Poursuite des restrictions sur la vente de feux d’artifice à partir de 2017

Poursuite des restrictions sur la vente de feux d’artifice à partir de 2017

La vente de feux d’artifice en Belgique deviendra plus stricte à partir de 2017 : les plus dangereux ne pourront plus être vendus aux particuliers.  L’âge devra être contrôlé : pour les cordes et les boules pétard, il faudra avoir 12 ans.

 

Le contrôle de l’âge est nécessaire

 « Ces dernières années, les feux d’artifice sont devenus plus massifs et plus bruyants, entre autres à cause des évolutions technologiques et des effets spéciaux.  Chaque année, des personnes se brûlent ou sont mutilés à vie », précise Kris Peeters, le Ministre fédéral de la Protection de la Consommation.  C’est pour cette raison qu’il modernise la loi sur la vente de feux d’artifice qui a plus de 50 ans, en tenant compte du cadre réglementaire que l’Europe a développé ces dernières années.

 

A partir du 5 juillet 2017, la vente des espèces les plus dangereuses et les plus bruyantes sera interdite aux particuliers.  Ceux-ci seront autorisés à acheter des feux d’artifice de type F1 (« très peu dangereux et un niveau sonore négligeable », comme les étoiles) et de type F2 (« peu dangereux et un niveau sonore peu élevé », comme les fusées et les batteries).   Les feux d’artifice de type F3 qui contiennent plus de poudre ou qui font plus de bruit que les F2, seront interdits aux particuliers.

 
Le maximum par personne ne change pas

L’âge devra être obligatoirement contrôlé lors de la vente: pour les feux d’artifice de type F1, l’acheteur devra avoir au moins 12 ans, pour les feux d’artifice de type F2, il devra avoir 16 ans.  La réglementation qui prévoit qu’un consommateur a l’autorisation de posséder un kilogramme de feux d’artifice et de transporter un kilogramme de poudre de feux d’artifice dans son véhicule, est maintenue.

 

A la fin de l’année dernière, la ‘Belgische Vuurwerk Federatie’ avait demandé un assouplissement de ce dernier règlement : « Un kilogramme correspond à un feu d’artifice d’une durée de 30 à 45 secondes.  C’est quasi rien par rapport au spectacle pyrotechnique que les gens espèrent admirer pour débuter une nouvelle année », affirme l’organisation, qui rajoute que la majeure partie des accidents dus aux feux d’artifice est à mettre sur le compte de l’utilisation de produits illégaux.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Certains retailers s’opposent au Black Friday

23/11/2017

En France le Black Friday ne fait pas l’unanimité parmi les retailers : certaines enseignes boycottent ce ‘festival de réductions’, d’autres vont jusq'à fermer leur webshop ce jour-là.

Carrefour : accord concernant l’ouverture dominicale des hypermarchés français

23/11/2017

Quatre mois après sa nomination en tant que PDG de Carrefour, Alexandre Bompard décroche sa première victoire : un accord avec les principaux syndicats permettant à une trentaine d’hypermarchés, dans un premier temps, d’ouvrir le dimanche.

Gimv investit dans les articles pour animaux de compagnie

23/11/2017

La société d’investissement Gimv a pris une participation majoritaire dans AgroBiothers, un groupe français spécialisé dans la production et la distribution d’articles d’hygiène et de soins, ainsi que d’accessoires pour animaux de compagnie.

LensOnline envisage une expansion allemande

22/11/2017

Le groupe d’optique LensGroup de Kruibeke, qui avec LensOline domine les ventes en ligne de lentilles de contact en Belgique, conquiert progressivement le marché européen. Après les Pays-Bas, l’Italie et l’Espagne, le webshop lorgne désormais l’Allemagne.

L’Europe met un terme au géoblocage

22/11/2017

Des négociateurs du Parlement européen, du Conseil européen et de la Commission européenne sont parvenus à un accord concernant l’interdiction du géoblocage par les webshops ; pratique qui consiste à exclure les internautes de l’étranger.

Amazon est presque prêt à lancer son Go sans caisse

20/11/2017

Selon certaines sources, Amazon recrute actuellement des gestionnaires de construction et des marketeurs pour son équipe Amazon Go. Cela pourrait indiquer que le supermarché sans caisse est paré au décollage, pour du vrai cette fois-ci.

Back to top