Poursuite des restrictions sur la vente de feux d’artifice à partir de 2017 | RetailDetail

Poursuite des restrictions sur la vente de feux d’artifice à partir de 2017

Poursuite des restrictions sur la vente de feux d’artifice à partir de 2017

La vente de feux d’artifice en Belgique deviendra plus stricte à partir de 2017 : les plus dangereux ne pourront plus être vendus aux particuliers.  L’âge devra être contrôlé : pour les cordes et les boules pétard, il faudra avoir 12 ans.

 

Le contrôle de l’âge est nécessaire

 « Ces dernières années, les feux d’artifice sont devenus plus massifs et plus bruyants, entre autres à cause des évolutions technologiques et des effets spéciaux.  Chaque année, des personnes se brûlent ou sont mutilés à vie », précise Kris Peeters, le Ministre fédéral de la Protection de la Consommation.  C’est pour cette raison qu’il modernise la loi sur la vente de feux d’artifice qui a plus de 50 ans, en tenant compte du cadre réglementaire que l’Europe a développé ces dernières années.

 

A partir du 5 juillet 2017, la vente des espèces les plus dangereuses et les plus bruyantes sera interdite aux particuliers.  Ceux-ci seront autorisés à acheter des feux d’artifice de type F1 (« très peu dangereux et un niveau sonore négligeable », comme les étoiles) et de type F2 (« peu dangereux et un niveau sonore peu élevé », comme les fusées et les batteries).   Les feux d’artifice de type F3 qui contiennent plus de poudre ou qui font plus de bruit que les F2, seront interdits aux particuliers.

 
Le maximum par personne ne change pas

L’âge devra être obligatoirement contrôlé lors de la vente: pour les feux d’artifice de type F1, l’acheteur devra avoir au moins 12 ans, pour les feux d’artifice de type F2, il devra avoir 16 ans.  La réglementation qui prévoit qu’un consommateur a l’autorisation de posséder un kilogramme de feux d’artifice et de transporter un kilogramme de poudre de feux d’artifice dans son véhicule, est maintenue.

 

A la fin de l’année dernière, la ‘Belgische Vuurwerk Federatie’ avait demandé un assouplissement de ce dernier règlement : « Un kilogramme correspond à un feu d’artifice d’une durée de 30 à 45 secondes.  C’est quasi rien par rapport au spectacle pyrotechnique que les gens espèrent admirer pour débuter une nouvelle année », affirme l’organisation, qui rajoute que la majeure partie des accidents dus aux feux d’artifice est à mettre sur le compte de l’utilisation de produits illégaux.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


L’ex-patron de Delhaize Denis Knoops devient actionnaire principal de 1PopUpStore

24/05/2018

Après Delhaize, la vie continue. Denis Knoops, qui l’an dernier a dû céder sa place de CEO chez Delhaize Belgique, est devenu actionnaire principal de 1PopUpStore, l’entreprise derrière Chronostock, le spécialiste des magasins éphémères.

Decathlon ouvre son 30ème magasin à Nivelles

23/05/2018

En septembre prochain Decathlon ouvrira son 30ème magasin belge dans le centre commercial Shopping Nivelles. En attendant un Connect-shop temporaire est mis à disposition des clients pour les commandes en ligne.

« Les données redonnent le contrôle aux trade marketeers »

23/05/2018

Pour les fabricants de marques le monitoring des assortiments, des prix, des promotions dans leur catégorie chez les retailers n’est pas une mince affaire. La start-up belge Daltix collecte automatiquement ces données vitales dans des dashboards.

Shop for Geek vise le cap des 25 magasins

22/05/2018

Après de récentes ouvertures à Alost et Namur, Shop for Geek, chaîne spécialisée dans les gadgets et articles de merchandising, compte désormais 13 magasins. Mais le retailer  vise le cap des 25 magasins et compte s’attaquer à la France.

Le propriétaire 3i souhaite quand même conserver Action

22/05/2018

L’investisseur 3i souhaite quand même garder l’entièreté d’Action. Bien que le propriétaire de la chaîne discount ait annoncé la semaine dernière qu’il cherchait un repreneur pour une partie de sa participation dans Action, 3i nie tout en bloc.

Marks & Spencer sort son couteau : 100 magasins doivent fermer

22/05/2018

Le retailer britannique envisage une restructuration radicale.  Au cours des quatre prochaines années, ce ne sont pas 60 mais 100 magasins britanniques qui devront fermer leurs portes.  « Indispensable pour assurer l’avenir », semble-t-il.