Plus de 720.000 Belges opposés aux appels téléphoniques à caractère commercial

Plus de 720.000 Belges opposés aux appels téléphoniques à caractère commercial

Sur le site internet ne-m-appelez-plus.be, ils sont déjà 723.633 consommateurs à s'être enregistrés pour ne plus recevoir d’appels de télévendeurs.  A noter qu'une inscription sur 2 provient de Wallonie et qu'il y a une prédominance d'hommes.

 

Un point d’enregistrement central

Depuis le 1er juillet, notre pays dispose d’un point d’enregistrement central pour tous ceux qui ne souhaitent plus recevoir d’appels téléphoniques à caractère commercial.  Le lancement du site internet ne-m-appelez-plus.be a considérablement fait augmenter le nombre d’inscriptions, affirme le ministre des Consommateurs Kris Peeters (CD&V) : au mois de juillet, une forte hausse a été enregistrée avec 88.854 nouvelles inscriptions, et au mois d’août encore 52.992 inscriptions supplémentaires, soit au total 723.633 consommateurs.

 

A noter qu’avec 70% des inscriptions, les hommes prédominent sur cette liste, alors que plus de la moitié des inscriptions (53% pour être précis) proviennent de Wallonie.  Un tiers (34%) émane de Flandre et un dixième (9%) de Bruxelles.

 
« Réduction des coûts pour les entreprises »

 « La création d’un point d’enregistrement central unique augmente l’efficacité de l’enregistrement, pas seulement pour le consommateur, mais également pour les entreprises qui font du ‘direct marketing’ téléphonique », précise Kris Peeters.  « En s’adressant au centre, ces entreprises peuvent maintenant savoir avec certitude – et c’est d’ailleurs une obligation – si un abonné peut être contacté par téléphone à des fins commerciales.  Ceci est une simplification administrative et engendre une réduction des coûts pour les entreprises. »
 
La nouvelle liste remplace la liste 'ne-m-appelez-plus’ de la BDMA (Belgian Direct Marketing Association), qui n'était utilisée que par 11 des 50 opérateurs téléphoniques actifs dans notre pays.

 

 

Tags: