Ouverture du premier éco-parc commercial français à Angers

Ouverture du premier éco-parc commercial français à Angers

Cette semaine le premier éco-parc commercial français a ouvert ses portes à Angers. Ce nouveau paradis du shopping, baptisé l’Atoll, occupe une surface de vente de 71.000 m², abrite 60 enseignes et dispose d’un parking pour 2.700 véhicules (1.400 places souterraines incluses). L’ensemble du projet aura coûté 175 millions d’euros et a permis de créer 350 emplois à temps plein.

Quatre pôles commerciaux dans un ellipse

Le parc commercial est comparable à un énorme stade de football : à l’emplacement des tribunes, sont disposés des magasins subdivisés en quatre pôles différents. Au milieu de cette structure ellipsoïdale se dégage un gigantesque espace central en plein air, accueillant entre autres des établissements horeca.


Le pourtour de l’ellipse s’étend sur 2 km. Les visiteurs y entrent avec leur voiture et se parquent devant le magasin de leur choix. Les autres commerces sont accessibles à pied ou avec une navette électrique gratuite.


L’Atoll est dédié principalement  à l’équipement  de la maison, dans le sens large du terme. Bien entendu les plus grandes enseignes françaises du secteur  telles  Alinea, Castorama, Boulanger et Darty y ont élu domicile, mais également de plus petites chaînes notamment La Maison de la Literie et Cuisine de France. Quelques chaînes de vêtements sont présentes également, entre autres Celio, Jennyfer et C&A. Et pour ceux qui durant leur shopping auraient une petite faim, ils pourront aller se restaurer au Mc Donald’s, La Pataterie, Subway ou encore au Mezzo di Pasta.


Premier éco-parc commercial français

L’Atoll,  le plus grand centre commercial du département de Maine-et-Loire a été inauguré en grande pompe dans la région. Les initiateurs du projet ont joué pleinement la carte écologique. Et avec succès, car malgré son envergure  l’Atoll a été le premier à obtenir le label ‘Haute Qualité Energétique’, qui existe déjà depuis 2008.


« Lors de la création du projet nous avons tenu compte d’éventuelles nuisances sonores et autres problèmes pour le voisinage », explique Philippe Journo, président du promoteur immobilier et propriétaire La Compagnie de Phalsbourg. « Grâce à la galerie fermée à l’extérieur, les livraisons ne gênent  pas (visuellement ) le voisinage. D’autre part nous avons beaucoup investi dans des systèmes limitant les dépenses énergétiques et dans l’isolation thermique et nous avons fait installer un système très performant et novateur pour la récupération des eaux de pluie. Nous avons également planté 580 arbres adultes et 15.000 buissons, sans parler des pelouses. » La zone verte dans sa totalité, soit 60.000m², comprend un investissement de 2 millions d’euros.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Tags: