Mothercare rejette l’offre de 340 millions d'euros de son rival américain

Mothercare rejette l’offre de 340 millions d'euros de son rival américain

L’entreprise américaine Destination Maternity a jeté son dévolu sur la chaîne britannique pour bébés Mothercare, mais ni le montant de 340 millions d’euros, ni la visite du grand patron américain en personne n’a réussi (pour l’instant) à amadouer les actionnaires principaux.

Plus de 340 millions d’euros : ‘insuffisant’

 « Nous sommes fermement convaincus que de très bonnes raisons stratégiques justifient cette combinaison, qui, sans aucun doute, donnera naissance au leader mondial du marché des articles de grossesse, de bébés et d’enfants », précise CEO Ed Krell aux deux principaux actionnaires institutionnels de Mothercare (Fidelity et Allianz Global Investors).


Krell s’était spécialement rendu des Etats-Unis à Londres pour convaincre les actionnaires de persuader Alan Parker, le président de Mothercare, à prendre part à cette aventure d’acquisition.  Parker avait fait savoir plus tôt que l’offre de plus de 340 millions d’euros était insuffisante et que ce montant ne reflétait ‘ni la valeur intrinsèque de Mothercare pour les actionnaires, ni les perspectives de reprise et de croissance ».


« Pas d’intérêt »

L’américain s’est vu contraint de rentrer les mains vides : « Nous ne sommes pas intéressés par une reprise.  Nous pensons qu’il s’agit d’une offre faible qui se situe nettement en-dessous de la valeur de l’entreprise », affirme Simon Gergel d’Allianz.  Son acolyte Paras Anand de Fidelity avait des propos encore plus sévères : « Puisque Mothercare n’a pas de CEO pour le moment, la tentative de Destination Maternity ne peut être interprétée que comme de l’opportunisme.  Nous préférons poursuivre le business par nos propres moyens. » 


La question maintenant est de savoir si Destination Maternity a l’intention de faire une meilleure proposition.  La législation britannique prévoit la date limite du 30 juillet.  Après cette date, les américains devront attendre six mois pour soumettre une nouvelle offre.


Mothercare compte plus de 1.000 magasins dans 60 pays, en partie en gestion propre, en partie en franchise.  A Bruxelles, le groupe possède deux magasins : dans les Galeries de la Toison d’Or/Louise et City 2.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Toys ‘R’ Us proche de la faillite

18/09/2017

Selon le journal d’affaires The Wall Street Journal, la chaîne de magasins de jouets Toys ‘R’ Us serait proche de la faillite.  La croissance des ventes online et les exigences plus strictes des fournisseurs en seraient les causes principales.

L'action de réductions pour Shoptalk Europe touche à sa fin

14/09/2017

(publireportage) Shoptalk Europe, le salon dédié à l’innovation dans le retail, se tiendra du 8 au 11 octobre 2017 à Copenhague. Au programme les tendances, technologies et business models qui déterminent le shopping à l’ère de la disruption digitale.

« L’UE doit créer un cadre plus précis pour l’e-commerce »

13/09/2017

Selon la députée européenne Marietje Schaak, la Commission européenne devrait créer un cadre plus précis pour l’e-commerce, pour éviter que de grandes entreprises internet déterminent elles-mêmes les normes du commerce digital.

L’Europe souhaite un meilleur encadrement pour les franchisés

13/09/2017

Hier, le Parlement européen a adopté le rapport ‘Sur le fonctionnement du franchisage dans le secteur du commerce de détail’.  Il reprend plusieurs points qui devraient renforcer la position du franchisé.

Google conteste l’amende record infligée par l’UE

12/09/2017

Alors que Google semblait prêt à procéder aux adaptations nécessaires afin de conformer son service Google Shopping à la législation européenne, le géant américain a finalement décidé de déposer un recours contre l’amende record infligée par l’UE.

Vivez l’avenir du retail au ‘Paris Retail Week’

12/09/2017

(Publireportage) Venez découvrir les nouvelles tendances du retail au Paris Retail Week du 19 au 21 septembre. Un salon professionnel, un événement de réseautage et surtout une plate-forme de connaissances avec plus de 200 conférences en accès libre.

Back to top