Plus de sacs en plastique en Wallonie

Plus de sacs en plastique en Wallonie

Le gouvernement wallon a approuvé la proposition du ministre de l’Environnement Carlo Di Antonio : les sacs en plastique seront interdits en Wallonie.  L’interdiction sera progressive à partir de la deuxième moitié de 2016.  Sur RTL, le ministre a expliqué la mise en place pratique des mesures.

Plan global

A partir du deuxième trimestre 2016, les petits sacs en plastique qu’on distribue à la caisse seront les premiers à être interdits.  En 2017, l’interdiction sera étendue et tous les autres sacs en plastique seront concernés, comme par exemple les sacs d’emballage pour fruits et légumes.

 

Sur RTL, le ministre wallon a annoncé un plan global avec des sanctions supplémentaires, éducation et prévention, entre autres dans les écoles.  Il ne s’agit pas uniquement de sacs en plastique, mais de toutes les formes d’emballages, comme les cannettes, les bouteilles en plastique, …

 

En lançant l’interdiction déjà en 2016, la Wallonie prend les devants par rapport aux exigences européennes.  L’Union européenne souhaite une réduction de moitié du nombre de sacs en plastique d’ici 2019.  « Je veux aller plus vite aujourd’hui.  Ces sacs forment un réel problème pour les cours d’eau, les océans.  On y trouve des quantités phénoménales de plastiques qui ont besoin d’un siècle pour se désagréger.  Il y a réellement un impact considérable sur l’environnement.  De plus, la production de sacs en plastique à utilisation unique est très coûteuse », argumente Di Antonio.

Sacs en papier, ‘made in Wallonia’

Le ministre Di Antonio souligne les alternatives qui existent selon lui : il existe des sacs en tissu ou en plastique qui sont réutilisables.  « Et il y a le bon vieux sac en papier dont l’utilité est encore toujours prouvée et qui est biodégradable.  De plus, l’avantage est qu’il est fabriqué en Wallonie, contrairement aux sacs en plastique qui le sont beaucoup moins. »

 

Le ministre nie avec insistance que cela représenterait un coût supplémentaire pour les commerçants en Wallonie, tant pour les petits détaillants que pour les grandes chaînes.  « Non, il n’y a aucun frais supplémentaire », pouvait-on entendre sur RTL.  « Voilà ce qui va se passer : le consommateur qui aura fait ses achats, ne recevra plus de sac en plastique, mais bien un sac en papier ou achètera un sac réutilisable.  Il s’agit donc d’un changement d’état d’esprit, mais je ne pense pas que cela aura des conséquences économiques.  Le secteur en est conscient.  Ce que l’on nous demande aujourd’hui, et ce que nous allons faire, c’est une introduction progressive parce que c’est plus facile dans certains secteurs que dans d’autres. »

 

Le ministre annonce des mesures complémentaires pour le secteur alimentaire, et plus particulièrement celui de la viande et du poisson.  Celles-ci seront introduites après consultation avec les différents secteurs.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Certains retailers s’opposent au Black Friday

23/11/2017

En France le Black Friday ne fait pas l’unanimité parmi les retailers : certaines enseignes boycottent ce ‘festival de réductions’, d’autres vont jusq'à fermer leur webshop ce jour-là.

Carrefour : accord concernant l’ouverture dominicale des hypermarchés français

23/11/2017

Quatre mois après sa nomination en tant que PDG de Carrefour, Alexandre Bompard décroche sa première victoire : un accord avec les principaux syndicats permettant à une trentaine d’hypermarchés, dans un premier temps, d’ouvrir le dimanche.

Gimv investit dans les articles pour animaux de compagnie

23/11/2017

La société d’investissement Gimv a pris une participation majoritaire dans AgroBiothers, un groupe français spécialisé dans la production et la distribution d’articles d’hygiène et de soins, ainsi que d’accessoires pour animaux de compagnie.

LensOnline envisage une expansion allemande

22/11/2017

Le groupe d’optique LensGroup de Kruibeke, qui avec LensOline domine les ventes en ligne de lentilles de contact en Belgique, conquiert progressivement le marché européen. Après les Pays-Bas, l’Italie et l’Espagne, le webshop lorgne désormais l’Allemagne.

L’Europe met un terme au géoblocage

22/11/2017

Des négociateurs du Parlement européen, du Conseil européen et de la Commission européenne sont parvenus à un accord concernant l’interdiction du géoblocage par les webshops ; pratique qui consiste à exclure les internautes de l’étranger.

Amazon est presque prêt à lancer son Go sans caisse

20/11/2017

Selon certaines sources, Amazon recrute actuellement des gestionnaires de construction et des marketeurs pour son équipe Amazon Go. Cela pourrait indiquer que le supermarché sans caisse est paré au décollage, pour du vrai cette fois-ci.

Back to top