Moins de vols à l’étalage en 2014

Moins de vols à l’étalage en 2014

Le nombre de vols à l’étalage (enregistrés) en 2014 a diminué de 8%. La fin de la crise, les sanctions plus sévères à l’égard des voleurs via des procédures juridiques accélérées et la sécurisation accrue des magasins semblent porter leurs fruits.

Les pertes dues au vol en baisse de 13%

Après une pointe de 17.963 vols à l’étalage en 2013, la tendance semble s’être inversée, indique le Syndicat Neutre pour Indépendants sur base de chiffres de l’asbl Prévention & Sécurité, qui l’an dernier a enregistré 16.482 vols à l’étalage, soit une baisse de 8% par rapport à 2013.


Le nombre total de produits volés en 2014 a régressé de 13%, passant de 51.629 en 2013 à 44.864 en 2014. La valeur totale des marchandises volées a chuté de 722.000 euros en 2013 à 629.000 euros en 2014,  soit -13%. « Une hirondelle ne fait pas le printemps, mais espérons que ce soit le début d’un revirement et que le nombre de vols à l’étalage continue de diminuer dans les années à venir », commente Christine Mattheeuws, présidente du SNI.


Les trentenaires volent le plus, les vingtenaires volent plus cher

Les denrées alimentaires sèches (20%), la parfumerie (15%), l’alcool (12%), les vêtements pour femmes (8%) et la viande fraîche (6%) restent les marchandises les plus prisées par les voleurs. Les chiffres de Prévention & Sécurité indiquent également que les trentenaires volent le plus : ils représentent près d’un quart de l’ensemble des voleurs. Par contre les vingtenaires volent les produits les plus chers.


Par ailleurs les vols ont lieu principalement entre 16h et 18h, le vendredi et durant le mois de mai. A noter également que le nombre de vols à l’étalage enregistré en Wallonie (49%) est bien plus élevé qu’à Bruxelles (29%) et en Flandre (22%). L’évolution positive en Belgique contraste fortement avec la situation observée aux Pays-Bas, où 2014 a été l’une des pires années avec plus de 40.000 vols.

 

Tags: