Près de 2 magasins sur 5 en difficulté

Près de 2 magasins sur 5 en difficulté

En 2012 une PME belge sur six a risqué de faire faillite. Le secteur de l’horeca est le plus touché, suivi par le commerce de détail avec près de 2 magasins déficitaires sur 5.

Près de 40% des magasins sont déficitaires

« Plus la crise persiste, plus les entreprises ont du mal à survivre », affirme Karel Van Eetvelt, administrateur délégué de l’organisation patronale Unizo, sur base du rapport annuel relatif aux PME, dans lequel l’agence d’informations commerciales Graydon a analysé la santé financière des PME belges.


En 2012 une PME belge sur six a risqué de faire faillite et ne dispose donc quasiment plus de potentiel de croissance, comme en témoignent les chiffres des faillites en 2013. Le fait que l’an dernier l’ horeca ait été  le secteur avec proportionnellement le plus grand nombre de dépôts de bilan, s’explique à présent par des données chiffrées : en 2012 près d’un établissement horeca sur deux était déficitaire (47,1% pour l’ensemble de la Belgique, 44,6% pour la Flandre).


Vient ensuite le commerce de détail, avec 39,3% de magasins déficitaires en Belgique et 37% en Flandre,  suivi du secteur du transport, du secteur des services, de l’industrie et du secteur automobile. Le commerce de gros figure en septième position, avec 33,7% d’entreprises déficitaires en Belgique (32,1% en Flandre), talonné par le secteur du bâtiment.


PME bruxelloises « fragiles »

Selon l’étude, Bruxelles surtout est lourdement touché : dans la capitale une PME sur quatre est en mauvaise posture. « Bruxelles compte davantage de nouvelles et petites PME, comme des entreprises de téléphonie ou encore des établissements fast-food », explique Eric Van den Broele de Graydon dans le journal De Tijd. « Ces types d’entreprises sont plus fragiles et ne sont pas toujours bien gérées. » La situation en Flandre et en Wallonie, avec respectivement 15% et 16,7% de PME en difficulté, est moins catastrophique qu’à Bruxelles.


Néanmoins on relève quelques points de lumière dans ce tableau assez sombre : « Actuellement 16,3% des PME de notre pays se situent dans une zone à risque, un pourcentage nettement en-deçà du niveau de 2003, où 23,3% des PME belges faisaient partie de ce groupe à risque. Par rapport à l’an dernier le pourcentage est resté à peu près stable. »


Il y a deux ans la Belgique comptait 990.374 PME, dont près de 600.000 en Flandre.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Tom&Co vise 25 magasins français d’ici la fin de l’année

17/08/2017

Plus d’un an après la cession de Tom&Co par Delhaize, le spécialiste de l’animalerie déborde de projets. Le groupe prépare un webshop et envisage d’augmenter le nombre de magasins physiques en France. Objectif : se convertir en entreprise omni-canal.

Facebook lance sa place de marché aussi en Europe

16/08/2017

En octobre 2016 Facebook lançait une place de marché online pour articles d’occasion dans certains pays, entre autres au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Désormais elle sera également disponible dans 17 pays européens, dont la Belgique et les Pays-Bas.

AS Adventure rachète l’allemand McTrek

14/08/2017

L’enseigne belge AS Adventure, spécialisée dans l’outdoor,  a acquis la chaîne allemande McTrek, active dans le même secteur. Ainsi AS Adventure s’introduit sur le plus grand marché européen de l’outdoor.

« La Flandre aussi doit interdire les sacs plastiques ! »

14/08/2017

Selon une étude du parti écologiste flamand Groen, les Belges utilisent 1,1 milliard de sacs en plastique par an, soit près de 100 sacs par personne par an. De plus, les frais liés à l’élimination de ces sacs plastiques sont élevés.

Les grands magasins américains continuent de peiner

11/08/2017

Les faibles performances de nombreuses chaînes de grands magasins aux USA persistent. Tant Macy’s que Kohl’s ont vu leur CA reculer par rapport à l’an dernier. Une baisse qui toutefois s’est avérée moins importante que ne craignaient les analystes.

Amazon veut concurrencer Ticketmaster

11/08/2017

Aux Etats-Unis le géant du e-commerce Amazon est en pourparlers avec des organisateurs d’événements, afin d’examiner la possibilité de  vendre des tickets pour ces événements via son webshop.

Back to top