Pharmacies et stations-service, cibles préférées des braqueurs

Pharmacies et stations-service, cibles préférées des braqueurs

Les exploitants de stations-service avec un shop attenant et les pharmaciens ont des perspectives peu encourageantes. Ils ont respectivement 1 chance sur 21 et 1 sur 25 d’être victimes de braquage. C’est ce qu’indiquent les prévisions du Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI).

Manque de sécurisation

Les prévisions du SNI sont basées sur les chiffres de ces cinq dernières années. Ceux-ci ont révélé que la criminalité s’est déplacée des supermarchés et des banques vers le commerce de détail, où davantage de cash circule et où la sécurisation est plus restreinte. Autres cibles très populaires : les fritures, les night shops et les librairies.


En 2010 982 commerces de détail ont subi un braquage avec violence, en 2011 ce nombre s’élevait à près de 1.040, soit 3 commerces par jour. Pour 2012 les chiffres définitifs n’ont pas encore été communiqués.

 

Davantage de stimulations financières ?

Afin de limiter les risques, le SNI plaide pour une diminution des coûts des paiements électroniques, une approche plus proactive des conseillers en prévention, une surveillance policière accrue et des sanctions juridiques plus sévères pour les criminels.


Concrètement le SNI propose une déduction fiscale majorée pour l’acquisition d’un terminal de paiement. Cette mesure est déjà valable pour certains investissements de sécurisation, notamment les frais d’abonnement pour une connexion avec une centrale d’alarme agréée ou encore les frais liés au transport sécurisé par une entreprise de surveillance agréée. Depuis 2009 ces frais sont déductibles à 120%.


Toutefois le SNI maintient que le moyen le plus efficace de réduire la criminalité est une approche judiciaire plus sévère. 80% des braqueurs semblent être des récidivistes. Un criminel condamné pour braquage écopera au maximum de 10 ans. C’est pourquoi l’organisation des indépendants réclame des sanctions plus sévères de la part de la justice.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Tom&Co vise 25 magasins français d’ici la fin de l’année

17/08/2017

Plus d’un an après la cession de Tom&Co par Delhaize, le spécialiste de l’animalerie déborde de projets. Le groupe prépare un webshop et envisage d’augmenter le nombre de magasins physiques en France. Objectif : se convertir en entreprise omni-canal.

Facebook lance sa place de marché aussi en Europe

16/08/2017

En octobre 2016 Facebook lançait une place de marché online pour articles d’occasion dans certains pays, entre autres au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Désormais elle sera également disponible dans 17 pays européens, dont la Belgique et les Pays-Bas.

AS Adventure rachète l’allemand McTrek

14/08/2017

L’enseigne belge AS Adventure, spécialisée dans l’outdoor,  a acquis la chaîne allemande McTrek, active dans le même secteur. Ainsi AS Adventure s’introduit sur le plus grand marché européen de l’outdoor.

« La Flandre aussi doit interdire les sacs plastiques ! »

14/08/2017

Selon une étude du parti écologiste flamand Groen, les Belges utilisent 1,1 milliard de sacs en plastique par an, soit près de 100 sacs par personne par an. De plus, les frais liés à l’élimination de ces sacs plastiques sont élevés.

Les grands magasins américains continuent de peiner

11/08/2017

Les faibles performances de nombreuses chaînes de grands magasins aux USA persistent. Tant Macy’s que Kohl’s ont vu leur CA reculer par rapport à l’an dernier. Une baisse qui toutefois s’est avérée moins importante que ne craignaient les analystes.

Amazon veut concurrencer Ticketmaster

11/08/2017

Aux Etats-Unis le géant du e-commerce Amazon est en pourparlers avec des organisateurs d’événements, afin d’examiner la possibilité de  vendre des tickets pour ces événements via son webshop.

Back to top