Mothercare rejette l’offre de 340 millions d'euros de son rival américain

Mothercare rejette l’offre de 340 millions d'euros de son rival américain

L’entreprise américaine Destination Maternity a jeté son dévolu sur la chaîne britannique pour bébés Mothercare, mais ni le montant de 340 millions d’euros, ni la visite du grand patron américain en personne n’a réussi (pour l’instant) à amadouer les actionnaires principaux.

Plus de 340 millions d’euros : ‘insuffisant’

 « Nous sommes fermement convaincus que de très bonnes raisons stratégiques justifient cette combinaison, qui, sans aucun doute, donnera naissance au leader mondial du marché des articles de grossesse, de bébés et d’enfants », précise CEO Ed Krell aux deux principaux actionnaires institutionnels de Mothercare (Fidelity et Allianz Global Investors).


Krell s’était spécialement rendu des Etats-Unis à Londres pour convaincre les actionnaires de persuader Alan Parker, le président de Mothercare, à prendre part à cette aventure d’acquisition.  Parker avait fait savoir plus tôt que l’offre de plus de 340 millions d’euros était insuffisante et que ce montant ne reflétait ‘ni la valeur intrinsèque de Mothercare pour les actionnaires, ni les perspectives de reprise et de croissance ».


« Pas d’intérêt »

L’américain s’est vu contraint de rentrer les mains vides : « Nous ne sommes pas intéressés par une reprise.  Nous pensons qu’il s’agit d’une offre faible qui se situe nettement en-dessous de la valeur de l’entreprise », affirme Simon Gergel d’Allianz.  Son acolyte Paras Anand de Fidelity avait des propos encore plus sévères : « Puisque Mothercare n’a pas de CEO pour le moment, la tentative de Destination Maternity ne peut être interprétée que comme de l’opportunisme.  Nous préférons poursuivre le business par nos propres moyens. » 


La question maintenant est de savoir si Destination Maternity a l’intention de faire une meilleure proposition.  La législation britannique prévoit la date limite du 30 juillet.  Après cette date, les américains devront attendre six mois pour soumettre une nouvelle offre.


Mothercare compte plus de 1.000 magasins dans 60 pays, en partie en gestion propre, en partie en franchise.  A Bruxelles, le groupe possède deux magasins : dans les Galeries de la Toison d’Or/Louise et City 2.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Certains retailers s’opposent au Black Friday

23/11/2017

En France le Black Friday ne fait pas l’unanimité parmi les retailers : certaines enseignes boycottent ce ‘festival de réductions’, d’autres vont jusq'à fermer leur webshop ce jour-là.

Carrefour : accord concernant l’ouverture dominicale des hypermarchés français

23/11/2017

Quatre mois après sa nomination en tant que PDG de Carrefour, Alexandre Bompard décroche sa première victoire : un accord avec les principaux syndicats permettant à une trentaine d’hypermarchés, dans un premier temps, d’ouvrir le dimanche.

Gimv investit dans les articles pour animaux de compagnie

23/11/2017

La société d’investissement Gimv a pris une participation majoritaire dans AgroBiothers, un groupe français spécialisé dans la production et la distribution d’articles d’hygiène et de soins, ainsi que d’accessoires pour animaux de compagnie.

LensOnline envisage une expansion allemande

22/11/2017

Le groupe d’optique LensGroup de Kruibeke, qui avec LensOline domine les ventes en ligne de lentilles de contact en Belgique, conquiert progressivement le marché européen. Après les Pays-Bas, l’Italie et l’Espagne, le webshop lorgne désormais l’Allemagne.

L’Europe met un terme au géoblocage

22/11/2017

Des négociateurs du Parlement européen, du Conseil européen et de la Commission européenne sont parvenus à un accord concernant l’interdiction du géoblocage par les webshops ; pratique qui consiste à exclure les internautes de l’étranger.

Amazon est presque prêt à lancer son Go sans caisse

20/11/2017

Selon certaines sources, Amazon recrute actuellement des gestionnaires de construction et des marketeurs pour son équipe Amazon Go. Cela pourrait indiquer que le supermarché sans caisse est paré au décollage, pour du vrai cette fois-ci.

Back to top