Pour GrandVision l’online a sa place même dans le secteur de l’optique

Pour GrandVision l’online a sa place même dans le secteur de l’optique

Le jour où l’on pourra choisir online la dioptrie d’une paire de lunettes peut paraître bien lointain. Pourtant GrandVision, qui détient notamment Pearle et GrandOptical, teste des applications via internet, explique son CEO Theo Kiesselbach.

'Résilience online'

Selon les analystes, l’une des raisons de l’intérêt suscité par l’entrée en bourse prochaine de Grandvision, la division d’optique de la société d’investissement HAL, est la ‘résilience online’, le fait que ce business ne pourra jamais être complètement évincé par les ‘pure players online’, contrairement au secteur des livres CD, électro et bien d’autres produits.


L’achat online de lunettes de lecture, de lentilles de contact et de produits d’entretien bon marché ne pose pas de problèmes, mais choisir la dioptrie d’une paire de lunettes via internet, sans passer par un opticien, paraît beaucoup moins évident.

Néanmoins GrandVision suit de près les développements sur internet, indique le CEO Theo Kiesselbach dans un entretien avec le Financial Times : « Aujourd’hui il n’est pas encore possible d’effectuer un test oculaire via internet, mais d’ici 10 ans ça le sera peut-être. »


La technologie renforce les points de vente

Kiesselbach constate que « les innovations internet attirent les clients vers le magasin » et explique comment son groupe expérimente dans ce domaine. « Certaines de nos chaînes proposent déjà des tests oculaires de base sur écran, qui indiquent s’il est nécessaire de prendre rendez-vous. » Rendez-vous que le client peut ensuite fixer via internet.


Mais ce n’est pas tout : « Certains sites web et magasins ont déjà recours à  la réalité augmentée en 3D : le client en regardant dans la caméra d’un iPad peut sélectionner des montures. Il peut ensuite partager cette image sur les réseaux sociaux pour savoir ce que pensent ses amis de la nouvelle paire de lunettes. Toutefois le véritable test oculaire et l’essayage se déroulent encore en magasin », conclut Kiesselbach.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


GS1 Belgilux annonce le lancement de la plus grande base de données produit du monde

16/01/2018

(publireportage) GS1 Belgium & Luxembourg lance le CLOUD, la plus grande base de données produit du monde. Comment y introduire vos produits et que pouvez-vous en faire ? Assistez le 8 février à notre FORUM 2018 à Bruxelles pour en savoir plus.

Hema s’implante au Moyen-Orient

15/01/2018

Pour la première fois de son histoire, Hema s’aventure hors des frontières européennes en ouvrant trois magasins à Dubaï cette année.  La chaîne néerlandaise envisage l’ouverture de nombreux magasins au Moyen-Orient ces cinq prochaines années.

Metro Group satisfait du premier trimestre

15/01/2018

L’entreprise allemande Metro Group est satisfaite des résultats du premier trimestre.  Le chiffre d’affaires après effets de change n’a progressé que de 0,2%, mais les ventes ont augmenté de 0,8% sur base comparable.

Carrefour va collaborer avec Showroomprivé

12/01/2018

Carrefour acquiert une participation minoritaire de 17% dans le site de ventes flash Showroomprivé. Le groupe de supermarchés français veut accroître sa portée numérique et sa part non alimentaire.  L’ex-actionnaire Conforama y perd des plumes.

Le nombre de marchands ambulants repart à la hausse

11/01/2018

Le nombre de marchands ambulants a augmenté de 3,8% en cinq ans de temps, c’est ce qui ressort d’une analyse réalisée par le SNI sur base de chiffres du SPF Economie.  Fin 2016, 7.798 marchands ambulants étaient actifs dans notre pays.

Les prédictions d’experts en retail pour 2018

11/01/2018

Quels ont été les événements, tendances ou développements les plus marquants dans le retail en 2017 et quelles évolutions se poursuivront en 2018 ? Y a-t-il lieu d’être optimiste ? RetailDetail a interrogé 5 experts en retail. Voici leurs prédictions.

Back to top