Prémaman supprime 80 emplois en Belgique | RetailDetail

Prémaman supprime 80 emplois en Belgique

Prémaman supprime 80 emplois en Belgique

Chez Prémaman, la chaîne d’articles pour bébés, 80 emplois sont menacés dans notre pays : une trentaine dans les magasins et une cinquantaine au siège logistique à Bruxelles, a annoncé la direction ce matin lors d’un conseil d’entreprise.

Le siège principal converti en centrale d’achats

L’été dernier Prémaman a été repris par le groupe français de vêtements pour enfants Orchestra, qui d’emblée a fermé les points de vente Prémaman « trop petits ou déficitaires ». « D’autres magasins risquent également de fermer leurs portes dans les mois à venir, ce qui entraînerait la perte d’une trentaine de postes superflus au sein du réseau », indique la direction.


Le siège logistique de Prémaman n’échappe pas non plus à la réorganisation : désormais il fera office de centrale d’achats de produits de soins pour bébés, « avec pour conséquence probable la suppression d’une cinquantaine de jobs », ajoute la direction.


« Ouverture de grands magasins »

Prémaman, qui depuis des années déjà est en difficulté, dément avec force que la chaîne belge serait vouée à disparaître. Au contraire, le nouveau propriétaire dans les années à venir à l’intention d’ouvrir de « grands magasins », qui pourraient générer des « dizaines d’emplois. », sans pour autant préciser ni le nombre de magasins, ni où, ni quand.


« Dans un marché européen de la puériculture difficile et après avoir subi de très lourdes pertes, la société belge Prémaman a profité de l'attractivité de la marque de vêtements pour enfants Orchestra. Par ailleurs le groupe a investi plusieurs millions dans l’ouverture et la rénovation de magasins » , commente le propriétaire Orchestra.


Actuellement Prémaman compte environ 300 magasins dans une quarantaine de  pays.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Pabo poursuit ses activités sous l’étendard ‘be you’

21/06/2018

Le groupe allemand Beate Uhse – spécialisé dans les accessoires érotiques et maison-mère de Pabo –, déclaré en faillite l’an dernier, poursuivra ses activités sous un nouveau nom. Désormais l’accent se situera sur le commerce en ligne.

Fox & Cie ouvre un 17ème magasin de jouets à Tournai

21/06/2018

La chaîne wallonne de magasins de jouets Fox & Cie a ouvert son 17ème point de vente dans le centre commercial Les Bastions à Tournai. « Quelle crise du marché du jouet ? », se demande l’enseigne.

Tom&Co vise 100 nouveaux points de vente en France

21/06/2018

L’enseigne belge d’animaleries Tom&Co poursuit son expansion sur le marché français : un 25ème magasin vient d’ouvrir ses portes à Nantes, selon le nouveau concept, et sept autres ouvertures sont prévues d’ici la fin de l’année.

La France envisage une taxe sur l’e-commerce

21/06/2018

A l’avenir les commandes en ligne pourraient devenir plus chères pour les consommateurs français : une nouvelle proposition de loi prévoit une taxe de 1 à 2% sur le prix de vente, en fonction de la distance de livraison.

L’enseigne de jouets La Grande Récré jette l’éponge en Belgique

20/06/2018

L’enseigne de jouets française La Grande Récré est en grave difficulté financière et veut dès lors se concentrer sur son marché domestique. Lundi prochain la branche belge déposera le bilan : 16 magasins fermeront, 95 personnes perdront leur emploi.

Google investit 550 millions de dollars dans JD.com

18/06/2018

Personne n’a intérêt à rater le train sur la marché asiatique grandissant. Google aussi en est  bien conscient : les Américains prennent une participation dans JD.com, le grand concurrent d’Alibaba.