Pharmacies et stations-service, cibles préférées des braqueurs | RetailDetail

Pharmacies et stations-service, cibles préférées des braqueurs

Pharmacies et stations-service, cibles préférées des braqueurs

Les exploitants de stations-service avec un shop attenant et les pharmaciens ont des perspectives peu encourageantes. Ils ont respectivement 1 chance sur 21 et 1 sur 25 d’être victimes de braquage. C’est ce qu’indiquent les prévisions du Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI).

Manque de sécurisation

Les prévisions du SNI sont basées sur les chiffres de ces cinq dernières années. Ceux-ci ont révélé que la criminalité s’est déplacée des supermarchés et des banques vers le commerce de détail, où davantage de cash circule et où la sécurisation est plus restreinte. Autres cibles très populaires : les fritures, les night shops et les librairies.


En 2010 982 commerces de détail ont subi un braquage avec violence, en 2011 ce nombre s’élevait à près de 1.040, soit 3 commerces par jour. Pour 2012 les chiffres définitifs n’ont pas encore été communiqués.

 

Davantage de stimulations financières ?

Afin de limiter les risques, le SNI plaide pour une diminution des coûts des paiements électroniques, une approche plus proactive des conseillers en prévention, une surveillance policière accrue et des sanctions juridiques plus sévères pour les criminels.


Concrètement le SNI propose une déduction fiscale majorée pour l’acquisition d’un terminal de paiement. Cette mesure est déjà valable pour certains investissements de sécurisation, notamment les frais d’abonnement pour une connexion avec une centrale d’alarme agréée ou encore les frais liés au transport sécurisé par une entreprise de surveillance agréée. Depuis 2009 ces frais sont déductibles à 120%.


Toutefois le SNI maintient que le moyen le plus efficace de réduire la criminalité est une approche judiciaire plus sévère. 80% des braqueurs semblent être des récidivistes. Un criminel condamné pour braquage écopera au maximum de 10 ans. C’est pourquoi l’organisation des indépendants réclame des sanctions plus sévères de la part de la justice.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Colruyt Group franchit une nouvelle étape sur le marché de l’occasion

20/04/2018

 

Avec sa plate-forme en ligne NewStory, Colruyt poursuit sa conquête du marché d’articles pour bébés de seconde main.  La nouvelle plate-forme se base sur l’ancien Dreambaby Tweedehands, un webshop avec deux points de collecte et de retrait axé sur les articles pour bébés d’occasion.

The Future Of Shopping remporte le prix de Managementboek van het Jaar

20/04/2018

RetailDetail est fier d’annoncer que le prix de Managementboek van het Jaar 2018 a été attribué au livre The Future of Shopping : Waar iedereen retailer is de Pauline Neerman et Jorg Snoeck.

Le cap des 100 millions d’abonnés Amazon Prime a été franchi

19/04/2018

Amazon, le géant du e-commerce, a franchi le cap des 100 millions d’abonnés Prime.  Et ce n’est là qu’un des nombreux jalons que le PDG Jeff Bezos mentionne dans sa lettre annuelle adressée aux actionnaires.

Les distributeurs et transporteurs exigent des poids lourds moins polluants

19/04/2018

35 entreprises, dont Colruyt, Carrefour et Ikea, appellent l’Europe à obliger les constructeurs de poids lourds à réduire leurs émissions de CO2 d’un quart d’ici 2025.  « Totalement irréaliste », réagit le porte-parole des constructeurs.

JD.com va ouvrir 1000 magasins par jour

17/04/2018

JD.com envisage l’ouverture de pas moins de 1000 supermarchés par jour en Chine. Avec cet objectif impressionnant, le numéro deux du e-commerce chinois confirme son ambition de conquérir aussi le marché offline.

Hans Anders franchit le cap des 200 millions d'euros de CA

12/04/2018

 En 2017 la chaîne d'optique néerlandaise Hans Anders a vu son chiffre d'affaires progresser de 6% à 203,7 millions d'euros. Parallèlement le lunetier annonce son retrait du marché français.