McDonald’s, employeur ayant la meilleure image en Belgique

McDonald’s, employeur ayant la meilleure image en Belgique

mcdonalds1(update) La chaîne de restauration rapide McDonald’s est le commerçant  ayant la meilleure gestion du personnel de Belgique.

 

Comeos, la fédération du commerce et des services en Belgique, lui a décerné son prix annuel  Mercure, qui cette  année  couronne l'employeur ayant la meilleure image.

 

McDonald’s récompensé pour son approche globale locale

Le jury professionnel du prix Mercure, présidé cette année par le professeur en Ressources Humaines, Dirk Buyens (Vlerick Leuven Gent Management School) a recherché pour cette édition 2011 l'employeur ayant la meilleure image. Ils l’ont trouvé chez McDonald’s Belgique, car le restaurant applique une « approche globale, qui répond aux besoins locaux et n’est pas seulement  une copie conforme de la gestion du personnel imposée par la maison-mère. »


Stephan De Brouwer, CEO de McDonald’s Belgique, voit le prix comme le couronnement d’un long chemin parcouru durant ces dernières années. « En trois ans de temps nous avons déplacé des montagnes en collaborant avec les franchisés. Nous avons développé une gestion des ressources humaines cohérente basée sur l’expérience pratique. Toutefois cette victoire est une surprise face à des grands noms comme Colruyt.»

 

« Le retail a de belles histoires à raconter, mais le monde extérieur ne le voit  pas assez. Le retail est l’un des secteurs où des personnes peu diplômées ou possédant d’autres diplômes peuvent très bien se développer. Je connais de nombreuses histoires de caissiers qui sont devenus directeurs chez McDonald’s. C’est une réalité et non pas un mythe. Moi-même je suis architecte de formation » explique De Brouwer.

 

Souvent la gestion des ressources humaines – les employés dans les restaurants par exemple sont toujours obligés de sourire – fait l’objet de critiques, reconnaît  le CEO. « Il est clair que nous recevons des critiques, mais c’est parce que McDonald’s par son envergure joue un rôle très important dans la société. Nous essayons constamment de nous améliorer et ce prix Mercure en est la preuve. »

 

Aveve et Bel & Bo terminent deuxième et troisième

Dominique Michel, administrateur délégué de Comeos, constate avec joie que les commerçants belges s’efforcent de mettre en place une bonne   comeosgestion du personnel. « Je suis très satisfait de la qualité des dossiers introduits, car malgré tous les efforts fournis pour attirer le client – par des promotions, la publicité et l’aménagement du magasin – finalement c’est le personnel qui tient les choses en mains. »

 

Le top trois est complété par deux véritables retailers belges : Aveve Retail  termine deuxième et Bel & Bo troisième. Dans les deux cas les employés ont été impliqués intensivement dans le développement d’un nouveau concept commercial. Les membres du personnel d’Aveve ont participé à des formations diverses en vue d’un nouveau projet, alors que chez Bel & Bo le rebranding de la chaîne de magasins a été entièrement piloté par le personnel.

 

Parmi les autres candidats il y avait Brico, Mestdagh, Autogrill, Colruyt et Decathlon.

 

Le prix Mercure

Chaque année Comeos décerne son prix Mercure à un commerçant qui s’est distingué dans un domaine en particulier. Ainsi l’année dernière le prix Mercure a récompensé l’expérience d’achat la plus innovante, titre raflé par Red Market.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

mcdonalds1(update) La chaîne de restauration rapide McDonald’s est le commerçant  ayant la meilleure gestion du personnel de Belgique.

 

Comeos, la fédération du commerce et des services en Belgique, lui a décerné son prix annuel  Mercure, qui cette  année  couronne l'employeur ayant la meilleure image.

 

McDonald’s récompensé pour son approche globale locale

Le jury professionnel du prix Mercure, présidé cette année par le professeur en Ressources Humaines, Dirk Buyens (Vlerick Leuven Gent Management School) a recherché pour cette édition 2011 l'employeur ayant la meilleure image. Ils l’ont trouvé chez McDonald’s Belgique, car le restaurant applique une « approche globale, qui répond aux besoins locaux et n’est pas seulement  une copie conforme de la gestion du personnel imposée par la maison-mère. »


Stephan De Brouwer, CEO de McDonald’s Belgique, voit le prix comme le couronnement d’un long chemin parcouru durant ces dernières années. « En trois ans de temps nous avons déplacé des montagnes en collaborant avec les franchisés. Nous avons développé une gestion des ressources humaines cohérente basée sur l’expérience pratique. Toutefois cette victoire est une surprise face à des grands noms comme Colruyt.»

 

« Le retail a de belles histoires à raconter, mais le monde extérieur ne le voit  pas assez. Le retail est l’un des secteurs où des personnes peu diplômées ou possédant d’autres diplômes peuvent très bien se développer. Je connais de nombreuses histoires de caissiers qui sont devenus directeurs chez McDonald’s. C’est une réalité et non pas un mythe. Moi-même je suis architecte de formation » explique De Brouwer.

 

Souvent la gestion des ressources humaines – les employés dans les restaurants par exemple sont toujours obligés de sourire – fait l’objet de critiques, reconnaît  le CEO. « Il est clair que nous recevons des critiques, mais c’est parce que McDonald’s par son envergure joue un rôle très important dans la société. Nous essayons constamment de nous améliorer et ce prix Mercure en est la preuve. »

 

Aveve et Bel & Bo terminent deuxième et troisième

Dominique Michel, administrateur délégué de Comeos, constate avec joie que les commerçants belges s’efforcent de mettre en place une bonne   comeosgestion du personnel. « Je suis très satisfait de la qualité des dossiers introduits, car malgré tous les efforts fournis pour attirer le client – par des promotions, la publicité et l’aménagement du magasin – finalement c’est le personnel qui tient les choses en mains. »

 

Le top trois est complété par deux véritables retailers belges : Aveve Retail  termine deuxième et Bel & Bo troisième. Dans les deux cas les employés ont été impliqués intensivement dans le développement d’un nouveau concept commercial. Les membres du personnel d’Aveve ont participé à des formations diverses en vue d’un nouveau projet, alors que chez Bel & Bo le rebranding de la chaîne de magasins a été entièrement piloté par le personnel.

 

Parmi les autres candidats il y avait Brico, Mestdagh, Autogrill, Colruyt et Decathlon.

 

Le prix Mercure

Chaque année Comeos décerne son prix Mercure à un commerçant qui s’est distingué dans un domaine en particulier. Ainsi l’année dernière le prix Mercure a récompensé l’expérience d’achat la plus innovante, titre raflé par Red Market.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Rapport de tendances Eneco : innovation durable pour les retailers

22/06/2017

(publireportage)  Le fournisseur d'énergie verte Eneco propose un rapport de tendances gratuit et une masterclass aux retailers sur la voie de l'innovation durable.

L’industrie des jeux vidéo continue de croître

22/06/2017

Selon une analyse du bureau d’études Newzoo, l’industrie des jeux vidéo devrait encore fortement progressé en 2017 : le CA total devrait atteindre 108,9 milliards de dollars (près de 100 milliards d’euros), soit une hausse de 7,8% par rapport à 2016.

Analyse : Cinq conclusions après le deal entre Amazon et Whole Foods

19/06/2017

Qu’Amazon tôt ou tard rachète une chaîne de supermarchés, était à prévoir. Pourtant la nouvelle a fait l’effet d’une bombe. Comment évaluer les conséquences de ce deal pour les retailers alimentaires ?

Un nouveau site internet pour sauver les magasins de journaux indépendants

15/06/2017

Le distributeur de presse Ubiway a lancé un site internet pour aider les magasins de journaux à survivre.  En 5 ans de temps, leur nombre a chuté de 3.200 à 2.400 : grand temps pour une opération de grande envergure ‘Sauvez le magasin de journaux’.

Nike, Universal Studios et Sanrio enfreignent-ils la libre concurrence ?

15/06/2017

Après la marque de mode américaine Guess, c’est au tour de Nike, Universal Studios et Sanrio d’être visés par Bruxelles. Il semblerait que ces trois entreprises restreignent la vente transfrontière et online de leurs produits dans l’Union européenne.

« Les casseurs de prix bousillent l’économie »

14/06/2017

Selon le politologue Jonathan Holslag de la VUB, le consommateur devrait acheter davantage dans des commerces locaux et éviter les casseurs de prix comme Action et Primark, car « ils bousillent l’économie ».

Back to top