Mestdagh assigné en justice par plusieurs franchisés | RetailDetail

Mestdagh assigné en justice par plusieurs franchisés

Mestdagh assigné en justice par plusieurs franchisés

L’entente n’est pas au beau fixe entre le Groupe Mestdagh, le master franchiser de Carrefour pour la région wallonne et bruxelloise, et certains franchisés. A tel point que ces derniers ont assigné Mestdagh devant le tribunal.

Quatre franchisés se rendent au tribunal

Les franchisés, membres de l’asbl Pacaff, demandent au tribunal de désigner un expert indépendant en vue d’examiner avec effet rétroactif, les chiffres et les marges bénéficiaires du groupe durant la période 2007-2011. L’audience aura lieu demain au tribunal de Charleroi.


Contractuellement la marge doit être partagée de manière bien définie, mais les plaignants suspectent Mestdagh d’empocher pas mal de petits extras, grâce, par exemple, aux primes de fidélité et de quantité offertes par les producteurs ou par Carrefour lui-même. « Ne serait-il pas beaucoup plus avantageux d’acheter en direct auprès du fabricant ou de Carrefour », s’interrogent les franchisés.


Les franchisés demandent également à ce que l’expert vérifie la validité du contrat de franchise : « Chez d’autres distributeurs il n’y a pas d’interférences : chacun a son boulot et reste dans son rôle. Ici, tout est mêlé. Mestdagh est franchiseur, grossiste, partenaire financier de certains franchisés en difficulté, propriétaire d’un nombre croissant de magasins … Où est la légitimité du réseau ? Les exploitants sont-ils encore réellement indépendants ? »


Trois quarts des affiliés en difficulté

« Nous ne sommes pas dans une relation ‘win-win’, mais dans un ‘win-loose » , affirme l’un des franchisés. « Les chiffres le montrent. Alors que Mestdagh est en positif, son parc d’indépendants est en négatif sur toute la ligne : 65 % sont en état de déficit et 10 % sont sur le fil. N’y a-t-il pas là quelque chose de bizarre, puisque nous sommes censés partager les bénéfices : 25 % pour Mestdagh, 75 % pour l’affilié ? »


« Tout a changé en 2006 quand Henry Mestdagh a passé la main à ses fils et neveux », indique un autre franchisé.  « Ils ne semblent pas avoir un profil d’épiciers, comme les Colruyt ou Delhaize, mais un profil financier. »


Mestdagh « serein »

Contacté par la RTBF, le patron Eric Mestdagh n’a pas voulu donner de commentaires, mais a laissé entendre qu’il aborderait l’affaire judiciaire « en toute sérénité ». Le groupe souligne que la franchise est un outil essentiel à la croissance : « Nous souhaitons développer notre réseau de franchise et par conséquent donner à nos franchisés les moyens de ce développement. » Par ailleurs le groupe indique que seuls quatre franchisés ont décidé de se rendre tribunal, alors que la plupart des affiliés sont satisfaits de la collaboration.


Quoi qu’il en soit toute cette affaire tombe au mauvais moment, car le groupe vient de lancer il y a deux semaines une grande campagne pour promouvoir sa nouvelle identité « Carrefour market-Groupe Mestdagh », après la conversion des magasins Champion en Carrefour Market.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Colruyt Group franchit une nouvelle étape sur le marché de l’occasion

20/04/2018

 

Avec sa plate-forme en ligne NewStory, Colruyt poursuit sa conquête du marché d’articles pour bébés de seconde main.  La nouvelle plate-forme se base sur l’ancien Dreambaby Tweedehands, un webshop avec deux points de collecte et de retrait axé sur les articles pour bébés d’occasion.

The Future Of Shopping remporte le prix de Managementboek van het Jaar

20/04/2018

RetailDetail est fier d’annoncer que le prix de Managementboek van het Jaar 2018 a été attribué au livre The Future of Shopping : Waar iedereen retailer is de Pauline Neerman et Jorg Snoeck.

Le cap des 100 millions d’abonnés Amazon Prime a été franchi

19/04/2018

Amazon, le géant du e-commerce, a franchi le cap des 100 millions d’abonnés Prime.  Et ce n’est là qu’un des nombreux jalons que le PDG Jeff Bezos mentionne dans sa lettre annuelle adressée aux actionnaires.

Les distributeurs et transporteurs exigent des poids lourds moins polluants

19/04/2018

35 entreprises, dont Colruyt, Carrefour et Ikea, appellent l’Europe à obliger les constructeurs de poids lourds à réduire leurs émissions de CO2 d’un quart d’ici 2025.  « Totalement irréaliste », réagit le porte-parole des constructeurs.

JD.com va ouvrir 1000 magasins par jour

17/04/2018

JD.com envisage l’ouverture de pas moins de 1000 supermarchés par jour en Chine. Avec cet objectif impressionnant, le numéro deux du e-commerce chinois confirme son ambition de conquérir aussi le marché offline.

Hans Anders franchit le cap des 200 millions d'euros de CA

12/04/2018

 En 2017 la chaîne d'optique néerlandaise Hans Anders a vu son chiffre d'affaires progresser de 6% à 203,7 millions d'euros. Parallèlement le lunetier annonce son retrait du marché français.