Moins d’acheteurs néerlandais à Anvers depuis le fiasco du Fyra

Moins d’acheteurs néerlandais à Anvers depuis le fiasco du Fyra

Les péripéties du train à grande vitesse Fyra reliant Bruxelles à Amsterdam, suspendu depuis, touchent non seulement les navetteurs, mais également les commerçants anversois. Le nombre de  clients néerlandais venant faire leur shopping dans la ville scaldienne le samedi a fortement diminué.

Moins de Hollandais, donc moins de ventes

« Les commerçants anversois ressentent très nettement à leur chiffre d’affaires du samedi que l’absence d’une ligne de train fiable dissuade les acheteurs néerlandais de venir faire leur shopping à Anvers. » C’est ce qu’a conclu Voka – Kamer van Koophandel Antwerpen-Waasland  (organisation d’entrepreneurs) après un petit sondage dans le centre-ville d’Anvers.


Dans de nombreux magasins anversois le samedi 20% de la clientèle est hollandaise. Pour la filiale anversoise de Peek & Cloppenburg nos voisins du nord  représentent habituellement « 25% du chiffre d’affaires du samedi », déclare Gerty Schols gérante du magasin. Mais l’abandon du train Benelux en décembre dernier a joué les trouble-fêtes.


« Avec l’arrivée du Fyra, le coût du trajet vers Anvers pour une famille avec quatre enfants s’élevait environ à 200 euros, un tarif excessif pour la plupart des  Hollandais soucieux de leur portefeuille », explique Luc Luwel, administrateur délégué de l’organisation d’entrepreneurs d’Antwerpen-Waasland. « Et depuis que le train à grande vitesse Fyra a été retiré de la circulation le 18 janvier, les Hollandais se rendant à Anvers pour faire leur shopping sont encore moins nombreux. » Et tout cela en pleine période de soldes !


Les petits commerçants également touchés

Non seulement les grandes chaînes du Meir et des alentours se plaignent, mais les petites boutiques ressentent également les effet du fiasco Fyra : « Un certain samedi en 2012 nous avons enregistré un montant total de paiements néerlandais par carte bancaire de  3.972 euros, alors que ce même samedi en 2013 ce montant ne s’élevait plus qu’à  1.806 euros », affirme Tessa Wardenburg de la boutique Closed à la Nationalestraat.


Tous les commerçants anversois attendent avec impatience le lancement du la nouvelle liaison Intercity. « Le train Intercity qui à partir de lundi 18 février reliera La Haye à Bruxelles et uniquement jusqu’à Anvers durant les weekends, sera le bienvenu », ajoute Luc Luwel de Voka.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Tom&Co vise 25 magasins français d’ici la fin de l’année

17/08/2017

Plus d’un an après la cession de Tom&Co par Delhaize, le spécialiste de l’animalerie déborde de projets. Le groupe prépare un webshop et envisage d’augmenter le nombre de magasins physiques en France. Objectif : se convertir en entreprise omni-canal.

Facebook lance sa place de marché aussi en Europe

16/08/2017

En octobre 2016 Facebook lançait une place de marché online pour articles d’occasion dans certains pays, entre autres au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Désormais elle sera également disponible dans 17 pays européens, dont la Belgique et les Pays-Bas.

AS Adventure rachète l’allemand McTrek

14/08/2017

L’enseigne belge AS Adventure, spécialisée dans l’outdoor,  a acquis la chaîne allemande McTrek, active dans le même secteur. Ainsi AS Adventure s’introduit sur le plus grand marché européen de l’outdoor.

« La Flandre aussi doit interdire les sacs plastiques ! »

14/08/2017

Selon une étude du parti écologiste flamand Groen, les Belges utilisent 1,1 milliard de sacs en plastique par an, soit près de 100 sacs par personne par an. De plus, les frais liés à l’élimination de ces sacs plastiques sont élevés.

Les grands magasins américains continuent de peiner

11/08/2017

Les faibles performances de nombreuses chaînes de grands magasins aux USA persistent. Tant Macy’s que Kohl’s ont vu leur CA reculer par rapport à l’an dernier. Une baisse qui toutefois s’est avérée moins importante que ne craignaient les analystes.

Amazon veut concurrencer Ticketmaster

11/08/2017

Aux Etats-Unis le géant du e-commerce Amazon est en pourparlers avec des organisateurs d’événements, afin d’examiner la possibilité de  vendre des tickets pour ces événements via son webshop.

Back to top