Motion de censure à l’encontre du président de Walmart

Motion de censure à l’encontre du président de Walmart

Turbulences chez Walmart : un groupe d’employés de Walmart a envoyé une lettre aux actionnaires leur demandant de ne pas réélire Rob Walton comme président du plus grand distributeur mondial. Toutefois la possibilité que les choses en arrivent là est quasiment inexistante.

OUR  Walmart exige un président indépendant

Cette lettre contre Rob Walton a été expédiée à l’initiative d’ OUR Walmart (Organization United for Respect at Walmart), un groupe d’employés-actionnaires soutenu par les syndicats et actif à trois niveaux différents dans l’organisation.


OUR Walmart estime que le groupe passe d’un scandale à l’autre. Les initiateurs dans leur lettre font explicitement référence aux infractions environnementales en Californie, à l’affaire de corruption au Mexique , aux plaintes concernant les salaires trop bas et les conditions de travail difficiles, ainsi qu’au rôle suspect de Walmart au Bangladesh.


Dans sa lettre OUR Walmart suggère aux actionnaires de ne pas prolonger le mandat de Rob Walton le 6 juin, « car il était président du conseil d’administration durant la période avant, pendant et après toutes ces scandales. » Le groupe demande à ce que Walton soit remplacé par un président indépendant.


Plus de 50% des actions aux mains de la famille

Toutefois la probabilité que Rob Walton ne doive céder sa place est quasiment nulle, étant que les Waltons – la famille la plus riche d’Amérique, dont la fortune est estimée à 140 milliards de dollars – détiennent plus de la moitié des actions de l’entreprise. Le résultat des votes est donc déterminé d’avance.


Cela ne signifie pas pour autant que l’intervention d’OUR Walmart passera inaperçue. En effet depuis quelques années le patriarche de la famille fait l’objet de nombreuses critiques lors des assemblées des actionnaires. Alors qu’en 2011 99% des actionnaires non-familiaux le soutenaient, en 2012 par contre, après la révélation de l’affaire de corruption au Mexique, près d’un tiers des actionnaires indépendants avaient voté contre lui. Et l’an dernier encore plus de 22% des actionnaires s’étaient tournés contre lui, suite à la controverse concernant les conditions de travail et la politique salariale de Walmart (notamment l’obligation de travailler le jour de Thanksgiving).

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Tom&Co vise 25 magasins français d’ici la fin de l’année

17/08/2017

Plus d’un an après la cession de Tom&Co par Delhaize, le spécialiste de l’animalerie déborde de projets. Le groupe prépare un webshop et envisage d’augmenter le nombre de magasins physiques en France. Objectif : se convertir en entreprise omni-canal.

Facebook lance sa place de marché aussi en Europe

16/08/2017

En octobre 2016 Facebook lançait une place de marché online pour articles d’occasion dans certains pays, entre autres au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Désormais elle sera également disponible dans 17 pays européens, dont la Belgique et les Pays-Bas.

AS Adventure rachète l’allemand McTrek

14/08/2017

L’enseigne belge AS Adventure, spécialisée dans l’outdoor,  a acquis la chaîne allemande McTrek, active dans le même secteur. Ainsi AS Adventure s’introduit sur le plus grand marché européen de l’outdoor.

« La Flandre aussi doit interdire les sacs plastiques ! »

14/08/2017

Selon une étude du parti écologiste flamand Groen, les Belges utilisent 1,1 milliard de sacs en plastique par an, soit près de 100 sacs par personne par an. De plus, les frais liés à l’élimination de ces sacs plastiques sont élevés.

Les grands magasins américains continuent de peiner

11/08/2017

Les faibles performances de nombreuses chaînes de grands magasins aux USA persistent. Tant Macy’s que Kohl’s ont vu leur CA reculer par rapport à l’an dernier. Une baisse qui toutefois s’est avérée moins importante que ne craignaient les analystes.

Amazon veut concurrencer Ticketmaster

11/08/2017

Aux Etats-Unis le géant du e-commerce Amazon est en pourparlers avec des organisateurs d’événements, afin d’examiner la possibilité de  vendre des tickets pour ces événements via son webshop.

Back to top