Pharmacies et stations-service, cibles préférées des braqueurs

Pharmacies et stations-service, cibles préférées des braqueurs

Les exploitants de stations-service avec un shop attenant et les pharmaciens ont des perspectives peu encourageantes. Ils ont respectivement 1 chance sur 21 et 1 sur 25 d’être victimes de braquage. C’est ce qu’indiquent les prévisions du Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI).

Manque de sécurisation

Les prévisions du SNI sont basées sur les chiffres de ces cinq dernières années. Ceux-ci ont révélé que la criminalité s’est déplacée des supermarchés et des banques vers le commerce de détail, où davantage de cash circule et où la sécurisation est plus restreinte. Autres cibles très populaires : les fritures, les night shops et les librairies.


En 2010 982 commerces de détail ont subi un braquage avec violence, en 2011 ce nombre s’élevait à près de 1.040, soit 3 commerces par jour. Pour 2012 les chiffres définitifs n’ont pas encore été communiqués.

 

Davantage de stimulations financières ?

Afin de limiter les risques, le SNI plaide pour une diminution des coûts des paiements électroniques, une approche plus proactive des conseillers en prévention, une surveillance policière accrue et des sanctions juridiques plus sévères pour les criminels.


Concrètement le SNI propose une déduction fiscale majorée pour l’acquisition d’un terminal de paiement. Cette mesure est déjà valable pour certains investissements de sécurisation, notamment les frais d’abonnement pour une connexion avec une centrale d’alarme agréée ou encore les frais liés au transport sécurisé par une entreprise de surveillance agréée. Depuis 2009 ces frais sont déductibles à 120%.


Toutefois le SNI maintient que le moyen le plus efficace de réduire la criminalité est une approche judiciaire plus sévère. 80% des braqueurs semblent être des récidivistes. Un criminel condamné pour braquage écopera au maximum de 10 ans. C’est pourquoi l’organisation des indépendants réclame des sanctions plus sévères de la part de la justice.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


« Shop For Geek joue un rôle de pionnier »

11/12/2017

Envie d’un mug Game of Thrones, d’un parapluie Harry Potter ou d’un T-shirt Assassin’s Creed ? Dans ce cas, filez chez Shop For Geek, la première chaîne belge de magasins d’articles de merchandising.

Un Belge nommé comme CEO ad intérim d’Intertoys

07/12/2017

Stefaan Vansteenkiste a été désigné comme CEO ad intérim de l’enseigne de jouets Intertoys et ce dans le cadre de la reprise d’Intertoys par Alteri, finalisée ce lundi. Vansteenkiste dirigera l’entreprise jusqu’à la nomination d’un CEO permanent.

Hema renoue enfin avec les bénéfices

07/12/2017

Hema peut s’estimer satisfait de ses résultats : après avoir déjà réduit sa perte nette durant les précédents trimestres, la chaîne néerlandaise est enfin parvenue à générer un bénéfice net au troisième trimestre.

Forte hausse des vols à l’étalage à la tombée de la nuit

07/12/2017

Durant les mois sombres de l’année le nombre de vols à l’étalage à la tombée de la nuit est supérieur d’environ 13% par rapport aux mois où l’heure d’été est en vigueur. Les commerçants demandent une présence accrue de la police durant cette période.

Lourde perte pour Hudson’s Bay au 3ème trimestre

07/12/2017

Le troisième trimestre de 2017 s’est avéré décevant pour Hudson’s Bay : la chaîne de grands magasins canadienne a subi  une lourde perte une fois de plus et a vu son chiffre d’affaires reculer par rapport à l’an dernier.

Hema ouvre son premier flagship store belge selon le concept international

06/12/2017

Ce mercredi 6 décembre l’enseigne néerlandaise Hema a ouvert son premier flagship store belge selon la formule internationale à la Place de la Monnaie à Bruxelles. Fin de cette semaine un magasin de ce type ouvrira également à Anvers.

Back to top