enfin à nouveau en hausse

Au cours du trimestre écoulé les ventes de vêtements de l’enseigne britannique Marks & Spencer ont augmenté pour la première fois depuis près de quatre ans : de quoi réjouir le CEO néerlandais Marc Bolland.

Au-delà des attentes des analystes

Durant quatorze trimestres consécutifs,  le plus grand retailer de vêtements en Grande-Bretagne a vu les ventes de sa branche ‘fashion’ décliner suite à la concurrence accrue, principalement de ses rivaux meilleur marché, comme Primark et Next. Cette tendance semble à présent s’inverser : durant les 13 semaines précédant le 28 mars les ventes ‘non-food’ de M&S ont progressé de +0,7% sur base comparable, comme en témoignent les résultats trimestriels publiés ce matin par le groupe.


Cette belle performance est attribuable à la forte croissance online ( +13,8% sur base annuelle) et aux excellentes ventes de la marque maison Autograph. Ainsi M&S dépasse les attentes des analystes, qui tablaient sur une baisse de 1,1% (ce qui en soi aurait déjà été une amélioration par rapport au recul de 5,8% du trimestre précédent).


Le ‘food' fait mieux que les 'big four'

Le chiffre d’affaires du département food a progressé de +0,7% : ainsi M&S fait mieux que les quatre principales chaînes de supermarchés en Grande-Bretagne, impliquées dans une guerre des prix féroce. « Nous avons réalisé d’énormes progrès », se félicité Marc Bolland.


Mais en même temps le CEO évoque « les circonstances macro-économiques difficiles » en Russie, en Ukraine et en Turquie, d’où une chute des ventes de 3,8% hors Royaume-Uni. M&S espère compenser ce recul par l’ouverture de nombreux nouveaux magasins, notamment cet été à Bruxelles.

 

Tags: