Metro et Auchan forment une alliance d’achat à l’international

Metro et Auchan forment une alliance d’achat à l’international

Metro Group et Auchan ont annoncé jeudi la création d’une nouvelle alliance d’achat à l’international, qui comprendra 2 volets : l’achat en commun de marques FMCG internationales d’une part et de produits non-food sans marque pour les MDD d’autre part.

« Une collaboration unique à l’échelle mondiale »

La nouvelle alliance d’achat entre les distributeurs allemand Metro Group et français Auchan, qui pour l’instant ne porte pas encore de nom, devrait être opérationnelle à partir du mois de novembre. Les deux groupes estiment que  ce partenariat à l’international est unique, « car c’est la première que deux entreprises de taille, avec un ‘business model’ différent et d’une complémentarité géographique idéale unissent leur force d’achat », affirme Metro Group dans un communiqué de presse.


Auchan est le numéro 11 mondial de la distribution en termes de chiffre d’affaires et est présent dans 16 pays où l’enseigne dispose d’un réseau d’hypermarchés et de supermarchés. En 2013 Auchan a réalisé un chiffre d’affaires de 48,1 milliards d’euros.


Quant au groupe Metro, il a enregistré en 2013 un chiffre d’affaires de 66 milliards d’euros et compte 2200 magasins dans 31 pays. Metro opère en tant que grossiste sous les enseignes Metro/Makro Cash & Carry et comme retailer sous les formules MediaMarkt et Saturn (électronique grand public), Real (hypermarchés) et Galeria Kaufhof (grands magasins).

 

Renforcer les relations avec les fournisseurs

L’achat en commun de produits FMCG de marques internationales concerne les grands  fabricants multinationaux présents sur des marchés très concentrés. Quant aux produits non-food sans marque, l’alliance d’achat les achètera auprès de fournisseurs en Asie et en Europe de l’Est et ce via des bureaux d’achat centraux à Hong Kong et Shanghai.


« Ce partenariat entre deux acteurs marquants du secteur est une formidable opportunité en vue de développer le business et renforcer les relations avec nos principaux fournisseurs », déclare Vianney Mulliez, président du groupe  Auchan.


Son collègue Olaf Koch de Metro y ajoute : « Nous voulons utiliser les forces des deux entreprises afin d’optimiser les synergies vis-à-vis de nos fournisseurs communs et afin de générer  des économies de coûts, dont nous pourrons ensuite faire bénéficier nos clients. »

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Les grands magasins américains continuent de peiner

11/08/2017

Les faibles performances de nombreuses chaînes de grands magasins aux USA persistent. Tant Macy’s que Kohl’s ont vu leur CA reculer par rapport à l’an dernier. Une baisse qui toutefois s’est avérée moins importante que ne craignaient les analystes.

Amazon veut concurrencer Ticketmaster

11/08/2017

Aux Etats-Unis le géant du e-commerce Amazon est en pourparlers avec des organisateurs d’événements, afin d’examiner la possibilité de  vendre des tickets pour ces événements via son webshop.

Les réparateurs de vélos refusent les vélos de moindre qualité

11/08/2017

Les réparateurs de vélos sont de plus en plus nombreux à refuser de réparer les bicyclettes achetées en ligne ou au supermarché. Ils préfèrent donner priorité à leurs propres clients ou aux vélos de qualité supérieure.

Chiffre d’affaires record pour Henkel

10/08/2017

Au 2ème trimestre le CA de Henkel a atteint un niveau record de près de 5,1 milliards d’euros, grâce à la reprise du groupe de produits de lessive Sun. Pour la première fois de son histoire le CA semestriel de Henkel dépasse les 10 milliards d’euros.

Pourquoi les retailers doivent-ils prendre les réseaux sociaux au sérieux ?

08/08/2017

Le ‘content marketing’ est bien plus qu’une expression à la mode : les retailers, eux aussi, peuvent tirer profit de la puissance des histoires. C’est ce qu’a démontré Snackbytes, notamment par une campagne conçue pour l’enseigne de chaussures Torfs.

Lion Capital cherche à nouveau à céder Hema

08/08/2017

Le fonds d’investissement Lion Capital, propriétaire de Hema, a mandaté la banque Credit Suisse afin d’examiner les ‘options stratégiques’ pour l'enseigne, ce qui signifie donc qu’il recherche un repreneur potentiel pour la chaîne néerlandaise.

Back to top