Plan de relance pour le fabricant de chariots pour supermarchés Caddie

Plan de relance pour le fabricant de chariots pour supermarchés Caddie

Caddie, le fabricant français qui a donné son nom aux chariots pour supermarchés, est sauvé. Le tribunal de commerce de Paris a approuvé le plan de reprise par l’ex-dirigeant de l’entreprise alsacienne, qui pourra donc poursuivre ses activités, bien que sous forme réduite.

255 emplois supprimés

Caddie est sauvé, du moins temporairement. L’industriel Stéphane Dedieu, ancien directeur de l’export de l’entreprise, devenu ensuite grand patron entre 2009 et 2012, a reçu l’autorisation du juge de relancer l’activité de l’entreprise. Revers de la médaille, seuls 128 des 383 employés seront gardés : 105 sur le site de Drusenheim (Bas-Rhin) – où tout a commencé en 1928 – et 23 à Oberhausbergen. Le 1er novembre l’entreprise reprendra ses activités, le management s’est engagé à ne pas procéder à des licenciements économiques durant deux ans.


Stéphane Dedieu détiendra désormais 65% de Caddie. Le reste étant divisé entre l’italien Bertoldi (25%), propriétaire des supermarchés Orvea et distributeur de Caddie depuis 1961, et l’allemand ShopBox (10%), spécialisé dans le nettoyage et l’entretien des chariots. Les propriétaires détiendront à nouveau le nom de marque Caddie, qui jusqu’il y a peu appartenait au groupe Altia. Ce dernier avait repris l’entreprise française en 2012 et est actuellement au bord de la faillite.


Focus sur le retail

Les repreneurs injecteront 6 millions d’euros dans Caddie « afin de faire redémarrer l’entreprise. Nous nous concentrerons sur la grande distribution et l’équipement des magasins. Les activités pour chariots d’hôtels et d’hôpitaux sont pour l’instant suspendues. »


Pour 2015 Dedieu & Co visent un chiffre d’affaires d’environ 17 millions d’euros, contre 37 millions d’euros en 2013 : « L’objectif premier est de satisfaire nos clients. Il est de notre devoir de livrer dans les délais. Les six mois à venir seront cruciaux pour l’avenir de l’entreprise. »

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Tom&Co vise 25 magasins français d’ici la fin de l’année

17/08/2017

Plus d’un an après la cession de Tom&Co par Delhaize, le spécialiste de l’animalerie déborde de projets. Le groupe prépare un webshop et envisage d’augmenter le nombre de magasins physiques en France. Objectif : se convertir en entreprise omni-canal.

Facebook lance sa place de marché aussi en Europe

16/08/2017

En octobre 2016 Facebook lançait une place de marché online pour articles d’occasion dans certains pays, entre autres au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Désormais elle sera également disponible dans 17 pays européens, dont la Belgique et les Pays-Bas.

AS Adventure rachète l’allemand McTrek

14/08/2017

L’enseigne belge AS Adventure, spécialisée dans l’outdoor,  a acquis la chaîne allemande McTrek, active dans le même secteur. Ainsi AS Adventure s’introduit sur le plus grand marché européen de l’outdoor.

« La Flandre aussi doit interdire les sacs plastiques ! »

14/08/2017

Selon une étude du parti écologiste flamand Groen, les Belges utilisent 1,1 milliard de sacs en plastique par an, soit près de 100 sacs par personne par an. De plus, les frais liés à l’élimination de ces sacs plastiques sont élevés.

Les grands magasins américains continuent de peiner

11/08/2017

Les faibles performances de nombreuses chaînes de grands magasins aux USA persistent. Tant Macy’s que Kohl’s ont vu leur CA reculer par rapport à l’an dernier. Une baisse qui toutefois s’est avérée moins importante que ne craignaient les analystes.

Amazon veut concurrencer Ticketmaster

11/08/2017

Aux Etats-Unis le géant du e-commerce Amazon est en pourparlers avec des organisateurs d’événements, afin d’examiner la possibilité de  vendre des tickets pour ces événements via son webshop.

Back to top