Près de 2 magasins sur 5 en difficulté | RetailDetail

Près de 2 magasins sur 5 en difficulté

Près de 2 magasins sur 5 en difficulté

En 2012 une PME belge sur six a risqué de faire faillite. Le secteur de l’horeca est le plus touché, suivi par le commerce de détail avec près de 2 magasins déficitaires sur 5.

Près de 40% des magasins sont déficitaires

« Plus la crise persiste, plus les entreprises ont du mal à survivre », affirme Karel Van Eetvelt, administrateur délégué de l’organisation patronale Unizo, sur base du rapport annuel relatif aux PME, dans lequel l’agence d’informations commerciales Graydon a analysé la santé financière des PME belges.


En 2012 une PME belge sur six a risqué de faire faillite et ne dispose donc quasiment plus de potentiel de croissance, comme en témoignent les chiffres des faillites en 2013. Le fait que l’an dernier l’ horeca ait été  le secteur avec proportionnellement le plus grand nombre de dépôts de bilan, s’explique à présent par des données chiffrées : en 2012 près d’un établissement horeca sur deux était déficitaire (47,1% pour l’ensemble de la Belgique, 44,6% pour la Flandre).


Vient ensuite le commerce de détail, avec 39,3% de magasins déficitaires en Belgique et 37% en Flandre,  suivi du secteur du transport, du secteur des services, de l’industrie et du secteur automobile. Le commerce de gros figure en septième position, avec 33,7% d’entreprises déficitaires en Belgique (32,1% en Flandre), talonné par le secteur du bâtiment.


PME bruxelloises « fragiles »

Selon l’étude, Bruxelles surtout est lourdement touché : dans la capitale une PME sur quatre est en mauvaise posture. « Bruxelles compte davantage de nouvelles et petites PME, comme des entreprises de téléphonie ou encore des établissements fast-food », explique Eric Van den Broele de Graydon dans le journal De Tijd. « Ces types d’entreprises sont plus fragiles et ne sont pas toujours bien gérées. » La situation en Flandre et en Wallonie, avec respectivement 15% et 16,7% de PME en difficulté, est moins catastrophique qu’à Bruxelles.


Néanmoins on relève quelques points de lumière dans ce tableau assez sombre : « Actuellement 16,3% des PME de notre pays se situent dans une zone à risque, un pourcentage nettement en-deçà du niveau de 2003, où 23,3% des PME belges faisaient partie de ce groupe à risque. Par rapport à l’an dernier le pourcentage est resté à peu près stable. »


Il y a deux ans la Belgique comptait 990.374 PME, dont près de 600.000 en Flandre.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Pabo poursuit ses activités sous l’étendard ‘be you’

21/06/2018

Le groupe allemand Beate Uhse – spécialisé dans les accessoires érotiques et maison-mère de Pabo –, déclaré en faillite l’an dernier, poursuivra ses activités sous un nouveau nom. Désormais l’accent se situera sur le commerce en ligne.

Fox & Cie ouvre un 17ème magasin de jouets à Tournai

21/06/2018

La chaîne wallonne de magasins de jouets Fox & Cie a ouvert son 17ème point de vente dans le centre commercial Les Bastions à Tournai. « Quelle crise du marché du jouet ? », se demande l’enseigne.

Tom&Co vise 100 nouveaux points de vente en France

21/06/2018

L’enseigne belge d’animaleries Tom&Co poursuit son expansion sur le marché français : un 25ème magasin vient d’ouvrir ses portes à Nantes, selon le nouveau concept, et sept autres ouvertures sont prévues d’ici la fin de l’année.

La France envisage une taxe sur l’e-commerce

21/06/2018

A l’avenir les commandes en ligne pourraient devenir plus chères pour les consommateurs français : une nouvelle proposition de loi prévoit une taxe de 1 à 2% sur le prix de vente, en fonction de la distance de livraison.

L’enseigne de jouets La Grande Récré jette l’éponge en Belgique

20/06/2018

L’enseigne de jouets française La Grande Récré est en grave difficulté financière et veut dès lors se concentrer sur son marché domestique. Lundi prochain la branche belge déposera le bilan : 16 magasins fermeront, 95 personnes perdront leur emploi.

Google investit 550 millions de dollars dans JD.com

18/06/2018

Personne n’a intérêt à rater le train sur la marché asiatique grandissant. Google aussi en est  bien conscient : les Américains prennent une participation dans JD.com, le grand concurrent d’Alibaba.